Amazon poursuit en justice trois vendeurs ayant publié de fausses critiques

Par
Le 03 juin 2016
 0
Le cyber-marchand Amazon souhaite améliorer la qualité de sa plateforme de vente et se débarrasser des marchands spammant les critiques des produits.

Selon une enquête datant de 2014 menée par la Répression des fraudes en France auprès de 139 établissements depuis 2010, près de la moitié des avis publiés sur internet (44,4%) seraient biaisés. Autant dire qu'il vaut mieux se méfier de ces opinions. Seulement quand le mal est fait, c'est directement la notoriété de la boutique e-commerce qui s'en trouve affectée.

Et c'est précisément ce que souhaite éviter Amazon. Depuis plusieurs années, la firme de Jeff Bezos souhaite nettoyer son méga store et pour ce faire, la société multiplie les actions en justice. Cette semaine, Amazon a ainsi déposé trois plaintes contre des marchands partenaires. Le plaignant estime en effet que ces derniers utilisent de faux comptes pour faire la promotion de leurs produits au sein des avis normalement publiés par les clients.


Ces fausses critiques représenteraient entre 30% et 45% de l'ensemble des opinions sur les produits commercialisés par les sociétés incriminées. L'objectif est évident : manipuler le dispositif de notation et gagner le plus d'étoiles possibles pour inciter les internautes à l'achat.

035c000008210160-photo-amazon-banner.jpg


Selon le blog Techcrunch, qui rapporte l'information, Amazon souhaite bannir ces vendeurs de sa plateforme mais demande également des droits de dommage et intérêt en fonction des profits réalisés via ces spams, le tout est évalué à plus 25 000 dollars.

Depuis 2015, le cyber-marchand a trainé en justice plus d'un millier de personnes ayant accepté de l'argent contre de fausses critiques. Cette fois, la firme part donc directement à l'attaque des commerçants.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Amazon

scroll top