12% de croissance en 2011 pour le top 100 des éditeurs français de logiciels

01 juin 2018 à 15h36
0
L'Afdel et PwC ont dévoilé mercredi le palmarès 2012 du Top 100 Global Software Leaders, qui classe les éditeurs français de logiciels en fonction de leur chiffre d'affaires sur l'année. Dans leur ensemble, les membres du classement enregistrent 12% de croissance sur l'année, dopés notamment par l'essor des services hébergés.

Avec 12% de croissance au niveau des ses cent principaux acteurs en 2011, le logiciel français peut se féliciter d'avoir largement dépassé les performances générales du marché. Si le dynamisme du secteur ne fait guère de doute, la donne révélée par ce bilan Top 100 Global Software, réalisé par l'entremise de PwC et PAC avec l'Afdel témoigne toutefois de quelques disparités. « Cette croissance est loin d'être homogène, sept sociétés se glorifiant d'une croissance supérieure à 50 %, tandis que 17 autres constatent une baisse de leur chiffre d'affaires », constate ainsi Pierre Marty de PwC.

En étendant le périmètre de l'analyse aux cinq dernières années, l'étude souligne toutefois le dynamisme du secteur : un tiers de ce top 100 n'y figurait par exemple pas en 2007. Plus d'un tiers de ceux qui y prenaient déjà place auraient pendant ce temps fait croître leur chiffre d'affaires de plus de 50%. « Placées dans la perspective des turbulences économiques qui ont affecté cette période, ces performances vont bien au-delà d'une simple résilience, mais démontre une fois de plus le potentiel de croissance économique du secteur pour notre pays », ajoute Pierre Marty.

Le classement reste outrageusement dominé par Dassault Systèmes, qui compte à lui seul pour 34% des recettes dégagées par le top 100, avec une activité réalisée à près de 90% à l'international. Derrière, les auteurs de l'étude identifient « des entreprises de taille moyenne qui progressent souvent moins vite, et un foisonnement de petites structures innovantes, la moitié des entreprises du top 100 réalisant un chiffre d'affaires logiciels inférieur ou égal à 16 millions d'euros ».

Les plus fortes croissances sont à mettre au crédit d'acteurs qui réalisent l'essentiel de leurs affaires par l'intermédiaire de logiciels en tant que services. Dans le top 10 des plus fortes croissances figurent en effet des acteurs tels que Criteo (ciblage publicitaire), Talentsoft (gestion des talents), Emailvision et Neolane (email marketing) ou Oodrive (sauvegarde en ligne). Une dimension connectée qui tombe à pic pour celle qu'il convient désormais de qualifier d'Association Française des Editeurs de Logiciels... et Solutions Internet.

On pourra consulter l'intégralité du classement, ainsi que les nombreux chiffres associés, via le site de l'Afdel.

05271414-photo-top-100-global-software-leaders-afdel-2012.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android 4.1 Jelly Bean déjà en fuite sur Internet
Microsoft dévoile une version d'Office 365 pour l'éducation
Intel lance les Core i3 mobiles Ivy Bridge et ouvre la voie aux Ultrabooks à bas prix
Blog contre marque déposée : quand Mme Figaro se fait menacer par Madame Figaro (màj)
Exchange ActiveSync est finalement disponible pour les Nokia Asha 302 et 303
NRJ Mobile : 6 mois de validité pour la nouvelle offre prépayée
BlueStacks : après Windows, les applications Android débarquent sur Mac
Google annonce la tablette Nexus 7 sous Android 4.1 à 199 dollars (màj)
International Caps Lock Day : les MAJUSCULES à l'honneur DEUX FOIS PAR AN
Orange : des cartes SIM NFC pour préparer le paiement sans contact
Haut de page