Apple Store : la filiale française condamnée pour travail de nuit

12 mars 2013 à 17h58
0
Apple Retail France, la filiale du groupe américaine qui gère les boutiques Apple Store en France, a été condamnée le 12 mars par le tribunal de grande instance de Paris à mettre fin au travail de nuit en vigueur dans sept de ses enseignes.

00C8000004638226-photo-d-c-s-de-steve-jobs-devant-l-apple-store-op-ra.jpg
La filiale française du groupe Apple en charge de la gestion de ses enseignes physiques en France n'aura plus le droit de pratiquer le travail de nuit (soit des horaires compris entre 21 heures et 6 heures du matin) dans sept de ses Apple Store. Elle risque une astreinte de 50 000 euros par infraction constatée dans un délai de trois mois, et se voit par ailleurs condamnée à verser 10 000 euros aux syndicats plaignants, au titre de provision sur dommages et intérêts.

Suite à cette décision, initialement révélée mardi par le Figaro puis mise en ligne via le compte Twitter d'un des syndicats plaignants, les sept Apple Store concernés pourraient être amenés à réviser leurs heures d'ouverture. Aujourd'hui, la boutique Apple d'Opéra ferme par exemple à 21 heures du jeudi au samedi, ce qui signifie que certains employés doivent travailler au delà de cette heure. La plainte émanait de plusieurs syndicats représentant les employés d'Apple Retail France. Elle intervient alors qu'une seconde procédure est engagée, là encore pour violation des règles encadrant le travail de nuit, devant le conseil des Prud'hommes de Paris, qui devrait rendre son verdict le 16 avril prochain.

Cette polémique sur le travail de nuit imposé aux personnes employées par des enseignes de la distribution ouvrant après 20 heures le soir dépasse d'ailleurs largement le seul cas des Apple Store. Le code du Travail prévoit en effet que le recours au travail de nuit ne soit qu'exceptionnel, fasse l'objet d'une convention ou d'un accord collectif entre employeur et employé et soit justifié « par la nécessité d'assurer la continuité de l'activité économique ou des services d'utilité sociale ».

Du côté des syndicats, on semble estimer que ces conditions ne sont pas remplies, et l'on dénonce une situation récurrente. « La direction refuse l'aménagement de poste de jour pour les salariées ne souhaitant pas travailler après 21h00, elle ne met pas non plus en place des mesures spécifiques de protections comme les y invite l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS ) se cachant derrière le statut de travailleur de nuit qui n'est pas applicable dans l'entreprise », dénonçait le syndicat Sud Commerce dans un communiqué du 3 janvier dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top