App Store : Apple augmente les prix des applications

De nombreux internautes ont eu la surprise de découvrir jeudi que les prix des applications distribuées sur l'App Store d'Apple avaient augmenté. La firme a en effet réajusté la grille des tarifs à laquelle accède les éditeurs et développeurs, entraînant une hausse de prix généralisée sur l'ensemble du catalogue.

Une inflation inattendue, alors qu'Apple vient d'annoncer de nouveaux bénéfices trimestriels record. Et pourtant, l'information a bien été confirmée par la firme elle-même, à l'occasion de la présentation de ses résultats financiers : les tarifs des applications vendues au travers de l'iTunes Store ont été réajustés à la hausse dans la plupart des pays d'Europe, dont la France.

La petite appli sympa vendue 0,79 euro est ainsi maintenant facturée 0,89 euro. Celle qui valait 1,59 euro a vu son prix passer à 1,79 euro, etc. Sur les premiers paliers tarifaires, la hausse représente 10 à 15% du prix de départ de l'application. Elle semble en revanche ne pas s'appliquer systématiquement sur les paliers les plus élevés.

05482159-photo-prix-app-store-octobre-2012.jpg

Ces changements de prix ne sont pas à mettre au crédit des développeurs : la révision a été décidée par Apple, qui n'a toutefois pas commenté pour l'instant ses motivations. Un éditeur qui souhaite commercialiser son application sur l'App Store doit en effet en fixer le tarif en fonction d'une grille de prix déterminée par Apple et décomposée en paliers. Le « Tier 1 » correspond ainsi à une application vendue 0,89 euro aujourd'hui, contre 0,79 euro hier, etc.

Cette grille (baptisée App Store Pricing Matrix et accessible uniquement aux développeurs enregistrés sur iTunes Connect) est élaborée sur la base des prix décidés par Apple en dollars (0,99 dollar pour une application Tier 1), puis transposée dans les différentes devises autorisées par l'App Store (huit nouvelles font d'ailleurs leur apparition cette semaine). À de rares échéances, Apple s'autorise à réviser les équivalences entre devises. C'est ce qui vient de se passer ici : les 0,99 dollar qui équivalait à 0,79 euro correspondent désormais à 0,89 euro (au cours actuel, 0,99 dollar valent en réalité 0,765 euro).

Si les consommateurs finaux risquent de n'apprécier que moyennement cette hausse subite, la nouvelle est en revanche bienvenue pour les créateurs d'application, puisque la répartition des revenus entre Apple et éditeurs reste sur une base inchangée. En Europe, ceux-ci touchent toujours environ 60% du prix TTC de leur application, les 40% restants allant à l'App Store. Sur une application initialement vendue 7,99 euros, un développeur touchait par exemple 4,36 euros. Le tarif est désormais fixé à 8,99 euros, avec 5,47 euros reversés. Le tableau ci-dessous, compilé par le site italien TheAppleLounge, résume les nouvelles répartitions opérées sur les premiers paliers tarifaires.

0258000005482161-photo-r-partitions-app-store-tarifs-tier-d-veloppeurs.jpg


Il est à noter que la nouvelle grille s'applique également pour les achats de contenu au sein d'une application (in-app purchase), mais aussi pour les logiciels vendus par l'intermédiaire du Mac App Store. L'outil traitement de texte et mise en page Pages édité par Apple est ainsi vendu 17,99 euros, contre 15,99 euros précédemment.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apple : les nouveaux iPad dévoilés demain ?
Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web afin d'appliquer plus facilement la censure
Euro numérique : le respect de la vie privée est la principale préoccupation des Européens
Tesla règle ses comptes (à l'amiable) avec son ex-employé parti chez Xpeng
Une pénurie de HDD / SSD ? Les cryptos et le proof of space en cause
Haut de page