🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Taxes douanières : Donald Trump déclare la guerre à Apple

11 septembre 2018 à 10h46
27
Donald Trump
Andrew Cline / Shutterstock.com

Donald Trump a récemment averti Apple que si la société continuait de faire fabriquer ses produits en Chine, de lourdes taxes pourraient lui être appliquées.

Alors que l'actuel président américain avait promis à Apple que l'entreprise ne serait pas victime de sa « guerre commerciale » avec la Chine, il semblerait qu'il ait une nouvelle fois changé d'avis. En effet, Donald Trump a récemment averti la marque à la pomme que si la société continuait de faire fabriquer ses produits en Chine, tous les produits qu'elle y confectionne se verraient imposer de lourdes taxes.

Twitter, lieu de toutes les disputes

Adepte du réseau social, le président américain a lancé un avertissement par le biais d'un tweet : « Les prix des produits Apple pourraient bien augmenter en raison des importantes taxes douanières que nous allons imposer à la Chine - mais il existe une solution facile pour y échapper. Fabriquez vos produits aux États-Unis plutôt qu'en Chine. Commencez à construire de nouvelles usines dès maintenant. »



Une déclaration à laquelle les responsables commerciaux d'Apple n'ont pas manqué de réagir, notamment par le biais d'une lettre rédigée vendredi et indiquant que cette potentielle taxe affecterait en effet les prix de la grande majorité des produits du constructeur.

Apple très exposée à cette guerre commerciale

Cette guerre que Trump a déclaré à la Chine ne manque pas de faire grincer des dents un grand nombre d'entreprises américaines fabricant leurs produits en Chine, dont Apple.

Pire encore, la Chine ayant d'ores et déjà averti que si Trump prenait des sanctions à son encontre, elle en prendrait aussi, Apple pourrait bien être doublement victime de cet « affrontement  ». La forme vendant également des produits américains dans l'Empire du milieu, ces derniers pourraient eux aussi se voir taxés.

