Test MSI Optix MAG274QRF-QD : un moniteur qui tient ses promesses

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
20 février 2021 à 12h12
1
© Matthieu Legouge pour Clubic

Concilier performances et qualité d’image, tout en conservant un tarif qui ne dépasse pas les 500 € : c’est l’objectif de ce moniteur gaming MSI Optix MAG274QRF-QD, une référence dont on ne vous reprochera pas de ne pas en retenir le nom complet ! MSI tient-il son pari avec sa dalle Rapid IPS de nouvelle génération ? Réponse dans les lignes qui suivent.

MSI Optix MAG274QRF-QD
  • Dalle Rapid IPS qui tient ses promesses
  • Des performances de premier plan
  • Gammes de couleurs précises et étendues
  • Fonctionnalités et connectique USB-C
  • Bonne ergonomie
  • Support HDR anecdotique
  • Pas de mode sRGB
  • Faible contraste
  • Matériaux plastiques bon marché

Les moniteurs de jeu demandent souvent de faire un choix entre un maximum de performances et une qualité d’image plus poussée avec une couverture plus large des différents espaces colorimétriques. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit de trouver des références au tarif contenu, destinées à l’esport.

Bien que ce moniteur MSI Optix MAG274QRF-QD (dont nous raccourcirons le nom par la suite), n’atteint pas le refresh rate de 240 Hz aujourd’hui prôné par beaucoup de joueurs, il arrive avec une fiche technique très intéressante qui cherche à combiner performances et large gamme de couleurs. On y retrouve ainsi une dalle Rapid IPS de nouvelle génération produite par AU Optronics qui affiche, entre autres, un temps de réponse de 1 ms (GtG), un taux de rafraichissement de 165 Hz, mais aussi une matrice QDEF (Quantum Dot) qui promet des couleurs toujours plus riches. Enfin, contrairement au LG 27GN750-B testé il y peu par nos soins, nous profitons bien d’une définition WQHD (2560 x 1440 pixels) sur 27 pouces.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Prix et disponibilité

Sur le marché depuis octobre dernier, le MSI Optix MAG274QRF-QD a été lancé à 499 €. Son tarif tend toutefois à aller vers la hausse ces dernières semaines en raison d’une disponibilité en dent de scie chez les fournisseurs. Il faudra sans doute se montrer patient et surveiller les offres pour le retrouver à son prix initial.

MSI Optix MAG274QRF-QD : la fiche technique

Le MSI Optix MAG274QRF-QD, c'est :

  • Type de dalle : IPS (AUO Rapid IPS) avec filtre QDEF (QLED)
  • Format, taille et définition d'écran : 16:9 / 27" (69 cm) / FHD (1920 x 1080 pixels)
  • Fréquence de rafraichissement : jusqu'à 165 Hz
  • Technologie de synchronisation : AMD FreeSync / G-Sync compatible / Adaptive Sync
  • Traitement HDR : oui, HDR10
  • Connectiques : 1 x DisplayPort 1.4 / 2 x HDMI 2.0b / 2 x USB 2.0 Type B / 1 x USB 2.0 Type C / 1 x USB-C / 1 prise casque
  • Alimentation : bloc externe

Design et ergonomie

Commençons par un petit tour d’horizon de la bête. Comme souvent chez MSI, ce moniteur ne fait pas l’impasse sur un design à l’esthétique gaming tranchée.

© Matthieu Legouge pour Clubic

C’est une nouvelle fois le cas ici, du moins à l’arrière du moniteur avec un châssis qui tente d’attirer l’œil grâce à ses lignes, ou à son éclairage RGB. Une fois installé, ces éléments de design se font oublier, de même que l’éclairage RGB puisqu’on ne le remarque pour ainsi dire jamais. Le moniteur a finalement bien meilleure allure côté face, avec un cadre borderless très appréciable qui fait la part belle à l’image.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Les matériaux employés pour la conception de ce moniteur ne sont pas très engageants. Les plastiques paraissent bon marché dans l’ensemble, le bas de l’écran est relativement souple et « craque » aux moindres pressions, on perçoit aussi pas mal de grincements en manipulant le moniteur. Des concessions ont sans doute été nécessaires ici, le design et la conception ne sonnent pas premium comme sur d’autres moniteurs plus onéreux.

