Décès de Steve Jobs : personnalités et anonymes lui rendent hommage (MàJ)

Par
Le 06 octobre 2011
 0
Le décès du co-fondateur charismatique d'Apple, Steve Jobs, la nuit dernière, suscite l'émoi dans le monde entier. En particulier auprès des personnalités du high-tech mais aussi auprès des anonymes qui lui rendent hommage aux quatre coins de la planète.

0140000004529008-photo-steve-jobs.jpg

Une source d'inspiration pour les grands noms du high-tech

Un grand nombre de personnalités du high-tech, dont un certain nombre en concurrence plus ou moins directe avec Apple, ont exprimé leur gratitude pour le visionnaire qui a révolutionné le domaine.

À commencer par Tim Cook, qui remplace depuis peu Steve Jobs à la tête d'Apple, dans un communiqué adressé à tous ses employés : « Steve laisse derrière lui une société que lui seul aurait pu bâtir, son esprit sera pour toujours à la base d'Apple. » Au 1, Infinite Loop, à l'entrée du siège social de la société, les drapeaux sont en berne.

Pour Steve Wozniak, avec qui il a fondé Apple et collaboré jusqu'en 1987, « c'est un peu comme quand John Lennon est mort, ou JFK ou peut-être Martin Luther King : on ressent un grand vide. Tout le monde sait ce qu'il a fait. »

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook « remercie Steve d'avoir été un mentor et un ami, et d'avoir montré que ce qu'on construit peut changer le monde ».

« Le monde voit rarement quelqu'un qui a eu un impact aussi important que Steve n'a eu, que de nombreuses générations à venir ressentiront, » a ainsi déclaré Bill Gates, fondateur de l'éternel rival d'Apple. Steve Jobs est « l'un des fondateurs de notre industrie et un visionnaire » selon Steve Ballmer, actuel PDG de Microsoft.

Il a beaucoup inspiré les fondateurs de Google : « Sa concentration sur l'expérience utilisateur par-dessus tout a toujours été une source d'inspiration pour moi, » a déclaré Larry Page. « Quand Larry et moi cherchions l'inspiration pour notre vision et notre leadership, nous n'avions pas besoin de regarder plus loin qu'à Cupertino, » a quant à lui déclaré Sergey Brin.

Choi Gee-sung, le PDG du fabricant qui est embourbé dans une procédure judiciaire mondiale, Samsung, reconnait enfin que Steve Jobs « a introduit de nombreux changements révolutionnaires dans l'industrie informatique ».

Tim Berners Lee, fondateur du W3C, se souvient qu'il a inventé le premier navigateur World Wide Web sur un ordinateur NeXT, l'entreprise que Steve Jobs avait créé suite à son éviction d'Apple, pour être rachetée en 1997 : « Steve a fait une contribution remarquable au monde : il s'est battu pour rendre les ordinateurs réellement utilisables, et pas complètement exaspérants. (...) Steve et NeXTStep ont fini par sauver Apple, et il y a là une leçon à retenir : ça vaut le coût de s'accrocher à des produits cool, car on ne sait jamais quand ces produits deviendront grand public. »

0140000004636232-photo-drapeaux-en-berne-au-si-ge-d-apple-suite-au-d-c-s-de-steve-jobs.jpg
Crédit : Robert Scoble

Un exemple pour tous les entrepreneurs

Les personnalités politiques et du monde des médias non plus ne sont pas restées insensibles à sa disparition.

« Il ne saurait y avoir de plus bel hommage du succès de Steve que le fait que la majorité de la population mondiale a appris son décès sur un appareil qu'il a inventé. » Barack Obama, président des États-Unis.

Nicolas Sarkozy a quant à lui trouvé Steve Jobs « aussi inspiré qu'inspirant », et que « sa capacité à révolutionner des secteurs économiques entiers par le pouvoir de l'imagination et de la technologie est une source d'inspiration pour les millions d'entrepreneurs et d'ingénieurs à travers le monde »

Outre chez Apple, Steve a également su prendre de bonnes décisions en orientant Pixar vers l'animation au lieu de l'imagerie numérique, spécialité de John Lassiter à l'époque. Après le rachat de Pixar par Disney, Steve Jobs est resté au conseil d'administration.

« Steve Jobs était un extraordinaire visionnaire, un ami très cher et le guide éclairé de la famille Pixar. Il a vu le potentiel de Pixar peut-être même avant nous, et au-delà ce que n'importe qui aurait pu imaginer. (...) Il sera toujours une partie de l'ADN de Pixar. » John Lasseter et Ed Catmull, Walt Disney et Pixar Animation Studios

« Steve Jobs était un vrai ?original?, avec une profondeur créatrice et un esprit imaginatif qui définit une époque. [...] Avec sa disparition, le monde a perdu un de ses rares originaux, Disney a perdu un membre de sa famille, et moi un grand ami. » Bob Iger, PDG de Disney

Pèlerinages de fans

Pour les anonymes, les 357 Apple Store de la planète se sont tout naturellement imposés comme lieu de pèlerinage. Il faut dire que rarement une marque n'a suscité autant de dévotion auprès de ses clients.

À Paris, les deux Apple Store du Louvre et de l'Opéra accueillaient ce matin ceux qui désiraient rendre un dernier hommage à Steve Jobs. Entre les quelques bouquets de fleurs déposés au pied du magasin et le drapeau noir de la marque flottant sur le ciel gris parisien, la sobriété semble être le maître mot de ce début de journée.