Le cours de l'action Apple a baissé immédiatement après cette annonce.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
0
Steve_jobs
Mr Trump, le rare président qui sert les intérêts de son pays.
ayaredone
Qu’est ce qui coûte le plus cher ? Les droits de douane ou le coût du travail aux USA ? Finalement cela pourrait ne pas changer grand-chose tout en remplissant les caisses de l’Etat.
jls2211
Dans un pays où l’assassinat des présidents est une chose relativement courante, il devrait faire attention.
nrik_1584
“Y’a qu’à, faut que”<br /> Moins de taxes mais un coût faramineux pour construire les fameuses usines “maintenant”.<br /> Sans compter le recrutement et la formation de tout le personnel nécessaire.
Zaravis
On flingue ses rentrées d’argent.<br /> la majorité des ventes ne se faisant pas aux US, Trump n’a ancune chance d’avoir raison.
claudemc
qui croit servir, localiser ses usines aux US et taxer les chinois c’est perdant: augmentation conséquente des coûts de fabrication, pertes sur le plus gros marché du monde, bref il ne sert que la bêtise de son électorat de beauf’.
wedgantilles
Encore les frasques de ce président, qui n’y connais pas grand chose.<br /> Bien sûr Apple peut construire des usines de fabrications aux USA d’un claquement de doigt, sans compter qu’il faudra produire tous les composant et non pas seulement faire l’assemblage… Sans parler du coût de la main d’oeuvre bien entendu plus élevé.<br /> Et puis faut pas oublié qu’en plus les derniers indicateurs économiques lui donnent tort sur ces manœuvres de taxation, puisque le déficit commercial des USA a encore augmenter en août et que la Chine n’a au contraire jamais autant exporté aux USA.<br /> Il faut pas qu’il oublie non plus que la Chine contrairement à l’Europe totalement désunie est un pays d’un grand poids économiques, pas le genre à se laisser intimider par des manœuvres aussi grossières.
KlingonBrain
@wedgantilles Le cout de la main d’oeuvre bien plus elevé ? C’est juste le vrai cout du travail quand il n’est pas faussé par des artefacts ponctuels comme le cours des monnaies et le dumping social. Trump a raison, l’occident doit cesser de faire fabriquer tout ses produits ailleurs alors qu’on a des millions de chomeurs. Si les elites bien diplomees ont du travail, ce n’est plus le cas des ouvriers qui fabriquaient naguere nos produits. Il faut un systeme plus equilibré ou les pays produisent ce qu’ils consomment.
KlingonBrain
@ayaredone La difference, c’est qu’il y aura moins de chomage aux usa. Ne vous faites pas d’illusion, les produits pas cher “made in ailleurs” ca ne pourra pas durer quel que soit le scenario que le monde suivra. Meme si l’on ne fait pas de protectionisme, nos monnaies finiront par s’effondrer.
melcky
Le capitalisme est un système efficace mais impitoyable<br /> (On pourrait faire un parallèle avec la sélection naturelle à cet égard)<br /> Ce système (comme n’importe quel autre de toute manière) doit être régulé afin d’en limiter les excès.<br /> A cet égard, pour en venir au sujet, difficile d’en vouloir à Trump de limiter ce qui semble effectivement être un excès.<br /> Cependant, tant sur le fond que sur la forme, une fois de plus cela resemble plus à un caprice d’enfant gâté qu’a des actes réfléchit d’un président.<br /> Sur la forme, franchement, twitter….<br /> Sur le fond, les taxes unilatérales (cqfd sans rétorsions), ca n’existe pas, c’est perdant perdant.<br /> A quand des présidents capables de voir plus loin que leurs intérêts immédiats et nationaux au détriment de la planète et d’une (relative) paix économique et militaire mondiale ?
sandalfo
Si Trump impose une taxe sur des produits US fabriqués en Chine, les chinois vont répliquer en taxant les produits US exportés vers la Chine. Et le consommateur chinois paiera 2 taxes de plus pour ses produits Apple. Si Apple veut perdre des parts de marché en Chine, il n’y a qu’à suivre Trump. Déjà que le marché indien est quasi fermé à Apple, avec les chinois en plus ça fait 3 milliards d’humains qui n’achèteront quasiment pas la pomme. Effectivement Apple a intérêt à se défendre et à réagir vite.
Unicorn220
Même si le coût du travail est nettement plus important aux USA qu’en Chine, je pense honnêtement qu’une firme comme la pomme peut continuer à vendre ces produits aux mêmes tarifs qu’actuellement sans le faire à perte, après, il est certain que les marges ne seront pas les mêmes (fini de se faire des vergers en or -pour rester poli- ), mais sans pour autant être inexistantes.<br /> Qui sera le plus insatisfait, l’actionnaire de la pomme, l’employé américain (qui sera peut-être sorti du chômage) ou l’esclave, pardon l’ouvrier surexploiter chinois qui devra sans doute retourner dans sa “pauvre” campagne si d’autres sociétés font de même (Samsung, pour diminuer les coûts de production commence bien à quitter la Chine pour une main d’œuvre plus, euh, “abordable?”) ?