Puisqu’il n’est pas incurvé et qu’il dispose d’un pied central relativement discret, le MSI Optix n’est pas excessivement imposant. Ses options de réglages ergonomiques sont assez complètes ; il est possible de l’incliner avec un angle de - 5° à l’avant et + 20° à l’arrière, de le tourner sur 75° à droite comme gauche sur l’axe vertical, d’en ajuster la hauteur sur 10 cm de bas en haut, mais aussi de le passer du mode paysage à portrait très facilement.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Connectiques

L’ensemble des connectiques est situé sous le châssis et n’est pas aisément accessible même lorsqu’on lève et incline le moniteur à son maximum. On apprécie toutefois la possibilité de passer les câbles dans le pied via un simple emplacement prévu à cet effet, et non un véritable système de passage de câble comme celui du Samsung Odyssey G7 par exemple.

Les connectiques regroupent deux DisplayPort 1.4 et un HDMI 2.0b, avec également un connecteur USB Type C (3.1) qui propose le Display Alt Mode et une charge jusqu’à 15 W. On trouve enfin deux ports USB 2.0 Type A, ainsi qu’un Type-B permettant d’alimenter le tout.

L'idéal est de passer en portrait pour accéder facilement aux connectiques © Matthieu Legouge pour Clubic

L’alimentation n’est pas intégrée au moniteur, il faut donc passer par un bloc externe qui a cependant la bonne idée de ne pas placer son transformateur au niveau de la prise secteur et donc d’être un peu moins gênante sur une multiprise par exemple.

Ergonomie logicielle et paramétrages

L’OSD de l’écran se manipule via un simple joystick, positionné à l’arrière et à droite. Ce n’est pas l’emplacement le plus naturel que nous ayons pu voir, et le joystick manque de fermeté entrainant parfois de mauvaises manipulations ; néanmoins il fait l’affaire pour naviguer au sein du menu.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Comme sur la plupart des écrans, l’OSD affiche les informations importantes au-dessus de son menu, nous pouvons ainsi connaitre en un coup d’œil la définition de l’écran, son refresh rate, ou encore si HDR et Adaptive Sync sont activés. Les raccourcis directionnels du joystick sont paramétrables à l’envi ; par défaut on retrouve la sélection du mode d’image, le réglage d’une alarme, la sélection d’une « assistance à la visée » et le choix de la source.

En ce qui concerne les paramètres d’image et de performances, ils prennent place au sein de trois catégories : gaming, professional et image. Dans la première, nous retrouvons une fonctionnalité « Night Vision », censée permettre de « mieux discerner les détails dans les zones sombres ». Elle dispose d’un mode AI, adaptatif donc, et a pour but de surexposer les zones sombres, ce qui peut être utile dans certains jeux. Néanmoins, en aucun cas elle n’améliore le taux de contraste de l’écran. On retrouve également un mode « Anti Motion Blur », mais celui-ci désactive, entre autres, la prise en charge Adaptive Sync, indispensable pour profiter du G-Sync.

Le mode Image permet quant à lui de modifier des paramètres classiques, tels que la luminosité, le contraste, mais aussi la température des couleurs de l’écran. Le mode Professional offre de la polyvalence au moniteur, il laisse le choix entre plusieurs modes d’image pour réduire la lumière bleue, ou encore en activant l’HDCR (High Dynamic Contrast Range). On y retrouve enfin une fonctionnalité « Image Enhancement » qui joue sur la netteté de l’image avec des effets au rendu toutefois assez artificiels.

On ne retrouve pas de mode PIB/PIP sur ce moniteur, ce qui est bien dommage pour ceux qui en ont l’utilité.

Pour nos mesures, nous avons choisi le mode "User", il offre un calibrage très proche du mode "RPG". Nous avons également désactivé la fonction Night Vision et conservé la température sur "Normal". L’OSD ne propose aucun réglage pour le gamma. La luminosité à ici été ajustée à 70, les mesures de pic lumineux ont été effectuées avec une luminosité à 100.

Qualité d’image

Ce moniteur offre des images intenses et vives dès la sortie de carton, en raison de sa large couverture des espaces sRGB et WCG. La promesse de MSI est tenue sur ce point grâce à la matrice QDEF et la dalle 8 bits + FRC, mais aussi concernant la luminosité qui atteint 353 nits à son maximum. Ce pic lumineux est suffisant pour profiter de nos jeux vidéo, même dans un environnement lumineux, mais ce modèle n’est pas celui que vous cherchez si jamais vous voulez obtenir une superbe expérience en HDR.

