En difficulté, Logitech cherche à vendre les télécommandes Harmony

01 juin 2018 à 15h36
0
Confronté au recul de ses activités, Logitech annonce à l'occasion de la publication de ses résultats financiers la fin programmée de plusieurs de ses activités. Sont concernées la division en charge des télécommandes Harmony, la vidéosurveillance et les accessoires pour consoles.

00B4000005442733-photo-logitech-harmonytouch-ctg.jpg
Onéreuses, élitistes, mais plébiscitées par leurs propriétaires, les télécommandes universelles Harmony de Logitech ne seront bientôt plus, à moins que le fabricant suisse parvienne à trouver un repreneur pour cette activité. La société a en effet annoncé, à l'occasion de la publication des résultats financiers du troisième trimestre de son exercice fiscal, sa décision de mettre un terme à certaines activités jugées trop peu profitables.

« Nous avons engagé une procédure visant à nous séparer de nos activités télécommandes sans fil et vidéo-surveillance, et nous prévoyons de mettre un terme à d'autres produits non stratégiques comme les stations d'accueil et les périphériques pour consoles de jeu, avant la fin de l'année calendaire 2013 », indique sans ambages Logitech dans un communiqué.

Se félicitant du succès rencontré par son « Ultrathin Keyboard Cover » pour iPad, la firme indique en contrepartie vouloir se renforcer sur le segment des accessoires pour tablettes.

Cette réorientation stratégique est à mettre au crédit du nouveau p-dg de la firme, Bracken P. Darrell, arrivé début janvier pour contrebalancer la baisse des ventes enregistrée par le fabricant suisse. Celui-ci a fait état d'une perte nette de 195 millions de dollars (146 millions d'euros) pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2013, à comparer aux 55 millions de dollars de bénéfices enregistrés un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires s'établit à 615 millions de dollars sur la période, contre 715 millions de dollars sur l'exercice précédent. La baisse des ventes touche tous les canaux (-14% sur la vente aux détails, -23% sur le marché de l'OEM) et toutes les régions (-8% en Amérique, -11% en Asie et -20% en Europe). Pour Darrell, ce ralentissement est principalement à mettre au crédit du tassement global observé sur le marché des PC.

Pour redresser la barre, le nouveau p-dg mise donc sur les produits liés à la mobilité, tablettes et smartphones en tête, sur la rationalisation des développements produit destinés à l'univers du PC et sur la cession ou la disparition des activités les moins stratégiques, avec comme objectif avoué le retour rapide à la profitabilité. Reste à voir si tout ou partie des divisions concernées seront reprises par un tiers...

Mise à jour, 25 janvier, 12h30 : correction du titre, suite à publication sur les forums de Logitech, d'un message du p-dg de la société, dans lequel celui-ci affirme qu'il n'est pas question de mettre un terme au service Harmony. « Logitech vient d'annoncer un plan visant à vendre la division Harmony. Logitech ne ferme pas cette activité et encore moins le service », commente-t-il. « Pendant la vente, Logitech continuera à assurer le support pour les clients Harmony. Toutes les garanties assurées aujourd'hui par Logitech pour les produits Harmony restent inchangées », assure-t-il encore.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Insolite : un parapluie optimisé pour l'écriture de SMS
Publicité sur YouTube : la Sacem dit dialoguer avec Google
Archos Design annonce un clavier Bluetooth pour iPad
Skype : des activistes s'interrogent sur la sécurité des conversations
Twitter lance Vine, son service de vidéo, sur iOS
Le e-commerce en hausse de 19% en 2012, ralenti par la crise
Surface RT: un bug bloque les mises à jour pour certains utilisateurs
Synthèse vocale : Amazon fait l'acquisition d'Ivona Software
Etude : 71% des Français s'inquiètent de la place des écrans dans leur vie
Twitter améliore l'intégration de tweets pour mieux servir de source
Haut de page