L'administration des services généraux américaine choisit Google Apps

02 décembre 2010 à 11h21
0
00C8000002303532-photo-google-apps-logo.jpg
La course vers l'informatique hébergée bat son plein et Google annonce avoir remporté une nouvelle victoire en signant un contrat avec l'administration des services généraux aux Etats-Unis. Ce rapprochement de cinq ans se traduit par un investissement de 6,7 millions de dollars qui permettra d'équiper 17 000 employés localisés dans 17 pays différents dès l'année prochaine de la technologie Google Apps For Government.

La GSA (US General Services Administration) est la première agence fédérale à adopter une solution de cloud computing. Rappelons que le mois dernier, Google a intenté des actions en justice à l'encontre du département des affaires intérieures américain. Après avoir lancé un appel d'offres pour repenser son système interne de communication, l'agence n'auraient en effet pas sérieusement considéré une migration vers la technologie de Google Apps et d'emblée privilégié Microsoft .

Coup du hasard ou réponse stratégique ? Ironiquement cette annonce a été formulée sur le blog officiel de Google quelques heures après de vives critiques de la part de Microsoft. Au cour d'un entretien recueilli par le magazine Computerworld Tom Rizzo, directeur du département Microsoft Online Services, déclarait que son éternel concurrent Google était « en échec » dans les entreprises en soulignant que plusieurs clients avaient continué de choisir Microsoft Office et Exchange.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
scroll top