Nokia Siemens Networks va procéder à 17 000 suppressions d'emplois

23 novembre 2011 à 18h02
0
00FA000004772664-photo-nokia-siemens-networks.jpg
Nokia Siemens Networks vient d'annoncer un plan de restructuration qui vise à supprimer 17 000 postes dans le monde d'ici à fin 2013. Un chiffre qui représente 23% des effectifs de la firme, qui compte aujourd'hui 74 000 employés.

L'équipementier télécom, détenu conjointement par Nokia et Siemens, désire réaliser 1 milliard d'économie annuelle grâce à cette restructuration, en réduisant les dépenses opérationnelles et les frais de production. « Ces mesures sont regrettables mais nécessaires et notre objectif est de les mettre en œuvre de façon juste et responsable, en apportant tout le soutien possible aux employés » a annoncé dans un communiqué le directeur exécutif du groupe, Rajeev Suri. Nokia Siemens Networks souhaite également recibler ses activités pour se concentrer davantage sur le haut débit mobile et les services associés.

Créée en 2007 par Nokia et Siemens pour concurrencer d'autres géants du marché comme Ericsson et Huawei Technologies, l'entreprise n'a, depuis, été rentable qu'un seul trimestre. Cette restructuration avait été annoncée à demi-mot le 13 juillet dernier.

Compte tenu du grand nombre de pays concernés par cette annonce, le plan de restructuration durera jusqu'à fin 2013 pour s'adapter aux spécificités légales de chaque territoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top