Amazon licencie des employés pour avoir soutenu des Gilets jaunes

Par
Le 06 février 2019
 0
amazon

Trois salariés d'Amazon ont été récemment renvoyés par leur employeur. Leur tort : avoir manifesté leur soutien à des Gilets Jaunes, bloquant leur entrepôt, sur les réseaux sociaux. Ils auraient ainsi manqué à leur « obligation de loyauté envers leur entreprise ».

Une décision qui ne devrait pas calmer leur sentiment de révolte. Après avoir exprimé leur soutien au mouvement des Gilets jaunes sur Facebook, trois employés d'Amazon en ont payé le prix fort.

Un manquement aux obligations contractuelles

Ils ont en effet reçu une lettre de licenciement de leur employeur. Ce dernier leur a reproché d'avoir pris publiquement position contre l'entreprise, manquant ainsi à leur obligation de loyauté. Des faits « d'une singulière gravité » qui rendaient, selon Amazon, impossible le maintien de leur emploi.

Soutenu par les syndicats, au moins un d'entre eux aurait décidé de faire appel de cette décision devant le conseil des prud'hommes. Mais le succès de cette démarche est loin d'être assuré.

En effet, tout salarié est soumis à une obligation de loyauté envers son employeur, et une prise de position publique, par exemple sur les réseaux sociaux, peut être considérée comme du dénigrement. Mieux vaut donc s'abstenir de publier tout commentaire négatif sur son employeur sur les réseaux sociaux...

Source : Le Parisien
Modifié le 06/02/2019 à 11h58
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Amazon

scroll top