Mercedes-Benz signe un partenariat avec NVIDIA, peu après sa rupture avec BMW.

24 juin 2020 à 16h48
0
© Mercedes-Benz

Il n'aura pas fallu longtemps à Mercedes-Benz pour se remettre de la fin de son partenariat avec BMW. Quelques jours seulement après avoir annoncé la fin de leur accord portant sur la conduite autonome, le constructeur allemand signe un nouveau contrat, cette fois avec NVIDIA.

Ce nouvel accord porte sur le développement d'une plateforme informatique embarquée de nouvelle génération pour l'automobile. Il concernera donc, entre autres, la conduite autonome.

Du nouveau dès 2024

Mercedes-Benz a ainsi annoncé vouloir commencer le déploiement de cette nouvelle technologie au sein de sa flotte à partir de 2024.

Elle sera basée sur la technologie Orin de NVIDIA, que le constructeur informatique a dévoilé en décembre dernier et présente sur son site comme « une solution de conduite autonome de bout en bout, allant de la collecte des données à l'entraînement des modèles en passant par les tests opérationnels jusqu'au déploiement de voitures sans conducteur intelligentes et sécurisées ».

Elle utilisera aussi la plateforme Drive AGX, dont la capacité de traitement autorise la gestion de véhicules de catégorie 5, c'est-à-dire pleinement autonomes.

Dans son communiqué, le groupe Daimler n'évoque toutefois que le développement d'une assistance à la conduite de niveaux 2 et 3 avec NVIDIA, et des fonctions de stationnement automatisé dignes d'un niveau 4.

Mercedes-Benz préfèrerait NVIDIA à Intel

La plateforme Drive comprend également d'autres fonctionnalités. Elle est en mesure de suivre les mouvements de tête et le regard du conducteur, afin de déterminer si celui-ci manque d'attention ou est en train de somnoler. Elle est également capable d'alerter, et même de verrouiller les portes si le conducteur tente de quitter son véhicule tandis qu'un cycliste s'apprête à le dépasser.

Ola Källenius, le président du conseil d'administration de Daimler AG et de Mercedes-Benz AG a déclaré : « Ces nouvelles capacités et mises à niveau seront téléchargées à partir du Cloud, améliorant la sécurité [des] clients de Mercedes-Benz ». Cette nouvelle technologie doit effectivement apporter du nouveau sur les mises à jour over-the-air (OTA).

Mercedes s'engouffre ainsi dans un domaine en plein développement et où Tesla s'est longtemps démarqué. Ford, notamment, a annoncé que ses premières mises à jour de ce type seraient disponibles sur ses modèles dévoilés cette année.

Ce contrat avec NVIDIA est signé alors que Mercedes-Benz vient de rompre un autre partenariat avec BMW. Pour Sam Abuelsamid, analyste chez Guidehouse, ce n'est pas une coïncidence. Il déclare : « Je soupçonne que les deux constructeurs automobiles ne pouvaient pas se mettre d'accord sur une plate-forme à utiliser ». Selon lui, « pour le moment, Orin est une solution beaucoup plus puissante que tout ce qui vient d'Intel/Mobileye », BMW ayant effectivement un contrat avec ce dernier.

Modifié le 24/06/2020 à 16h49
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top