Google aurait snobé la France pour implanter un data center géant

Par
Le 04 novembre 2013
 0
Et si Google implantait un centre de données en France ? L'idée aurait pu être concevable il y a quelques années mais le géant californien aurait finalement snobé l'Hexagone et préféré se tourner vers la Finlande.

A l'ère du cloud computing les internautes prennent l'habitude d'héberger leurs données sur des serveurs distants et les fournisseurs de services multiplient leurs centres de données. Générateurs d'emplois, ces derniers dynamisent considérablement l'économie locale et la région de l'Ain aurait pu en profiter en accueillant Google mais le géant californien aurait finalement choisi la ville de Hamina en Finlande.

01f4000006813118-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg


Le magazine régional Le Tout Lyon rapporte en effet qu'en 2008, Google avait envisagé de créer un énorme centre de données au sein du Parc industriel de la Plaine de l'Ain sur la commune de Saint-Vulbas en bordure du Rhône. Selon les informations recueillies par Le Tout Lyon, ce projet devait s'étendre sur 120 hectares.

L'affaire met en lumière certaines pratiques de Google. Ainsi des membres de la multinationale se seraient déplacés à quatre reprises dans la région de l'Ain sans jamais mentionner le nom de l'entreprise. Une source rapporte avoir fait le rapprochement avec la société Google après avoir lu le nom de famille de l'un des représentants ayant sorti son billet d'avion. Une source du dossier fait également mention d'entretiens relativement complexes faisant appel à une équipe d'interprètes.

012c000006813120-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg
012c000006813122-photo-data-center-de-google-en-finlande.jpg

Le centre de données de Google à Hamina en Finlande


Finalement Google serait entré en désaccord avec la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement. En effet, alors que la France interdit l'usage de circuits de refroidissement ouverts avec le rejet des eaux usées dans les fleuves, Google aurait proposé un circuit « semi ouvert » en refusant d'expliquer son fonctionnement jugé secret. Malgré une intervention du premier ministre François Fillon, le projet serait finalement tombé... à l'eau. Le géant californien aurait par la suite avancé plusieurs excuses jugées « peu crédibles » tels que la forme du site en forme de « L » et non de rectangle.

Google s'est tourné vers la Finlande et les eaux fraîches de la mer Baltique en rachetant en mars 2009 une vieille usine à papier. La firme explique y avoir d'abord investi 200 millions d'euros puis 150 millions supplémentaires l'année dernière. Google ajoute que plus de 2000 personnes dont 50 sociétés ont pris part à ce projet, la plupart étant localisées en Finlande et dans la région de Hamina. Le géant californien estime pouvoir générer 500 emplois à long terme dans la ville.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Google

scroll top