Refonte de Google Pay : ce qu'il faut en retenir

20 novembre 2020 à 13h57
1

Google offre à son application de paiement mobile Pay un sacré ravalement de façade. L’alternative Android à Apple Pay se meut aujourd’hui en un véritable hub financier qui est très loin de se limiter au paiement sans contact.

Pour l’heure accessible uniquement outre-Atlantique, la nouvelle version de Google Pay sera déployée progressivement dans le reste du monde d’ici le début 2021. Une échéance qui sera également l’occasion pour Google d’affirmer ses ambitions bancaires en lançant Plex, sa propre offre de comptes chèques et de comptes épargne.

Google Pay passe la seconde

Jusqu’ici, Google Pay permettait surtout de lier sa carte bancaire et d’utiliser son smartphone pour régler ses achats via un terminal sans contact. Mais avec cette nouvelle version, Google Pay devient un véritable hub bancaire.

À la manière d’un Bankin' , le Google Pay nouveau cherche à donner du sens à notre journal de transactions. Plutôt que de lister bêtement les derniers achats réalisés, l’application va créer des catégories et regrouper vos dépenses par pôles et entreprises favorites.

Les prélèvements obligatoires seront regroupés dans une catégorie, tout comme les remboursements que vous pouvez faire à vos amis, etc. L’idée étant de permettre à l’utilisateur d’identifier plus facilement ses habitudes de consommation, et d’avoir une meilleure visibilité de son budget.

Une application plus interactive

Loin de se limiter à un usage consultatif, Google Pay permettra aussi d’effectuer des virements et de réclamer de l’argent à ses contacts via un espace de messagerie intégré. Bien entendu, il faudra que les personnes en question soient également utilisatrices de l’application qui, rappelons-le, est disponible sur Android comme iOS.

Dans le même ordre d’idées, et comme une certaine Tricount , Google Pay permet également de se diviser facilement un montant entre amis. Par exemple pour régler la note d’un restaurant (promis on pourra y retourner, un jour).

Google veut aussi séduire les entreprises en leur permettant de centraliser certains achats, comme les frais de bouche des employés, ou encore les pleins d’essence à la station-service. Bref, on l’a dit : un véritable hub pour vos finances.

Google Pay nouvelle version © © Google
© Google

Une offre bancaire signée Google à l’horizon

Pour l’heure, il est possible d’utiliser Google Pay en liant le service à son compte en banque actuel. Mais en 2021, la firme de Mountain View entre dans la cour des grands. 

L’année prochaine, le géant du Web lancera Plex : sa première offre bancaire sur le marché américain. Mais à la différence de l’Apple Card, il ne s’agit pas d’une carte bancaire à proprement parler, mais davantage d’un type de compte qui sera proposé par les partenaires de Google.

En partenariat avec des banques traditionnelles comme Citi, Stanford Federal Credit Union, BankMobile et bien d’autres, Google offrira des comptes en banque garantis sans aucuns frais de tenue, sans frais de découvert et sans solde minimum requis.

Source : Google

Modifié le 20/11/2020 à 14h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Cortana prend quelques vacances avec Windows 11 ; pourvu que ça dure ?
Windows 11 : les applications Android fonctionneront également sur AMD et Arm
Windows 11 : votre PC est-il suffisamment récent ? Consultez les configurations minimum
Windows 11 dispo au téléchargement dès la semaine prochaine, pour les insiders
Microsoft passe le cap de la valorisation à 2000 milliards de dollars
Windows 11 : Microsoft ne prendra aucune commission sur les apps... juste sur les jeux
Windows 11 : un système d'exploitation conçu pour le jeu vidéo, selon Microsoft
Windows 11 : les applications Android tourneront nativement sur l'OS
Windows 11 : Microsoft officialise et présente l'avenir de son système d'exploitation
Google recule la date de blocage des cookies tiers dans Chrome à 2023
Haut de page