Vous ne pourrez bientôt plus recevoir vos livres gratuitement, Amazon clairement visé par cette nouvelle loi

24 novembre 2021 à 17h00
52
Librairie livres © Pixabay
© Pixabay

Amazon et tous les autres vendeurs de livres en ligne auront prochainement l'obligation de facturer la livraison de ces produits. Une manière d'aider les librairies.

Cette proposition de loi vise à rendre les librairies plus compétitives face aux plateformes de commerce en ligne et veut interdire la livraison gratuite pour les livres en prévoyant "un montant minimum fixé par arrêté".

Gratuité des livraisons de livres : c'est bientôt la fin

Celle-ci, officiellement baptisée « proposition de loi visant à conforter l'économie du livre et à renforcer l'équité et la confiance entre ses acteurs », a été adoptée à l’unanimité en deuxième lecture par la commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, ce 23 novembre 2021.

La sénatrice Laure Darcos en est à l'initiative et a présenté cette proposition de loi à ses collègues. Son adoption était soutenue par sa rapporteure Céline Boulay-Espéronnier. Aucune modification du texte n'a été opérée.

L'Assemblée nationale avait déjà donné son feu vert au texte le 6 octobre dernier. L'une des dernières étapes avant sa promulgation aura lieu le 16 décembre 2021 en séance plénière du Sénat pour le vote de la proposition de loi, qui ne devrait pas avoir de problèmes pour passer.

Amazon dans le viseur

Pour le Sénat, la proposition de loi « rétablit les conditions d'une concurrence équitable entre les différents acteurs de la filière, notamment en mettant un terme aux livraisons gratuites d’ouvrages pratiquées par certaines plateformes au détriment des libraires ». Amazon n'est jamais cité, mais clairement visé.

En parallèle, l'institution a aussi validé le texte d'une proposition de loi relative aux bibliothèques et au développement de la lecture publique, qui avait lui aussi déjà été approuvé par l'Assemblée nationale le mois dernier. Celui-ci « offre enfin aux bibliothèques, premiers équipements culturels du pays, un cadre législatif précis avec le rappel des grands principes républicains qui doivent les guider ».

Laurent Lafon, qui préside la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, évoque des réformes ambitieuses « qui marqueront pour les années à venir le secteur du livre et de la lecture publique ».

