Les Amazon Coins débarquent en France sur l'App-Shop

01 juin 2018 à 15h36
0
Afin de dynamiser les ventes d'applications sur son App-Shop, Amazon lance sa monnaie virtuelle en France, un an après les Etats-Unis et trois mois après l'Allemagne et le Royaume-Uni.

0104000007354745-photo-amazon-coins.jpg
Amazon étend sa monnaie électronique à la France, un an après l'avoir lancée aux Etats-Unis. Les Amazon Coins peuvent être achetés sur le site marchand au tarif de 4,80 euros les 500, 9,50 euros les 1 000 et jusqu'à 90 euros les 10 000 Coins. Si le taux de change initial est fixé à 100 Coins pour 1 euro, Amazon a choisi d'offrir 10% afin de faire décoller sa devise.

L'américain offre 5 euros de crédit aux possesseurs de smartphones et tablettes Android utilisant son App-Shop et aux propriétaires de Kindle Fire. L'utilisation de la monnaie virtuelle est limitée à l'achat d'applications sur l'App-Shop et aux transactions in-app. La monnaie ne peut pas servir à acquérir des biens sur le site marchand, pas plus que des e-books ou de la musique.

L'intérêt de cette monnaie pour Amazon est d'engager les utilisateurs à dépenser une somme supérieure à ce qu'ils auraient normalement prévu. En créditant un compte de 4,80 euros pour l'achat d'une seule application à quelques dizaines de centimes, Amazon se garantit de futures transactions. L'utilisateur ne souhaitant pas gâcher ses fonds finira bien par tout dépenser - Amazon précise que « les Coins achetés n'expirent jamais ». Et s'il lui manque des Coins, il remettra au moins 4,80 euros au pot, se réengageant à acheter.

Générer plus d'achats

Le fait d'avoir mis de côté une somme spécifiquement prévue pour les achats d'applications ou d'items à l'intérieur de celles-ci peut aussi faciliter l'achat compulsif. Cela peut être particulièrement vrai pour les transactions in-app, surtout dans les jeux jouant sur l'échec d'une partie pour pousser un nouvel achat. Le côté virtuel de cette monnaie peut aussi aider à passer le seuil psychologique de la dépense sur mobile.


07354747-photo-amazon-coins.jpg


A terme l'objectif d'Amazon est de générer plus de téléchargements payants sur sa plateforme qui compte 190 000 applications aujourd'hui. Une position toujours discrète comparé à Apple et Android et leur million d'applications. En créant plus de valeur, Amazon peut espérer inciter les développeurs à davantage s'investir pour sa plateforme. L'américain, Coins ou pas, leur promet toujours de capter 70% de chaque achat.

Avec sa monnaie virtuelle, Amazon œuvre pour son propre écosystème et n'ambitionne pas de créer une devise concurrente du Bitcoin et consorts. Son principal avantage, pour rassurer les consommateurs en tout cas, est d'avoir un cours indexé sur l'euro en France, et le dollar aux Etats-Unis, gage de stabilité. Rappelons que Facebook est revenu de la monnaie virtuelle en juin 2012, en abandonnant ses Credits.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony arrêterait le développement de téléviseurs OLED pour se concentrer sur l'Ultra HD
Bon plan : le vidéoprojecteur Optoma HD131Xe à 600 euros
La NSA soupçonnée d'avoir installé des logiciels espions dans des routeurs fabriqués aux USA
Moteur de recherche : Google sommé de supprimer l'accès à des informations personnelles
Patrick Drahi, patron de Numericable, investit dans Libération
Bouygues Telecom : Arnaud Montebourg incite à la fusion avec un concurrent
Projet Ara : Sennheiser signe un partenariat avec Phonebloks
Freebox Révolution : une mise à jour pour le Freebox Player
AMD FreeSync se précise : VESA annonce Adaptive-Sync
Darma, le coussin connecté qui détecte le stress ou les mauvaises positions
Haut de page