Par ailleurs, bien qu’il s’agisse d’une dalle IPS de nouvelle génération, celle-ci n’échappe pas aux contraintes de cette technologie, avec un taux de contraste très faible de 1021:1 avec la luminosité ajustée sur 70 et 970:1 lorsqu’on pousse la luminosité au maximum.

Des couleurs saturées en l'absence d'un mode sRGB

Contrairement à d’autres, cet écran MSI Optix n’offre pas d’options pour basculer d’un mode sRGB à WCG, logique donc de retrouver une certaine imprécision lors de nos mesures en sRGB.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, nous avons effectué un calibrage de l’écran à l’aide de notre sonde colorimétrique afin de fixer l’espace sRGB à 100 %. Vous pouvez télécharger notre profil .icc pour profiter d’une colorimétrie plus juste et naturelle.

Toutefois, la saturation des couleurs en sortie de carton ne dérangera pas forcément tous les joueurs, mais surtout ceux qui recherchent la précision. Notre profil est donc à activer pour l’espace sRGB et à désactiver pour profiter des espaces WCG avec lesquels l’étalonnage d’usine de ce moniteur est excellent.

Pré-calibration / Post-calibration

De base, la courbe RGB est relativement stable, avec une température de couleurs de 6 445 K, très proche de la valeur de référence. Après calibration, nous obtenons 6 500 K avec un excellent équilibre sur l’ensemble de la courbe.

On a déjà vu beaucoup mieux sur la courbe gamma, qui montre ici quelques imprécisions. Le calibrage permet néanmoins de les gommer en grande partie. De base, les scènes sombres sont trop lumineuses, les scènes lumineuses sont trop sombres.

Pré-calibration / Post-calibration
Pré-calibration / Post-calibration

Sans surprise, les dérives chromatiques en sRGB sont assez importantes, sans être pour autant problématiques pour un usage standard. On relève un Delta E moyen de 5,49 avant calibration. Le moniteur montre une précision sans faille après calibration avec une moyenne Delta E de 0,61.

L’espace sRGB est couvert à 158,8 %, une valeur ramenée à 100 % après étalonnage. Concernant les espaces WCG, le DCI-P3 s’affiche avec une couverture de 96,75 %, tandis que le Rec.2020 est couvert à 83,35. De très bonnes valeurs pour un moniteur gaming sur cette fourchette de prix.

HDR : un interêt très limité

Le signal HDR ne permet pas de dépasser le pic lumineux observé en SDR, avec 353 nits. Nous sommes loin de ce qu’offre des moniteurs taillés pour l’HDR et son activation ici n’offre qu’une plus-value minime.

Comme prévu, le MSI Optix montre un étalonnage concluant, dans les espaces WCG, avec notamment un Delta E moyen de 1,94 pour le DCI-P3.

Cliquez sur une image pour l'agrandir

La dalle se montre bien homogène, on constate malgré tout une uniformité un peu moins bonne sur les côtés droit et gauche de l’écran avec des valeurs qui restent toutefois acceptables. L’IPS Glow est contenu sur notre exemplaire de test, mais peut varier plus ou moins fortement selon les unités.

Performances : une dalle Rapid IPS qui tient toutes ses promesses

Pas encore placé sur la liste officielle des moniteurs compatibles G-Sync, le MSI Optix MAG274QRF-QD est cependant bien détecté comme telle par notre carte graphique Nvidia, lorsque l’Adaptive Sync est activé. Par ailleurs, sa version sans HDR ni filtre QDEF (le MAG274QRF) est quant à lui bien présent sur cette liste. Le support du G-Sync fonctionne ici sur une plage comprise entre 48 et 165 Hz et nous n’avons rencontré aucun problème à son activation ni en jeu.

La dalle Rapid IPS montre de très belles choses dans l’ensemble, d’abord grâce à son HFR de 165 Hz, mais aussi avec de très bons temps de réponse et input lag. Nous mesurons ainsi une latence de seulement 8,5 ms, valeur qui ne monte que très peu en activant l’Adaptive Sync avec 8,8 ms.