Quelques fans ont tenu à faire le déplacement. C'est le cas d'Alain, ce fervent utilisateur des produits mobiles d'Apple, qui nous confie : « J'ai adhéré au premier iPhone et depuis, je me procure chaque nouvelle version. Aujourd'hui, je suis très attristé, passer à l'Apple Store est une façon de lui rendre hommage. Sa disparition est une perte, il est parti trop tôt alors qu'il a travaillé avec les plus grands de ce monde et apporté de nombreuses innovations. Une chose est certaine, on connait la politique d'Apple de ne pas laisser un marché vide, de bousculer la concurrence, je pense que cette stratégie fait partie de l'ADN du groupe ».

iPhone, iPad et MacBook sous le bras, cet amateur des produits de la marque reste confiant en l'avenir : « Steve restera Steve, chaque personne est unique. On ne le remplacera pas mais il laisse clairement son empreinte ».

Une position partagée par un autre amateur d'Apple. Vincent explique : « Jobs aura révolutionné le monde de l'informatique, il aura marqué son temps. Le produit qui a le plus retenu mon attention est sans conteste l'iPhone. À mon sens, Steve Jobs a fait beaucoup sur le côté marketing, il a réussi à vendre des produits dont les consommateurs n'ont, à priori, pas forcément besoin, mais les Mac s'imposent d'eux-mêmes grâce à leur ergonomie, leur facilité d'accès. Mais Apple n'a pas besoin de Steve Jobs ».

000000f004635790-photo-p1030981.jpg
000000f004635792-photo-p1030983.jpg


16h30 : Tokyo : commémorations et... caméras

Au Japon, où le smartphone vient désormais concurrencer le traditionnel keitai, l'Apple Store du quartier chic de Ginza a recueilli quelques hommages jeudi. En fin d'après-midi, plusieurs dizaines de gerbes de fleur s'entassaient sous les vitrines de la boutique, parfois accompagnées de messages de commémoration comme cet « Arigato Steve Jobs », écrit sur un autocollant en forme de pomme.

Keiko Sasaki, chargée de marketing dans une société locale, nous confie être venue rendre hommage à l'homme plutôt qu'à la marque. « Pour moi, Steve Jobs et ses fabuleuses conférences étaient un modèle. Il avait ce petit quelque chose qui faisait de chacune de ses apparitions un évènement. ». Keiko, iPhone en main, se dit toutefois confiante pour l'avenir d'Apple. « Tim Cook n'a pas le même charisme, il n'est pas un créateur, mais je suis sure qu'il y a plein de gens qui porteront la flamme chez Apple ».

Parmi les tokyoïtes venus rendre hommage à Jobs, fleurs à la main, beaucoup n'ont pas eu le loisir de se recueillir, attendus qu'ils étaient par une nuée de caméras et d'objectifs. Au moins quarante journalistes, photographes et cadreurs ont battu le pavé de Ginza, guettant l'instant parfait pour photographier le pèlerin agenouillé pour déposer ses fleurs. D'autres ont su mettre à profit cet instant médiatique, en posant face aux caméras avec un iPhone ou un iPad éclairé d'une bougie virtuelle.

0104000004637142-photo-comm-morations-steve-jobs-apple-store-ginza.jpg
0104000004637146-photo-comm-morations-steve-jobs-apple-store-ginza.jpg

0104000004637144-photo-comm-morations-steve-jobs-apple-store-ginza.jpg
0104000004637140-photo-comm-morations-steve-jobs-apple-store-ginza.jpg

« Steve Jobs, we love you and Apple », écrit cette jeune fille sur sa pomme, avant de la laisser sur le trottoir de l'Apple Store


16h50 : Lyon

Nous nous sommes rendus à l'Apple Store de Lyon Part-Dieu pour voir si l'annonce du décès de Steve Jobs avait eu un impact sur cette boutique récente de la marque à la pomme. Pas de commémoration de la part d'Apple, ni de rassemblement de fans devant le store, la journée semble se dérouler normalement. Du côté des employés, on nous confie simplement que l'humeur est en berne mais nous n'en saurons pas plus, les réactions officielles étant réservées au service de presse d'Apple. En revanche, nous avons pu recueillir quelques réactions de clients que voici en vidéo.


19h50 : Quelques hommages à Paris

Un petit nombre de fans de Steve Jobs à défilé devant l'Apple Store Opéra tout au long de la journée, où l'appel pour un hommage en groupe à 18h30 n'a pas été suivi.

Il y avait bien un petit attroupement sur le parvis de la boutique, mais il était en fait principalement constitué de badauds, qui avaient pris connaissance du décès du fondateur de Steve Jobs au hasard de leurs lectures, et qui faisaient un crochet dans ce quartier touristique pour immortaliser l'événement, pour l'immense majorité avec leur iPhone.

Par rapport à ce matin, le nombre de gerbes de fleurs, messages et autres clins d'œil en forme de pomme voire de souris Apple a sensiblement augmenté, mais on est loin de l'implication susmentionnée des japonais. Aurélie, venue déposer une gerbe pendant notre présence, a indiqué vouloir « rendre un humble hommage à l'inventeur de tous ces appareils qu'elle utilise et qui lui facilitent la vie au quotidien », « sans pour autant être en deuil ».

Par moment les médias étaient en surnombre.
Les passants, dont une majorité de touristes étrangers, intrigués, découvraient la présence de fleurs et immortalisaient la scène.
Branchée à cette pomme, la souris Apple d'ancienne génération d'un fan.
Un fan regrette avec humour que Steve Jobs n'ait pas inventé l'iSky pour pouvoir transmettre à ses équipes de nouvelles idées visionnaires.
Une fan reconnaissante du travail de Steve Jobs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top