Google aurait snobé la France pour implanter un data center géant

04 novembre 2013 à 17h17
0
Et si Google implantait un centre de données en France ? L'idée aurait pu être concevable il y a quelques années mais le géant californien aurait finalement snobé l'Hexagone et préféré se tourner vers la Finlande.

A l'ère du cloud computing les internautes prennent l'habitude d'héberger leurs données sur des serveurs distants et les fournisseurs de services multiplient leurs centres de données. Générateurs d'emplois, ces derniers dynamisent considérablement l'économie locale et la région de l'Ain aurait pu en profiter en accueillant Google mais le géant californien aurait finalement choisi la ville de Hamina en Finlande.

01F4000006813118-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg


Le magazine régional Le Tout Lyon rapporte en effet qu'en 2008, Google avait envisagé de créer un énorme centre de données au sein du Parc industriel de la Plaine de l'Ain sur la commune de Saint-Vulbas en bordure du Rhône. Selon les informations recueillies par Le Tout Lyon, ce projet devait s'étendre sur 120 hectares.

L'affaire met en lumière certaines pratiques de Google. Ainsi des membres de la multinationale se seraient déplacés à quatre reprises dans la région de l'Ain sans jamais mentionner le nom de l'entreprise. Une source rapporte avoir fait le rapprochement avec la société Google après avoir lu le nom de famille de l'un des représentants ayant sorti son billet d'avion. Une source du dossier fait également mention d'entretiens relativement complexes faisant appel à une équipe d'interprètes.

012C000006813120-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg
012C000006813122-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg

Le centre de données de Google à Hamina en Finlande


Finalement Google serait entré en désaccord avec la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement. En effet, alors que la France interdit l'usage de circuits de refroidissement ouverts avec le rejet des eaux usées dans les fleuves, Google aurait proposé un circuit « semi ouvert » en refusant d'expliquer son fonctionnement jugé secret. Malgré une intervention du premier ministre François Fillon, le projet serait finalement tombé... à l'eau. Le géant californien aurait par la suite avancé plusieurs excuses jugées « peu crédibles » tels que la forme du site en forme de « L » et non de rectangle.

Google s'est tourné vers la Finlande et les eaux fraîches de la mer Baltique en rachetant en mars 2009 une vieille usine à papier. La firme explique y avoir d'abord investi 200 millions d'euros puis 150 millions supplémentaires l'année dernière. Google ajoute que plus de 2000 personnes dont 50 sociétés ont pris part à ce projet, la plupart étant localisées en Finlande et dans la région de Hamina. Le géant californien estime pouvoir générer 500 emplois à long terme dans la ville.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top