HTC : le U12 devrait voir le jour le 23 mai 2018

Par ,
le 06 mai 2018
 0
Après le U11, sorti en mai 2017 et le U11+ en novembre de la même année, HTC s'apprête à dévoiler son nouveau flagship. Il s'agirait sans doute du U12.

Via un tweet sans rien de concret, si ce n'est la date du lancement du nouveau téléphone (le 23 mai 2018), HTC annonce « un téléphone qui sera plus que la somme de ses composants ».



Le U12 de HTC : une double caméra à l'avant et une à l'arrière ?


Six mois se sont écoulés après la sortie du flagship actuel de HTC, le U11+, et voilà que la firme annonce un nouveau téléphone. Sans doute le U12, peut-on deviner. Car à son habitude, HTC ne dévoile rien avant son annonce, si ce n'est la date. Aux fans de la marque, le rendez-vous est donc donné : c'est le 23 mai 2018 que toutes les informations seront enfin officielles.

En attendant, on peut toujours se rabattre sur les rumeurs et autres informations non confirmées qui arrivent par des canaux non officiels. Evan Blass, le journaliste de Venture Beat célèbre pour son talent à obtenir des images fuitées d'appareils non encore sortis, partageait fin mars 2018 sur Twitter une photo de ce qu'il affirme être le futur U12. On y voit un téléphone avec quatre caméras et une fente pour une carte SD. A en croire Evan Blass, il s'agirait d'une double caméra 8 mégapixels à l'avant et une double caméra 16/12 mégapixels au dos de l'appareil. Si cela s'avère vrai, ce sera une amélioration par rapport au flagship actuel, dont la caméra à l'arrière n'est pas double et fournit une résolution de 12 mégapixels.




HTC U12 : un processeur Snapdragon 845 et 6 Go de RAM ?


Toujours selon Evan Blass, le U12 devrait tourner sur un processeur Qualcomm Snapdragon 845 (par opposition au Snapdragon 835, qui fait fonctionner le U11+). On devrait également s'attendre à 6 Go de RAM, un espace de stockage interne de 64 ou 128 Go (selon la version de l'appareil) et à une batterie de 3.420 mAh.

La fiche technique est donc tout à fait à la hauteur pour ce fabricant, qui a cédé la plupart de son business « smartphones » à Google. Pour le vendre, le fabricant taïwanais risque en revanche d'avoir des problèmes, Huawei et OnePlus ayant déjà sorti leurs flagships 2018, fort similaires.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top