Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon

13 novembre 2012 à 09h19
0
Dans ses déclarations au gendarme de la bourse américain, Amazon révèle que le fisc français lui réclame 252 millions de dollars, liés à un chiffre d'affaires réalisé en France mais déclaré à l'étranger. Le géant du e-commerce fait également l'objet d'une procédure au Royaume Uni.

Haro sur l'optimisation fiscale des géants du Web. Alors que Google ferait, en France, l'objet d'une procédure de redressement susceptible de porter sur un montant de 1,7 milliard d'euros, Amazon indique à son tour s'être attiré les foudres du fisc français, comme l'a révélé Reuters lundi. Dans les déclarations qui accompagnent le dépôt de ses résultats financiers auprès du gendarme de la bourse américain (la SEC), le géant du e-commerce signale en effet que certaines de ses filiales font l'objet d'un examen de la part de l'administration française, pour les comptes déposés depuis l'année 2006.

Amazon explique avoir reçu en septembre 2012 un avis de redressement portant sur la période 2006 / 2010, relatif à « l'allocation de revenus entre des juridictions étrangères », et indique qu'il lui est réclamé la somme de 252 millions de dollars, soit environ 198 millions d'euros, laquelle doit se révéler nécessaire pour couvrir non seulement les arriérés, mais aussi les intérêts et les pénalités qui en découlent. « Nous ne sommes pas d'accord avec l'évaluation proposée et prévoyons de la contester vigoureusement », laisse toutefois entendre la société.

Les savantes mécaniques établies par les géants du Web américains pour optimiser leurs déclarations fiscales se trouvent donc une nouvelle fois pointées du doigt. Quand Google opère depuis l'Irlande, c'est au Luxembourg qu'Amazon a établi le siège de ses activités européennes. La situation irrite également le Royaume Uni qui, lundi, a fait convoquer les représentants de la firme (ainsi que ceux de Google et de Starbuck) afin que ceux-ci expliquent comment Amazon pouvait ne déclarer aucun bénéfice sur le territoire britannique, tout en y réalisant plusieurs milliards de livres de chiffre d'affaires à l'année.

Amazon ne met guère l'accent sur les résultats enregistrés pays par pays à l'international, mais l'on retrouve dans son rapport annuel portant sur 2011 l'indication selon laquelle le Royaume Uni et l'Allemagne ont tous deux pesé entre 11% et 15% des ventes nettes enregistrées par la firme dans le monde sur l'année, le total de ces dernières dépassant les 48 milliards de dollars.

0190000004440866-photo-amazon-saran.jpg

A Saran, l'un des centres logistiques d'Amazon en France
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top