KlingonBrain
@sandalfo Non, car le fait de produire les iphone destines aux USA sur le territoire americain n’empeche pas de produire en chine ceux destines aux chinois. Et si les européens ne sont pas completement idiots, ils exigeront de même.
KlingonBrain
@melcky Sur la forme, les decisions de trump peuvent ressembler a des trolls. Mais globalement, sa politique se tient. Il ne faut pas oublier que ce gars est un homme d’affaire. Manifestement, Il connait bien mieux le fonctionnement de l’economie et la maniere de négocier que tous les politicards de metier qui n’ont jamais vu une entreprise. Et je ne suis pas d'accord sur le fait que les taxes engendreraient une situation perdant-perdant. Le fait que chacun fabrique ses propres produits sur son territoire apporte des avantages evidents comme une diminution du dumping social, une plus grande independance et une meilleure stabilite du monde. La delicalisation mettait en peril les modeles sociaux de tous les pays evolues.
melcky
Un chef d’entreprise fera de son mieux avec (et parfois sans) les règles (lois) établies.<br /> Ici Trump tente de changer les règles du jeu (aucun homme d’affaire n’en a ni le pouvoir, ni l’experience) en espérant (un peu naïvement) que ce sera bon pour ses affaires.<br /> Manifestement, ce gars (qui a eu de cuisants échecs en tant qu’homme d’affaire) à encore besoin de leçons (d’histoire notamment) pour apprendre a ne pas répéter les erreurs déjà commises (par d’autres avant lui)
greg3395
Apparemment Wall Street serai en mesure de créer une pression et une menace contre le sénat américain pour la destitution de Donald Trump en cas de grosse perte d’argent.<br /> En cas de destitution de Donald Trump et du gouvernement cela démontrera que le monde est dirigé par la finance et les banques.
xeno
Vu les tarifs des produits Apple, même en fabricant aux USA, Apple restera bénéficiaire.<br /> Juste un peu moins peut être
Al_Jardine
Apple : 4,1 M d’emplois délocalisés en Chine. Marché du travail US : 6,2 M de demandeurs d’emploi… <br /> Même en admettant qu’Apple ait envie d’embaucher la quasi totalité de ces chômeurs et parvienne à leur imposer les horaires et les conditions de travail chères à M. Foxconn… ça risque d’être compliqué.<br /> Les mauvais esprits y verront plutôt un simple coup de comm’ du très impopulaire President Trump visant à grappiller quelques voix en vue des élections midterm début Novembre.<br /> &lt;a href="https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_presidential_approval_rating" target="_blank" rel="nofollow noopener"&gt;en.wikipedia.org&lt;/a&gt;<br /> &lt;div&gt;&lt;img src="//clubic-discourse.s3-eu-west-3.amazonaws.com/original/1X/67fbeebf5d069a896f54333e03e7dc536afa4ca6.png" width="290" height="179"&gt;&lt;/div&gt;<br /> United States presidential approval rating<br /> In the United States, presidential job approval ratings were introduced by George Gallup in the late 1930s (probably 1937) to gauge public support for the President of the United States during his term. An approval rating is a percentage determined by a polling which indicates the percentage of respondents to an opinion poll who approve of a particular person or program. Typically, an approval rating is given to a political figure based on responses to a poll in which a sample of people are ask...<br />
Rambo_z_a_Clown
Construire des usines high-tech ça coute 100$ d’après toi ?
ariakas
ça ne choque personne que Apple fasse ses produits en Chine avec en prime tous les scandales que l’on a connu à ce sujet ???<br /> Y’a un moment donné ,le plus bête de l’histoire, c’est celui qui n’impose pas de règle car il se fait avoir par ceux qui en font.<br /> A l’Europe d’arrêter d’être passif
KlingonBrain
@claudemc Avoir les couts de production les plus bas, cela nous fait une belle jambe quand cela cree des millions de chomeurs et que nos economies se ruinent a petit feu.<br /> Et cela se finira mal, car a ce jeu, ce n’est qu’une question de temps avant que la faillite n’arrive. Un beau jour les monnaies occidentales vont devisser brutalement. Et ce jour la, vous ne pourrez plus rien vous payer, les prix seront multiplies par 10. Et nos pays desindustrialisés mettront des années avant de pouvoir refabriquer quoi que ce soit…
KlingonBrain
