Brevets : Apple condamné pour ses listes de lecture

01 juin 2018 à 15h36
0
Apple est épinglée par la justice américaine pour une violation de brevets. Le plaignant, Personal Audio, sera dédommagé à hauteur de 8 millions de dollars.

008C000000667646-photo-logo-apple.jpg
En 2009, la société américaine Personal Audio déposait une plainte contre Apple. L'objet de celle-ci reposait sur une violation de deux brevets liés aux fonctions iPod. Le principe des playlists exportables, présent dans l'ensemble des appareils Apple, serait basé sur des concepts issus de Personal Audio. S'estimant lourdement lésée, Personal Audio réclamait alors 84 millions de dollars de dommages et intérêts.

Outre Apple, Personal Audio attaqua aussi Sirius, Coby et Archos. Et si la société s'est arrangée à l'amiable avec les trois dernières, elle a été jusqu'au procés avec la firme de Cupertino. Le jugement a été rendu par un juge de la cour du Texas qui a ainsi condamné la marque à la pomme à verser 8 millions de dollars à Personal Audio. La ligne de défense d'Apple semblait pourtant solide. Les brevets mis en cause n'étaient pas exploités selon le constructeur et ceux-ci étaient de surcroît invalides.

Loin d'être résignée, Apple est libre de faire appel de cette décision. Mais avec un chiffre d'affaires estimé à 26,7 milliards de dollars rien qu'au premier trimestre de cette année, on imagine que la célèbre marque de Steve Jobs s'en tiendra là.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Virgin Mobile revendique 2 millions d'abonnés en France
MDR-ZX300 : nouveau casque accessible chez Sony
.co.cc : l'hébergeur demande des explications à Google
Logitech Harmony 200 : télécommande universelle à 20 euros
La BBox se met aux jeux vidéo sur TV
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Test de Mozilla Firefox 4.0 : de retour au top ?
Haut de page