La fondation Linux propose des cours de développement Android et MeeGo

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000003965034-photo-linux-training.jpg
La fondation Linux a décidé d'aider les développeurs à faire leurs armes sur Android et MeeGo, deux des systèmes d'exploitation open-source du monde mobile. Elle souhaite ainsi accélérer l'adoption de son noyau, sur lequel les deux OS sont basés.

Six nouvelles séries de cours seront mises en places pour les systèmes mobiles Android et MeeGo. Accessibles depuis le centre de ressources dédié à l'apprentissage de la formation, elles doivent, selon la fondation, répondre à une demande croissante des utilisateurs. Si l'on en croit le communiqué, elles donneront les compétences nécessaires pour trouver un poste de développeur.

« Nous continuons à voir une demande sans précédent pour une expertise Linux de nos membres, et plus largement de toute l'industrie. La fondation Linux donne aux professionnels une opportunité d'apprentissage unique pour construire leur CV avec les compétences les plus recherchées, » affirme Jim Zemlin, directeur exécutif de la fondation. Le Collaboration Summit annuel de la fondation hébergera par ailleurs une conférence pour développeurs orientée sur MeeGo.

A noter que sur le centre de ressources, il est surtout fait référence aux cours physiques, qui se déroulent aux Etats-Unis. Mais il existe une version en ligne pour ceux qui habitent loin et n'ont pas le budget pour se déplacer.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Résiliations : l'UFC constate la mauvaise volonté des opérateurs
NVIDIA: l'outil de développement Parallel Nsight passe au gratuit
NVIDIA (re)lance une GeForce GT 440
Stéphane Bortzmeyer, AFNIC :
iCarte : Visa teste son offre de paiement sans contact en Europe, d'abord sur iPhone
Salesforce investit dans Seesmic, qui lève 4 millions de dollars
Oracle met à jour son lecteur de bandes magnétiques
Art Project : Google présente son musée virtuel
Qnap renouvelle enfin ses NAS d'entrée de gamme
Fuite du code source de l’antivirus Kaspersky 2009
Haut de page