BlackBerry publie une perte de 4,4 milliards de dollars et s’allie à Foxconn

20 décembre 2013 à 18h19
0
BlackBerry annonce de lourdes pertes dans le cadre de la publication de ses résultats financiers pour le compte du troisième trimestre. En parallèle, le fabricant de smartphones indique avoir signé un partenariat de 5 ans avec Foxconn.

00FA000006852042-photo-blackberry-desktop-manager.jpg
Le groupe BlackBerry publie un troisième trimestre décevant. Il annonce que sa perte nette culmine désormais à 4,4 milliards de dollars, un chiffre record. Pour rappel, au trimestre précédent, sa perte n'était que d'un milliard de dollars. La situation ne s'est donc pas améliorée.

Si ce mauvais chiffre est principalement dû à une dépréciation de ses actifs, le groupe n'a livré que 1,9 million de smartphones sur les trois derniers mois fiscaux. Quant à son chiffre d'affaires, il chute également de 56% par rapport au troisième trimestre 2012, à 1,2 milliard de dollars.

BlackBerry annonce également la signature d'un contrat avec Foxconn pour une durée de 5 ans. Cet accord porte sur le développement et la fabrication de téléphones sur plusieurs marchés considérés comme étant en forte croissance. Parmi ces potentiels relais de croissance, on retrouve par exemple le marché indonésien, précise le groupe dans un communiqué.

Foxconn devrait également gérer les stocks du groupe et abaisser le coût de production des smartphones de BlackBerry.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Oracle achète Responsys
Live Japon : Fukushima, un univers industriel étonnamment familier
Revue de Web : les Google Glass en mode FPS
Apple lance finalement ses iPhone chez China Mobile
evasi0n7 : un jailbreak controversé pour les derniers iPhone et iPad sous iOS 7
Prenez en main les smartphones de demain
Trafic Internet : Cogent perd son procès en appel contre Orange
Winamp pourrait être racheté à temps et ne pas disparaître
Sortez le grand jeu !
Pour la recherche ou la sécurité informatique, la publication de vulnérabilités est légale
Haut de page