Le dirigeant de Dassault Systèmes réfléchit à l'exil fiscal

Thomas Pontiroli
12 mars 2013 à 10h36
0
Le directeur général de Dassault Systèmes (+15% de bénéfices en 2012, à 335 millions d'euros) Bernard Charlès, menace de quitter le pays en raison de la pression fiscale pesant sur les actionnaires.

00DC000001669794-photo-bernard-charl-s.jpg
Bernard Charlès
Bernard Charlès, le directeur général du premier éditeur de logiciels français, Dassault Systèmes, et troisième patron le mieux payé de France en 2011 avec 11 millions d'euros, affirme dans un entretien au Monde qu'il étudie actuellement les pistes devant le mener à quitter le pays, afin d'échapper à une fiscalité jugée trop lourde.

« J'étudie la question sous tous ses aspects. Pour être clair, cela ne concerne pas la taxation à 75 % des revenus au-delà de 1 million d'euros, même si je pense qu'au-dessus d'un certain seuil, c'est confiscatoire », déclare-t-il. Précisant davantage s'inquiéter de « l'alourdissement de la fiscalité sur le capital, les stock-options et les actions gratuites ».

Le dirigeant estime ainsi qu'offrir la possibilité aux cadres d'une entreprise d'en devenir actionnaire équivaut à leur donner « une part de rêve ». Chez Dassault Systèmes, 10% des salariés sont dans cette situation. Pour illustrer sa pensée, Bernard Charlès raconte qu'il y a quinze ans, il a convaincu Serge Dassault d'être associé, et que ce dernier aurait compris que « chacun était gagnant ».

Principal problème pointé du doigt, donc, par le candidat à l'exil fiscal : le niveau de taxation. « Pour obtenir une part de capital, l'entreprise et son salarié vont devoir payer en taxes et en impôts jusqu'à 80 % de sa valeur, ce n'est pas tenable. Il est normal que les cessions de capital soient taxées, mais au-delà de 60 %, vous êtes hors course au niveau mondial », explique Bernard Charlès.

Selon lui, la conséquence de ce poids fiscal serait la difficulté pour le groupe à fidéliser les cadres dirigeants. Et de menacer qu'à l'avenir, les « embauches du top management vont nécessairement se faire ailleurs qu'en France ». D'autant que Dassault Systèmes est implanté sur trente sites dans le monde.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Enfin des nouvelles de Squadron 42, le mode solo de Star Citizen ?
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
Freebox Pop : la fibre, l'expérience TV et le répéteur Wi-Fi à l'honneur de la campagne d'affichage de la box
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Une Porsche de 1979 aux couleurs des premiers ordinateurs d'Apple, ça vous fait envie ?

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top