Déjà des problèmes pour le Google Pixel 6a

26 juillet 2022 à 14h37
10
Google Pixel 6a © Google
© Google

Le Pixel 6a n’est pas encore disponible qu’il rencontre déjà des problèmes ! En effet, à quelques jours de son lancement, le futur smartphone de Google pourrait malheureusement faire face à quelques péripéties.

Alors que le premier smartphone pliant de Google continue de fuiter sur la toile avec un nouvel indice, le géant américain prépare le terrain pour accueillir ses Pixel 6a le 28 juillet prochain. Un lancement qui pourrait cependant se révéler plus compliqué que prévu…

Google Pixel 6a : un smartphone plein de promesses

Dans la droite lignée de ses prédécesseurs, le Pixel 6a s’annonce être un appareil à la hauteur de ses promesses : proposant des performances rapides, équipé d’un appareil photo ambitieux et jouissant d’un excellent rapport qualité/prix (459 euros), ce futur nouveau-né de la gamme Pixel ne manque pas d'arguments pour séduire le public.

À quelques jours à peine du lancement du Google Pixel 6a, nombre d’entre vous attendent peut-être impatiemment d’avoir leur nouveau smartphone entre les mains. Mais prudence, car de premiers tests révèlent la présence de soucis au niveau du capteur d’empreintes de l’appareil…

Des problèmes dès le lancement pour le Pixel 6a ?

Attendu pour cette fin de semaine, le Pixel 6a sera doté d’un tout nouveau capteur d’empreintes digitales. En effet, la firme avait annoncé se séparer du capteur qui équipait les Pixel 6 au profit d’un autre, supposément plus élaboré. L’objectif ? Permettre aux utilisateurs et aux utilisatrices de déverrouiller leur appareil bien plus rapidement que par le passé. Sauf que…

Malheureusement, ce nouveau capteur est la cause de premiers soucis inquiétants. Des problèmes venant grandement remettre en cause la fiabilité et la sécurité de l’appareil. Selon les tests du YouTubeur Geekyranjit, il semblerait que le Pixel 6a en sa possession soit en mesure de se déverrouiller avec ses deux pouces, alors que seul son pouce droit a été enregistré dans l’appareil. Plus important encore, la chaîne YouTube Beebom a constaté que plusieurs personnes pouvaient déverrouiller le smartphone, y compris celles qui n’avaient pas enregistré leurs empreintes digitales.

Si Android Police se veut rassurant, le média n’ayant de son côté pas rencontré de problèmes similaires durant ses phases de tests, cela pourrait malgré tout rapidement compliquer le lancement du Pixel 6a, attendu pour cette fin de semaine. Espérons donc que les futurs possesseurs du smartphone milieu de gamme de Google soient épargnés par ces malheureux problèmes. Réponse au cours des prochains des jours…

Source : Android Police

Google Pixel 6A
Google Pixel 6A
Smartphone
date de sortie : troisième trimestre 2022
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
7
Kriz4liD
Ça existe un pouce passe partout ? Genre comme avec les clefs ? Ce qui pourrait expliquer son cas
MattS32
Alors d’abord, on n’enregistre pas les empreintes sur le téléphone.<br /> Ensuite, en quoi c’est du pain béni pour les multinationales ? Autant, les données sur les préférences et habitudes personnelles, ça vaut de l’or, autant l’empreinte digitale, je vois mal ce qu’elle pourrait rapporter…
MattS32
On a le droit d’être parano.<br /> La réalité, c’est que les smartphones n’enregistrent PAS les empreintes digitales. En fait, avec la plupart des lecteurs d’empreintes, le système n’a même pas accès à l’image de l’empreinte au moment où on scan, c’est le lecteur d’empreintes lui même qui calcule une signature numérique et l’OS n’a connaissance que de cette signature numérique (dont le partage n’a aucun intérêt, la signature ne permettant pas de retrouver l’empreinte et deux lecteurs différents ne donnent pas la même signature pour la même empreinte). Et avec les lecteurs les plus évolués, même la signature, l’OS ne l’a pas. La signature reste dans une mémoire intégrée au lecteur, associée avec un identifiant aléatoire donné à l’OS lors de l’enregistrement de l’empreinte, et c’est cet identifiant qui est renvoyé à l’OS lorsque l’empreinte est reconnue à nouveau.<br /> Quand au FBI et la NSA (et non la NASA…), ils n’ont pas besoin de mon smartphone pour les avoir, ils me les demanderont si je veux un jour entrer aux USA…<br /> Et sinon, tu ne réponds pas à la question que je t’ai posé. En quoi c’est du pain béni pour les multinationales ?
bossay
Malheureusement, cet article est très clickbait. Sur les 7 paragraphes qui le composent, 2 donnent des informations utiles (les 2 derniers). On est tenu en haleine jusqu’aux 2 phrases qui révèlent le problème : « le capteur d’empreinte n’est peut-être pas suffisamment fiable, mais on n’en est pas sûrs ».<br /> Je préfère avoir des « brèves » avec juste l’info utile plutôt que des articles longs pour meubles.
Bombing_Basta
On appelle ça un pouce-partout.<br /> À ne pas confondre avec un pousse-partout, qui peut entrainer des désagréments.<br /> Je suis dèjà loin…<br /> []<br />
Xavier
Parfaitement expliqué.
Xavier
Tout à fait d’accord, c’est insupportable.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page