Microsoft pourrait revendre le comparateur Ciao

27 avril 2011 à 08h43
0
00B9000004209870-photo-ciao.jpg
Racheté en 2008, par Microsoft, la plateforme Ciao pourrait bientôt devoir trouver un nouveau repreneur, Microsoft ne souhaitant plus développer ses activités.

Créé en 1999 le site Ciao propose aux internautes un comparateur de produits sur lequel chacun est invité à y laisser une opinion. La firme publie également des sondages afin de former des études de marché revendues par la suite à des sociétés tierces. En rachetant Ciao, Microsoft souhaitait ainsi redorer son moteur de recherche, alors baptisé Live Search. D'autres rachats similaires eurent lieu durant la même époque : le moteur sémantique Powerset et l'agrégateur d'informations touristiques FareCast.

Selon le site Internet Mergermarket, Microsoft aurait remis le site Ciao en vente. Initialement acheté pour 486 millions de dollars, le site est estimé à moins de 100 millions de dollars. La récente mise à jour du moteur de recherche de Google mettant à mal les fermes de contenus aurait impacté le classement de Ciao au sein des résultats de recherche. L'on imagine par ailleurs que la technologie de la plateforme a été intégrée au sein du moteur de recherche Bing dévoilé en mai 2009.

Rappelons qu'en mars 2010, Ciao avait rejoint le comparateur de prix britannique Foundem et le moteur de recherche français, spécialisé dans le droit, ejustice.fr, pour déposer une plainte pour abus de position dominante contre Google.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

VMware rachète le logiciel de présentation SlideRocket
Après
Bientôt un hybride PC/Tablette Vaio chez Sony
IBM ajoute 8 milliards à son plan de rachat d'actions et augmente son dividende
L'iPhone 4 blanc est disponible en France
SSD : OCZ annonce une version
Le bénéfice d'Amazon chute de 33% au premier trimestre
Sony : les pirates du PSN auraient volé des données utilisateurs
Whael Ghonim va créer une ONG autour du hi-tech
LG : le Cinema 3D passif décliné sur des moniteurs informatiques
Haut de page