Hangouts ne nécessite plus de compte Google pour les conférences pro

20 novembre 2015 à 12h23
0
Google annonce une plus grande flexibilité pour les conférences professionnelles effectuées via le service Hangouts.

Google souhaite démocratiser au maximum son service Hangouts, notamment au sein des entreprises. La société californienne explique avoir finalisé une fonctionnalité qui permet de partager un lien vers une visioconférence, et de demander une autorisation de participation si le destinataire n'a pas été explicitement invité.

Sur son blog officiel, l'équipe de Google Apps ajoute qu'il n'est désormais plus requis de posséder un compte Google pour participer à une conférence. Les internautes ne faisant pas usage de Google Agenda retrouveront le lien vers cette conférence dans les notes de l'événement. Il suffira de cliquer sur ce dernier puis de spécifier son nom.

08251456-photo-google-hangouts.jpg

Le mois dernier, l'équipe de Skype annonçait quant à elle qu'il n'était plus nécessaire de posséder un compte Microsoft pour rejoindre une conversation de groupe. En effet, il est possible là aussi de générer un lien unique et de le partager via email, SMS, WhatsApp ou autre, afin d'inviter l'un de ses contacts à participer à un appel groupé. Si l'un des interlocuteurs ne dispose pas du client sur son PC ou Mac, ni de l'application sur son smartphone, il pourra se rendre sur Skype Web. En outre, il ne sera pas nécessaire de disposer d'un compte utilisateur, il suffira simplement de mentionner un nom de participant.

Pour l'heure, cette flexibilité apportée sur Hangouts ne concerne que les comptes de Google Apps for Work.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top