Le temps de réponse annoncé (1 ms GtG) est plus délicat à juger sans un matériel précis. Néanmoins, nous avons pu constater à l’aide du test de Lagom que la dalle Rapid IPS est hyper réactive. À vrai dire, ce test nous révèle une réactivité quasi identique à celle d’une dalle TN, et bien meilleure que celle de la dalle IPS du LG 27GN750-B. Nous vous conseillons néanmoins de conserver le paramètre « Fast » et non « Fatest » pour le réglage du temps de réponse. Ce dernier favorise en effet le reverse ghosting, chose que l’on remarque assez aisément à l’aide du test UFO de Blur Busters.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour terminer, il est important de soulever la fonction « Anti Motion Blur » du moniteur. Celle-ci fait appel à un rétroéclairage stroboscopique qui permet de diminuer la persistance rétinienne et donc réduire le flou de mouvement visible et le ghosting. Son activation est cependant problématique à plusieurs égards, d’abord car elle ne permet pas de profiter simultanément de la VRR (FreeSync comme G-Sync) mais aussi, car elle diminue drastiquement la luminosité de l’écran. Concrètement, si l’Anti Motion Blur se montre efficace pour créer une image en mouvement un peu plus nette, nous percevons toutefois un effet de scintillement sur les différents tests avec Blur Busters. Son activation sera peut-être pertinente dans certains cas, notamment pour regarder des films ou dans certains jeux selon vos exigences.

Consommation électrique

Ce moniteur consomme 24,8 W avec notre test qui consiste à diffuser une mire blanche ajustée à 150 cd/m² sur une fenêtre de 10 %. Au final, cela nous donne une consommation relative de 123 W/m², légèrement au-dessus de la moyenne pour ce type d’écrans.

MSI Optix MAG274QRF-QD : l’avis de Clubic

MSI livre une solide prestation avec ce nouveau moniteur Optix. La dalle Rapid IPS arrive avec des améliorations intéressantes pour les joueurs et fait sans doute partie des dalles les plus réactives du moment dans cette catégorie d’écrans.

Le MSI Optix MAG274QRF-QD comporte bien d’autres avantages que nous avons cités tout au long de ce test, des atouts pour les joueurs compétitifs, mais aussi pour ceux qui recherchent un moniteur polyvalent grâce à sa couverture WCG.

Contre 500 €, on ne peut cependant pas tout avoir ! Il faut ainsi se passer d’un support efficace de l’HDR, d’un mode sRGB qui permettrait d’avoir une colorimétrie juste et naturelle en sortie de carton, et faire avec un Anti Motion Blur qui nous semble moins performant que d’autres solutions concurrentes. Des concessions qui dépendront donc de vos exigences. En attendant, cette référence se place parmi les meilleurs écrans gaming du moment dans la catégorie IPS 165 Hz, 27 WQHD.

MSI Optix MAG274QRF-QD

8

Ce moniteur Optix ne révolutionne pas le secteur, mais s’impose comme une alternative intéressante entre un LG 27GL850-B en 144 Hz sensiblement moins cher et un ViewSonic ELITE XG270QG et sa dalle 10 bits, très onéreux. Les points forts de cet écran signé MSI l’emportent haut la main sur des faiblesses logiques résultantes de quelques compromis.

Les plus

  • Dalle Rapid IPS qui tient ses promesses
  • Des performances de premier plan
  • Gammes de couleurs précises et étendues
  • Fonctionnalités et connectique USB-C
  • Bonne ergonomie

Les moins

  • Support HDR anecdotique
  • Pas de mode sRGB
  • Faible contraste
  • Matériaux plastiques bon marché

Qualité d'image 9

Design et ergonomie 7

Performances 8

Polyvalence 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

PlayStation : Japan Studios pourrait drastiquement réduire ses effectifs
Dragon Age : le prochain opus sera totalement solo
Soldes Amazon : le TOP des promotions high-tech à saisir ce jeudi
Denon AVC-X3700H : l’amplificateur home cinema de référence pour les débutants comme pour les plus exigeants
Soldes Amazon : ce pack d'ampoules Philips Hue est en promo
Word Online permet de générer des présentations PowerPoint et accueille les Pins de Pinterest
Le OnePlus 8 est vraiment à prix cassé avant la fin des Soldes chez Amazon
Global.health, la plateforme de données ouvertes COVID-19 portée par Google, veut aider à comprendre la pandémie
HPS lance Domestique 12-1, un vélo électrique poids-plume en édition ultra-limitée
Soldes Cdiscount : ces écouteurs sans fil Bang & Olufsen E8 sont au meilleur prix
Haut de page