BlackBerry : une nouvelle lettre ouverte pour rassurer les professionnels

Par
Le 03 décembre 2013
 0
Le constructeur BlackBerry a publié une nouvelle lettre ouverte visant à rassurer sa clientèle professionnelle et dans laquelle il affirme qu'il assurera la maintenance de ses outils de gestion de smartphones.

« Nous sommes bien vivants, merci! Notre affiche « À vendre » a été retirée et nous sommes là pour rester. » Le message est clair et il s'adresse principalement au DSI des entreprises faisant usage de solutions MDM permettant de gérer des flottes de smartphones.

01f4000006881548-photo-bes-10-1.jpg


Sur son site officiel, le constructeur BlackBerry a publié une nouvelle lettre ouverte dans laquelle il explique être victime d'une mauvaise presse, notamment en ce qui concerne le marché du MDM. « Vous entendez toutes sortes de choses au sujet de BlackBerry », affirme ainsi le PDG par intérim John Chen avant d'ajouter : « les fournisseurs MDM ne manquent pas de vous inviter à des séminaires Web et vous encouragent à annuler votre adhésion à BES ».

A l'ère du BYOD (Bring Your Own Device), la société rappelle que BES est capable de gérer non seulement des smartphones BlackBerry mais également des terminaux iOS ou Android. Au mois de mai, à l'occasion du sommet BlackBerry Live, le constructeur annonçait BES 10.1 avec un nouveau processus de déploiement facilité permettant de gérer une flotte hétérogène depuis un seul serveur et de nouveaux outils permettant d'administrer plus finement les smartphones.

« Nous gérons plus d'appareils mobiles que tout autre fournisseur. Point. », déclare M. Chen en ajoutant que BES est la solution la plus prisée par les agences gouvernementales ou la Défense américaine pour ses mécanismes de sécurité. « Nous transférons davantage de données sécurisées que qui que ce soit d'autre. », ajoute-t-il.

Tout en rassurant sur sa situation financière, BlackBerry explique vouloir se reconcentrer autour de quatre axes : les appareils, les solutions de gestion de la mobilité, la messagerie multiplateforme et les systèmes intégrés. Et de conclure : « bref, les rapports annonçant notre disparition sont grandement exagérés ».

A lire également :
BlackBerry : une lettre ouverte pour rassurer les consommateurs


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top