@melcky C’est plus compliqué. A propos des leçons de l’histoire sur le protectionnisme, les controverses sont nombreuses et les conclusions divergent. Le fait que le protectionnisme ait des inconvenients avere ne vaut pas pour autant demonstration qu’il soit possible de s’en passer. Jamais il n’a été démontré par la pratique que l’absence total de protectionnisme pouvait fonctionner a l’echelle du monde. Et justement, les vingt dernieres annees demontrent que cela ne fonctionne pas dans la vraie realite. Le monde reel est tres different du monde idealise theorise par certains economistes. Face a cet implacable constat, il y a les theoriciens qui pour rien au monde ne changeront d’idee et qui preconisent de continuer, peu importe le nombre de victimes. De l’autre les pragmatiques qui ont deja pris acte de l’echec et ont deja compris les raisons.<br /> Trump fait justemement partie de ces pragmatiques.<br /> Pour ma part, qu’un entrepreneur ait connu de nombreux echecs dans sa vie ne me choque absolument pas. Parce que c’est le lot de tous les vieux entrepreneurs qui ont vraiment roule leur bosse. C’est justement par les echecs que l’on comprends ce qui separe la theorie de la pratique.<br /> Le general de gaulle etait aussi un pragmatique qui avait compris les redoutables inconvenients d'avoir des dependances par rapport aux autres nations. Imaginez qu'un jour nous ayons de graves desaccor avec les usa ou la chine et qu'ils decident des retorsions commerciales... du jour au lendemain, nous serions prives de tout et il faudrait des années pour remonter des usines. C'est un modele economique dangereux et malsain qui menace notre independance politique.
Nervantoss
Faut comprendre une chose, on parle de Trump. La plupart des gens aiment bien se sentir du bon coté de la barrière, quel que soit la situation.Aussi la totalité de la presse occidental défini Trump comme le mal. Il pourrait bien trouver un remède contre le cancer, que certain dirait “il fait ça pour les voix” “Bravo?! maintenant comme il va gérer la surpopulation!!”<br /> Donc en effet, quand on sait que Apple et la Chine sont impliqué dans des scandales ou les travailleurs ont des conditions déplorables, ou on exploitent même des enfants, quelqu’un de bon sens devrait saluer cette décision.<br /> Mais non c’est Trump, donc c’est mal…
melcky
Il y a incomprehension… je n’ai pas écrit que le protectionnisme était mal en soit, mais par définition il suscite des contre mesures impossibles a prévoir a l’avance. Corolaire: faire croire que cela serait à coup sur bon pour les américains est juste ridicule.<br /> Pour ce qui est des échecs cuisants de Trump, c’était un rappel pour que l’on comprennes bien que tout businessman soit il cela n’en fait en rien un homme politique avisé.
KlingonBrain
@melcky On sait a quel mal on s’attaque par ce retour au protectionnisme, a savoir le chomage massif des classes laborieuses que les delocalisations ont prive de travail. Mais vous avez parfaitement raison sur le fait que cela entrainera des consequences majeures et difficiles a cerner. Il est tout a fait possible que le marche n’en sorte pas gagnant sur le plan des chiffres. Mais il faut réaliser que le système de production moderne est si performant que l’ideal pour le marché n’est pas forcément aligné avec le meilleur bonheur du peuple. Ce n’est pas parce qu’on produit toujours plus de gadgets en plastique qu’on est plus heureux qu’avant. Certains economistes confondent les chiffres et le bonheur humain.
KlingonBrain
@nervantoss Ce n’est pas un hasard. C’est une histoire de lutte de classes. Les élites bien payées qui tiennent la presse sont les grands gagnants de ce systeme d’exploitation mondialisé. Celui qui touche un bon salaire profite un maximum des produits bon marche importes et des travailleurs pauvres. Au contraire, ceux qui sont prives d’emploi a cause des delocalisations en crèvent. Ceux qui subissent de plein fouet la concurrence sauvage de pays sans règles ni protection sociale en crèvent.<br /> Rien d’étonnant a ce que les média cherchent à décrédibiliser toute politique de libre échange en présentant une définition du “raisonnable” qui est en réalité l’intéret particulier de la classe sociale d’intellectuels friqués qui est a la tete des média et du système.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, quittera son poste l'année prochaine
Nvidia : les pilotes 399.24 WHQL sont disponibles
L'abonnement RED by SFR 30Go à 5 euros par mois à vie
AMD : un Ryzen 2800X de 10 coeurs pour répondre au Intel i9-9900K ?
La TV HD LG 28TK410V-PZ à 149 euros
Un bateau sans équipage a traversé l'océan Atlantique pour la première fois
Philips prépare un écran 5K incurvé de 49 pouces
Pour trouver « une autre Terre », les astronomes veulent de nouveaux télescopes
Seagate dévoile ses nouveaux disques durs Barracuda et IronWolf de 14 To
Haut de page