AOL : des revenus trimestriels en baisse de 26%

03 novembre 2010 à 17h01
0
0096000002785094-photo-aol-logo.jpg
Bien que la société AOL ait fermé ses portes en Europe, procédé à plusieurs réductions de sa masse salariale ou revendu plusieurs de ses propriétés, elle ne semble toujours pas capable de redresser son chiffre d'affaires. En effet, suite à la publication de ses résultats trimestriels, le portail américain affiche des revenus en baisse de 26% pour atteindre 563.5 millions de dollars contre 763.9 millions sur la même période en 2009. Cela reste tout de même très légèrement au-dessus des estimations des analystes qui tablaient sur 557 millions.

Au coeur du problème, le PDG Tim Armstrong accuse un marché du display en forte décroissance. Les revenus publicitaires (display et liens sponsorisés) affichent une chute de 27% et atteignent 292,8 millions de dollars contre 402.3 millions un an plus tôt. Toujours positionné en tant que fournisseur d'accès à Internet outre-Atlantique, AOL continue de s'effacer du marché. Chaque année, les revenus générés lié à cette activité enregistrent une baisse de 24%. Cette fois ces derniers affichent un déclin de 26% pour atteindre 244,8 millions de dollars contre 332,2 millions en 2009.

La revente du service de messagerie ICQ a tout de même permis d'augmenter les recettes de la société à 171,6 millions de dollars ou 1,60 dollar par action. Rappelons tout de même que la firme a racheté la plateforme de video 5min, le blog Techcrunch ainsi que le client Brizzly édité par Thing Labs. AOL a également investi 50 millions de dollars au sein de Patch.org pour sa stratégie dans le web hyper-local.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un pornographe américain attaque 7100 pirates pour atteinte aux droits d'auteur
Séries S et N : Zalman se lance sur le marché du SSD
Sony prépare la nouvelle oreillette Bluetooth de la PlayStation 3
Oracle veut rentabiliser l'assistance MySQL
56K, deuxième : Clubic démodule l'actu
LinkedIn lance les pages Entreprises
Apple : l'iTunes Store, tu l'aimes ou tu le quittes
Google Buzz : l'accord entre Google et les plaignants est validé par la justice américaine
Un caméscope à énergie solaire chez Hammacher Schlemmer
Les anti-ACTA se multiplient
Haut de page