Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon

Par
Le 13 novembre 2012
 0
Dans ses déclarations au gendarme de la bourse américain, Amazon révèle que le fisc français lui réclame 252 millions de dollars, liés à un chiffre d'affaires réalisé en France mais déclaré à l'étranger. Le géant du e-commerce fait également l'objet d'une procédure au Royaume Uni.

Haro sur l'optimisation fiscale des géants du Web. Alors que Google ferait, en France, l'objet d'une procédure de redressement susceptible de porter sur un montant de 1,7 milliard d'euros, Amazon indique à son tour s'être attiré les foudres du fisc français, comme l'a révélé Reuters lundi. Dans les déclarations qui accompagnent le dépôt de ses résultats financiers auprès du gendarme de la bourse américain (la SEC), le géant du e-commerce signale en effet que certaines de ses filiales font l'objet d'un examen de la part de l'administration française, pour les comptes déposés depuis l'année 2006.

Amazon explique avoir reçu en septembre 2012 un avis de redressement portant sur la période 2006 / 2010, relatif à « l'allocation de revenus entre des juridictions étrangères », et indique qu'il lui est réclamé la somme de 252 millions de dollars, soit environ 198 millions d'euros, laquelle doit se révéler nécessaire pour couvrir non seulement les arriérés, mais aussi les intérêts et les pénalités qui en découlent. « Nous ne sommes pas d'accord avec l'évaluation proposée et prévoyons de la contester vigoureusement », laisse toutefois entendre la société.

Les savantes mécaniques établies par les géants du Web américains pour optimiser leurs déclarations fiscales se trouvent donc une nouvelle fois pointées du doigt. Quand Google opère depuis l'Irlande, c'est au Luxembourg qu'Amazon a établi le siège de ses activités européennes. La situation irrite également le Royaume Uni qui, lundi, a fait convoquer les représentants de la firme (ainsi que ceux de Google et de Starbuck) afin que ceux-ci expliquent comment Amazon pouvait ne déclarer aucun bénéfice sur le territoire britannique, tout en y réalisant plusieurs milliards de livres de chiffre d'affaires à l'année.

Amazon ne met guère l'accent sur les résultats enregistrés pays par pays à l'international, mais l'on retrouve dans son rapport annuel portant sur 2011 l'indication selon laquelle le Royaume Uni et l'Allemagne ont tous deux pesé entre 11% et 15% des ventes nettes enregistrées par la firme dans le monde sur l'année, le total de ces dernières dépassant les 48 milliards de dollars.

0190000004440866-photo-amazon-saran.jpg

A Saran, l'un des centres logistiques d'Amazon en France
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Amazon

scroll top