Facebook fait pression sur Apple pour permettre de configurer ses messageries par défaut sur iOS

28 septembre 2020 à 15h32
4

Paramétrer WhatsApp ou Messenger en tant qu'application de messagerie par défaut sur son smartphone, c'est possible sur Android, mais sur iOS, Facebook doit encore faire face à la réticence d'Apple.

Avec iOS 14, Apple s'est montrée un peu plus ouverte auprès des éditeurs de navigateurs ou de clients email tiers, l'entreprise permettant désormais de définir par défaut un autre navigateur ou client mail venant supplanter Safari ou Mail.

D'autres catégories d'applications ne bénéficient toutefois pas de ce programme, notamment les messageries instantanées.

Facebook : une critique publique contre Apple

Pourquoi la société Apple n'a-t-elle pas décidé d'ouvrir un programme similaire pour les applications de messagerie ? Selon Stan Chudnovsky, responsable de Messenger chez Facebook, dans des propos recueillis par The Information : « Nous estimons que les gens doivent être en mesure de choisir l'application de messagerie pas défaut sur leur smartphone ».

Le responsable révèle que Facebook a demandé cette permission à Apple plusieurs fois ces dernières années. Cependant la firme de Cupertino c'est toujours refusée à la mettre en place. Stan Chudnovsky estime que Messages sur iOS constitue pour Apple une application phare incitant les consommateurs à acheter des iPhone.

Au moment où les autorités sont invitées à scruter les pratiques d'Apple et notamment les commissions appliquées sur son App store, Facebook fait encore monter la pression auprès de la firme de Tim Cook.

Quelles conséquences pour Apple ?

Il est intéressant de souligner qu'en autorisant l'installation part défaut de navigateurs et clients email tiers sur iOS, Apple ne fait finalement qu'aligner sa stratégie avec celle mise en œuvre sur macOS. De fait, la société estime que son navigateur Safari et son gestionnaire de courriers électroniques ne constituent pas des arguments d'achat pour ses produits.

L'histoire est toutefois un peu différente pour l'application Messages. Selon The Verge les aficionados d'Apple aux États-Unis y seraient particulièrement fidèles. La messagerie est également au cœur des usages sur iPhone. Aussi, après avoir configuré Chrome, Gmail et WhatsApp ou Messenger par défaut qu'est-ce qui empêcherait le consommateur de finalement troquer son iPhone pour un smartphone Android ?

Apple s'appuie également sur Messages et son chiffrement de bout en bout pour articuler son discours relatif à la sécurité de la vie privée de ses utilisateurs. Dans un ère marquée par les révélations d'Edward Snowden et par la monétisation des données utilisateurs, l'argument n'est pas négligeable. Bien que WhatsApp intègre un tel chiffrement, accorder cette faveur à sa maison mère Facebook, dont les revenus reposent en grande partie sur un modèle de publicité ciblée, peut sembler illogique.

Messages joue en outre un rôle important au sein de l'écosystème des produit d'Apple puisque dans le cadre de Continuity, l'utilisateur est en mesure de l'utiliser de manière continue sur iPhone, iPad et macOS.

Source : The Verge

4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le OnePlus 8T 5G à prix vraiment cassé chez Rakuten
Sony lance un écran 3D sans lunettes : le Spatial Reality Display
Le film Battlestar Galactica a trouvé son scénariste, en la personne de Simon Kinberg (X-Men)
ClipDrop, l'application qui copie-colle les objets réels dans Photoshop est disponible !
Corsair annonce un casque spécialement créé pour les Xbox Series X et S
Vie privée : le mythe d’Internet
AMD travaillerait sur un GPU Navi orienté crypto-monnaie
Ergo Series : LG lance ses moniteurs Nano-IPS haut de gamme et ergonomiques
Tesla : Les usines de Shanghai et Berlin livreront des Model Y dès 2021
On a testé pour vous : le recrutement de profils tech sur talent.io
scroll top