Nokia Siemens Networks va procéder à 17 000 suppressions d'emplois

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004772664-photo-nokia-siemens-networks.jpg
Nokia Siemens Networks vient d'annoncer un plan de restructuration qui vise à supprimer 17 000 postes dans le monde d'ici à fin 2013. Un chiffre qui représente 23% des effectifs de la firme, qui compte aujourd'hui 74 000 employés.

L'équipementier télécom, détenu conjointement par Nokia et Siemens, désire réaliser 1 milliard d'économie annuelle grâce à cette restructuration, en réduisant les dépenses opérationnelles et les frais de production. « Ces mesures sont regrettables mais nécessaires et notre objectif est de les mettre en œuvre de façon juste et responsable, en apportant tout le soutien possible aux employés » a annoncé dans un communiqué le directeur exécutif du groupe, Rajeev Suri. Nokia Siemens Networks souhaite également recibler ses activités pour se concentrer davantage sur le haut débit mobile et les services associés.

Créée en 2007 par Nokia et Siemens pour concurrencer d'autres géants du marché comme Ericsson et Huawei Technologies, l'entreprise n'a, depuis, été rentable qu'un seul trimestre. Cette restructuration avait été annoncée à demi-mot le 13 juillet dernier.

Compte tenu du grand nombre de pays concernés par cette annonce, le plan de restructuration durera jusqu'à fin 2013 pour s'adapter aux spécificités légales de chaque territoire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La manette de jeu prochainement prise en charge par le navigateur
Apple et Google s'attaquent aux cyber-squatteurs
Orange démarre le déploiement de sa
Fujifilm X-S1 : un bridge alliant le meilleur du compact et du reflex
Intel lance un Pentium 350 pour les mini-serveurs
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page