Qui est Hasselblad, le partenaire qui "révolutionne" l'appareil photo du OnePlus 9 ?

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
27 mai 2021 à 09h58
8
test oneplus 9 pro
OnePlus 9 Pro © Gabriel Manceau pour Clubic

OnePlus s’est rapproché d’Hasselblad afin de concevoir la partie photographique du OnePlus 9 . Si le constructeur est inconnu du grand public, il ne l’est pas des photographes professionnels.

Installé en Suède, Hasselblad est, avec l’Allemand Leica, l’un des derniers constructeurs d’appareils photo implanté en Europe.

Un tournant décisif

Fondée en 1841 à Göteborg, Hasselblad était à l’origine une société d’importation commerciale. Sur l’impulsion d’Arvid Viktor Hasselblad, le fils du fondateur, elle développe une branche spécialisée dans l’import de matériel photographique.

L’activité prend un tournant décisif lorsqu'Arvid Viktor rencontre George Eastman, un Américain passionné de photographie en train de créer la compagnie Kodak Eastman. Les deux hommes concluent un partenariat faisant d’Hasselblad le distributeur suédois des produits Kodak. Initiée en 1888, cette fructueuse collaboration commerciale durera 80 ans.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement suédois sollicite Victor Hasselblad (petit-fils d’Arvid Viktor) afin de concevoir un appareil photo performant destiné à l’équipement des avions de l’armée suédoise. À la fin de la guerre, Hasselblad se consacre à la fabrication d’appareils destinés aux professionnels.

Hasselblad 1000F © Hasselblad
Hasselblad 1000F © Hasselblad

Un appareil photo légendaire

Pour fabriquer de tels appareils, le Suédois fait le choix audacieux de la pellicule moyen format, dont la taille est comprise entre les grandes plaques sensibles des chambres photographiques et le nouveau format 24 x 36 mm. Il crée ainsi en 1948 le 1600F, premier appareil destiné au grand public équipé d’un viseur et d’optiques Kodak Eastman interchangeables.

Quelques années plus tard, Hasselblad commercialise le 1000F, version améliorée du 1600F. Cet appareil légendaire fait le bonheur des plus grands photographes de l’époque.

Hasselblad 500c © Hasselblad
Hasselblad 500C ©Hasselblad

Parmi ses produits mythiques, l’Hasselblad 500C tient une place de choix, puisqu’il accompagna Walter Schirra, l’un des astronautes du programme américain Mercury. L’appareil, qu'il acheta dans une boutique de ville, réalisa en 1962 les premières photos spatiales sans avoir subi de modifications fondamentales, ni de tests poussés.

Lune le 20 juillet 1969 © NASA / The Apollo Project
Première image prise sur la Lune avec un Hasselblad par Neil Armstrong le 20 juillet 1969 © NASA / The Apollo Project

Hasselblad devient alors le partenaire privilégié de la NASA et produit l’appareil qui réalisera en 1969 les premières images de l’Homme sur la Lune.

En août 2004, Hasselblad fusionne avec Imacon A/S, entreprise danoise spécialisée dans la photographie numérique. Le constructeur développera par la suite plusieurs générations d’appareil numériques moyen format.

Il collaborera en 2012 avec Sony afin de créer le Lunar, son premier modèle hybride reprenant le châssis du NEX-7. Toujours avec Sony, il conçoit un an plus tard le Stellar, son premier compact fondé sur le RX-100. En juin 2016, Hasselblad lance le X1D, le premier hybride moyen format du marché. Il rencontre un important succès auprès des professionnels et des amoureux du moyen format.

En 2015, le constructeur de drones DJI acquiert une participation minoritaire dans Hasselblad. Elle entraîne la sortie en 2015 du pack A5D-M600 comprenant le drone Matrice ainsi que le boîtier moyen format A5D. Début 2017, DJI obtient la majorité des actions d’Hasselblad et en devient de fait propriétaire. Ce rapprochement donne naissance à la caméra équipant le Mavic 2 Pro , l’un des drones grand public les plus performants en matière de photographie aérienne.

Si l’on excepte la sortie en 2016 d’un module externe destiné au Motorola Z (et qui a reçu un accueil mitigé), Hasselblad s’est tenu éloigné du monde de la téléphonie. Cela fait donc de OnePlus le premier constructeur de smartphones à signer un partenariat technologique d’envergure portant son savoir-faire en matière de traitement d’images.

ecran oneplus 9 pro

Pour la série 9, One Plus semble avoir entendu les critiques faites à ses versions 8 et 8 Pro  et collabore avec le célèbre fabricant suédois d'appareils photo Hasselblad. Dans ce test, nous allons nous pencher sur le OnePlus 9 Pro, le mieux équipé de la gamme.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
jason56
Merci pour ce très bel article
GhostKilla
Sympa ce genre d’articles, tjs appréciable à lire
sirifa
Hasselblad semble être une très bonne entreprise avec de très beau produit.<br /> C’est bien qu’ils partage leur expertise de la belle image sur d’autre secteurs.<br /> J’espère que je pourrais un jour tester leur appareil photo pour voir ce que ça donne (et des écho que j’ai pu entendre c’est du bon matériel mais très exigeant).
sami17220
Bel et bon article, cependant j’ai eu plusieurs Nokia qui avait du Zeiss comme lentille, c’était peut-être un peu mieux que les autres mais pas de quoi se retourner, par contre au niveau commercial c’était un plus, je présume que la démarche est la même.<br /> Ceci dit, un Hasselblad des années 70 avec son optique, je suis preneur.
Marc.Mitrani
Bonjour,<br /> Merci pour votre commentaire <br /> Les objectifs Karl Zeiss sont parmi les plus performants du monde en matière photographique. Mais sur smartphone, ce n’est pas aussi simple… Si la formule optique d’un objectif de smartphone signé Zeiss est bien conçue par la société, le jeu de lentilles qui le compose n’est en pas fabriqué par elle. Zeiss fournit son savoir-faire et son expertise : c’est ce qui autorise l’apposition de son logo, mais il ne fabrique pas l’objectif.<br /> En comparaison, la démarche de Leica est un peu plus claire en matière de collaboration. Le constructeur allemand autorise l’apposition de son nom si la formule optique et le traitement de signal sont conçus par lui. C’est ce que fait Huawei avec ses smartphones, les deux sociétés collaborant très étroitement au travers de centres de R&amp;D commun.<br /> Pas question en revanche pour Leica d’autoriser l’apposition de son logo (le fameux point rouge) sur un produit dont il n’a pas lui-même fabriqué l’optique. C’est pour cela que les smartphones Huawei ne peuvent pas afficher le célèbre point rouge servant de logo à Leica, les objectifs étant fabriqués par des sous-traitants (ou par Huawei dans certains cas).
Marc.Mitrani
Merci, content qu’il vous plaise
Marc.Mitrani
content qu’il vous ait plu !
Hache
Hasselblad est inconnue des jeunes c’est certain, mais la marque est très connue pour tous ceux qui ont vécu avec l’argentique.<br /> Il était dans tous les studios et des amateurs n’hésitaient pas aussi d’en acheter malgré leurs prix élevés.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google poursuivi en justice par d’anciens employés pour avoir violé son propre code d’honneur
Amazon et Apple condamnés à une lourde sanction pour entente anticoncurrentielle
Microsoft veut économiser presque 6 milliards de litres d'eau dans ses data centers
Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Haut de page