Foxconn : les conditions de travail seraient en voie d'amélioration

Thomas Pontiroli
22 août 2012 à 13h30
0
Le Taiwanais avait été épinglé en janvier dernier par plusieurs ONG et accablé par une enquête du New York Times qui révélait des conditions de travail insoutenables, en sus des suicides à répétition, chez l'un des principaux sous-traitants d'Apple, chargé d'assembler iPhone et iPad.

00C8000003240536-photo-foxconn.jpg
Missionnée par Apple pour enquêter sur les conditions de travail réputées accablantes au sein des usines Foxconn à Taiwan, la Fair Labor Association (FLA), rapporte « des progrès ». En janvier dernier, une longue enquête du New York Times dénonçait les pratiques managériales qualifiées d'inhumaines dans les chaînes de montage des iPhone et iPad d'un des principaux sous-traitants d'Apple.

Rappelons que le choix de cette organisation par Apple avait été critiqué en février en raison d'un conflit d'intérêt : son conseil d'administration est composé à parts égales de représentants associatifs, de représentants d'universités mais aussi de représentants de l'industrie parmi lesquels on retrouve... Apple. Autre grief amené par plusieurs ONG : la FLA ne diffuse pas la liste des usines inspectées. Malgré tout, elle a pu procéder à ses inspections en envoyant des enquêteurs entre le 25 juin et le 6 juillet.

L'organisation rapporte plusieurs améliorations chez Foxconn. Le Taiwanais a ramené les horaires de travail sous les 60 heures par semaine et compte descendre à 40 heures d'ici juillet 2013 afin de se mettre en conformité avec le droit chinois. « Nos vérifications montrent que les principaux changements immédiats en matière de sécurité et de santé ont été effectué »s, souligne Auret van Heerden, le p-dg de la FLA.

Sur les nombreux points où Foxconn devait s'améliorer, 195 ont été respectés selon l'organisation, et 89 l'ont été en avance par rapport au calendrier. La FLA assure que le Taiwanais a promis de clarifier sa politique de stages en n'abusant plus des horaires à l'égard des stagiaires ou en ne les retenant plus indéfiniment.

D'autres mises aux normes ont concerné le renouvellement de certains outils responsables de microtraumatismes, le changement de la politique de maintenance afin de s'assurer que le matériel est opérationnel ou encore la mise à disposition de protections pour les yeux. La FLA affirme aussi que les employés bénéficieront d'une formation à la sécurité, mais ne précise pas en quoi elle consistera.

L'organisation ne dit pas non plus si Foxconn a renoncé aux filets de sécurité aménagés pour éviter que les salariés ne meurent défenestrés. Ou encore si la société demande toujours à ces derniers de s'engager par écrit à ne pas se suicider.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
scroll top