Intel accusée par des employés de négliger les mesures sanitaires pour favoriser la production

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
11 mai 2020 à 14h10
0
Intel Core i9-10900K ©© Intel
Ici le Core i9-10900K, dernier fleuron d'Intel / © Intel

Intel privilégie-t-elle sa production aux mesures sanitaires qu'elle est censée mettre en œuvre en période d'épidémie ? La question se pose au regard des informations relayées par Bloomberg Law. Selon le média, quatre plaintes auraient déjà été déposées contre Intel par des employés estimant que le groupe fait preuve de négligence sur ses lignes de production.

Alors que le déconfinement s'amorce en Europe et tandis que les lignes de production des géants de la tech reprennent leur allure de croisière depuis quelques semaines, Intel pourrait faire office de mauvais élève. Selon les témoignages de plusieurs employés relayés par Bloomberg Law, Intel forcerait son personnel à travailler en grands groupes, sans équipement de protection suffisant, et négligerait les règles élémentaires de distanciation sociale imposée par la pandémie de coronavirus au sein de ses fabriques.

Des plaignants localisés aux États-Unis

Toujours selon ces témoignages, certains managers auraient notamment assuré en interne que les deux mètres de distanciation recommandés par les autorités sont dispensables à condition que le rapprochement entre deux employés n'excède pas la demie heure. En tout, précise TechPowerUp, ce sont quatre plaintes qui ont été officiellement déposées contre Intel par des membres de son personnel.

Plus d'une quarantaine de signalements contre l'entreprise auraient par ailleurs été faits auprès des autorités sanitaires de l'Oregon, l'un des États américains où Intel dispose d'un site de production. On apprend également qu'outre l'Oregon, les usines d'Intel au Nouveau-Mexique et dans l'Arizona auraient également fait l'objet de signalements.

Intel assure avoir été « complimentée » pour ses mesures sanitaires

Intel a rapidement publié un communiqué pour répondre à la grogne et aux plaintes d'une part de son staff. « La priorité absolue d'Intel dans la gestion de la situation liée au coronavirus est de protéger la santé et le bien-être des employés tout en continuant à opérer et à soutenir nos clients dans le monde entier », lit-on.

« La situation a été incroyablement rapide et sans précédent, et nous nous avons été efforcés d'apprendre et de nous adapter aussi vite que possible afin de pouvoir continuer à protéger nos travailleurs et nos communautés », explique Intel plus loin, encourageant ses employés à lui « faire part de leurs préoccupations ». « Nous nous efforcerons d'y répondre rapidement ».

Le groupe assure aussi avoir « soumis des réponses formelles aux plaintes ». « Les inspecteurs de l'OSHA ont visité nos sites en Oregon, en Arizona et au Nouveau-Mexique. Nous n'avons été notifiés d'aucune violation, et les inspecteurs de l'OSHA qui ont visité nos sites ont complimenté nos actions », a enfin indiqué le groupe.

Comme le précise Bloomberg en fin d'article, le management actuel d'Intel lui aura en tout cas permis de livrer en temps et en heure pas moins de 90% des commandes passées par ses clients et partenaires.

Source : TechPowerUp, Bloomberg Law

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top