Source : Sénat

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
52
33
kast_or
Euuu… Y avait pas déjà eu un truc comme ça ?<br /> Amazon avait passé l’envoi des livres à 1 centime…
Vanilla
L’article est très très mal écrit. En effet, les livraisons de livres sur Amazon sont déjà 1 centime. Et c’est justement ce tarif qui est ciblé par ces politiques de génies. Il veulent faire passer la livraison à 4 ou 5 € pour rendre compétitif le petit libraire du coin qui facture ce tarif par livraison, et obliger amazon d’appliquer le même tarif, avec cette nouvelle loi.
leulapin
Montant minimum fixé par décret<br /> http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl20-252.html<br /> Bureaucratique mais bien plus difficile à contourner.<br /> J’eusse préféré qu’ils abattent les distinctions entre bibliothèques et librairies perso et gèrent ces lieux comme des espaces collectifs comme font les hollandais par ex. mais ce n’est pas tellement dans l’esprit «&nbsp;start up nation&nbsp;» les trucs collectifs.
nicgrover
La France, championne du taillage de loi sur mesure…
toast
Ça va être sympa pour ceux qui paient Prime. Ça compte comme «&nbsp;facturation de l’envoi&nbsp;» Prime ?
dredd
Ça va beaucoup aider les libraires quand les gens n’achèteront plus que des eBook pour leur Kindle.
Doss
Donc plutot que de motivé les gens a lire des livres l’état prefaire les augmenter ?
PierreKaiL
Encore une lois qui au final pénalisera le consommateur sans rien changer au problème des librairies. Comme si on avait cherché à sauver les vidéos clubs… Comment peut on imaginer une activité viable à juste vendre des livres ?.. A un moment il faut penser à se diversifier ou à abandonner non ?
Sans_Plot
Tout le monde n’a pas forcement des idées de grandeurs, je vois pas ce qu’il y a de mal à vouloir juste vendre des livres et ne pas créer une mgacorporation toxique pour la société<br /> Et perso dans ma ville natale on a trois librairies qui vendent juste des livres depuis au moins 10 ou 15 ans et qui sont toujours présente et qui s’en sortent très bien
Angyo-Onshi
Probablement, BDFugue par exemple indique ne pas pouvoir offrir les frais de livraisons à cause de la loi… Amazon chez eux il faut soit amazon prime soit faire 25 euros d’achats pour ne pas payer les frais de ports.<br /> On pénalisera sans doute encore ceux qui suivent les règles, Amazon trouvera sans doute une alternative. Quand aux librairies, nos dirigeants sont décidément trop vieux et bien éloigné du monde réel. Les centre villes bien fournie en magasin c’est terminé, ceux qui sont présent travaillent en plus pour une misère et le font par passion dans beaucoup de villes. Alors trouver une librairie qui nous correspond faut souvent aller dans une grande ville, forcément que l’on commande maintenant sur internet !<br /> Bref ce n’est pas la livraison non offerte qui changera la donne. Ce qu’il faut c’est faire développer ce commerce en ligne des quelques librairies qui restent, avec un site plus éthique envers eux.
fbz
un problème ? une taxe
Doss
PierreKaiL:<br /> Comme si on avait cherché à sauver les vidéos clubs…<br /> Et le vendeurs de CDs, mais bon vouloir sauver les libraires ça fait passé nos politiques pour des intellectuels…<br /> Sans_Plot:<br /> Et perso dans ma ville natale on a trois librairies qui vendent juste des livres depuis au moins 10 ou 15 ans et qui sont toujours présente et qui s’en sortent très bien<br /> Donc a quoi bon cette loi ?<br /> fbz:<br /> un problème ? une taxe<br /> Comme on dit: " L’Amérique innove, la Chine copie, l’Europe réglemente", ça ce vérifie a chaque foi.
DocteurQui
Les grands groupes comme les plus petites entreprises ne veulent pas comprendre que la concurrence est bonne et leurs demander gentiment ne sert visiblement à rien. Dans ce monde, c’est triste à dire, mais il n’y a que les sanctions financières qui sont prises au sérieux.
gamez
le contournement est simple: ce fameux «&nbsp;montant minimum fixé&nbsp;» sera déduit du prix du livre j’imagine…
PierreKaiL
Je ne parlais pas d’idée de grandeur en particulier, juste une diversification des activités, comme par exemple l’événementiel. Je suis ravi d’entendre que les librairies s’en sortent très bien mais alors pourquoi cette lois ? Enfin bon si ça fait plaisir à certains, personnellement cela ne changera rien du tout à mes habitudes.<br /> @gamez non car le prix du livre est fixe, il apparait d’ailleurs sur le livre sans avoir besoin d’étiquetage.
Doss
Non car en France le prix du livre est aussi réglementé
Yorgmald
Les livres? c’est encore en activité ça? le truc qui prend plein de place, qui tue la planète, qui n’interesse plus les jeunes.<br /> Comme on veut tout mettre à l’électrique (soit disant une trottinette électrique c’est mieux qu’une mécanique classique) pourquoi ne pas pousser au tout numérique et fini tout ces livres qui prennent trop de place (car les logements eux ne grandissent pas, ils font même l’effet inverse) et qui pollue et tue notre planète bleue au ciel sombre.
nemo2023
Livre numérique welcome
rodskin
On peut aussi expliquer aux gens que soutenir les commerces autour de chez eux (voire a voins de 4km) c’est bien. Les petites librairies payent leur impots, ce aui va contribuer a la vie autour, alors que Amazon ne paiera jamais ces impots…<br /> Aujourd’hui, on veut tout et tout de suite, en payant le moins possible. Et ça fait les choux gras d’amazon qui a une force de frappe et de livraison incroyable.
werner
Super mesure ! La première librairie est à 80 km de chez moi…<br /> Ils feraient mieux de se remuer les fesses pour réguler le prix des cartes graphiques…<br /> Ca, ça ne les dérange pas ?
Palou
rodskin:<br /> On peut aussi expliquer aux gens que soutenir les commerces autour de chez eux (voire a voins de 4km) c’est bien. Les petites librairies payent leur impots, ce aui va contribuer a la vie autour<br /> ça, c’est dans les grandes villes où tout fonctionne bien. Vers chez moi, une des 2 librairies que nous avions a fermé car les clients ne venaient plus. Non, pas par la faute de Amazon, mais parce qu’ils n’arrivaient pas à fournir des livres commandé au bout de 3 mois, donc les clients s’en vont … chez Amazon. La librairie qui subsiste fait ce qu’elle peut, mais à part les quotidiens papiers le reste bat de l’aile aussi
Trophyman900
Je n’achète plus de livres en librairie, la dernière fois c’est soldé par un tarif bien supérieur a Amazon, le libraire n’ayant pas de contrat avec l’éditeur je devais payer les frais de port et attendre minimum 3 semaines.<br /> Après avoir fait 40 km A/R pour penser faire travailler une librairie je l’ai commandé sur Amazon, arrivé le lendemain.
loopy
Amazon : pour tout achat d’un livre un coupon de réduction d’une valeur des frais de port OFFERT!!!<br /> La France : Pour sauver les libraires nous taxeront les coupons de réduction des e-commerces. . . .
Carlitto
La France… Championne du monde des taxes et prélèvements… Pour des résultats toujours aussi nuls !<br /> Si les libraires ne sont plus compétitifs face à Amazon, alors c’est qu’ils n’ont pas su s’adapter ! Ils disparaissent et on arrête de subventionner avec nos impôts des bons à rien ringards, obsolètes et improductifs !
wackyseb
Dernier livre papier acheté en 1998. Depuis finito pour moi les gros bouquins en papier qui s’entassent à la maison et qu’on ne réouvre jamais.<br /> C’est comme l’achat de DVD. il y a tellement de choses à voir que revoir un film ou relire un bouquin c’est juste pas mon truc<br /> J’avoue ne pas avoir été fan des bouquins en PDF au tout début mais la liseuse c’est vachement pratique, çà prend pas de place et les livres s’échangent facilement.
MisterDams
Vision idyllique du libraire, toujours disponible et de bon conseil pour dénicher la pépite <br /> La réalité c’est que les bouquins sont achetés majoritairement à Carrefour, la Fnac et Decitre, et achetés sans aucune intervention humaine aux caisses automatiques, sauf si t’as besoin de… passer commande. Ironique non ?
MattS32
Carlitto:<br /> Si les libraires ne sont plus compétitifs face à Amazon, alors c’est qu’ils n’ont pas su s’adapter !<br /> Ce n’est pas un problème d’adaptation. Tu ne peux pas adapter le modèle des boutiques physiques indépendantes face à Amazon.<br /> Les boutiques physiques, elles ont inévitablement plus de frais pour leurs locaux (un espace commercial + un stock en centre ville, c’est pas le même coût au m² qu’un stock en rase campagne, et souvent largement subventionné, sans espace commercial), plus de frais de personnel (plus de personnel pour un même CA, et du personnel généralement mieux payé), plus le coût d’acquisition des marchandises (parce que des volumes plus faibles, qui ne permettent pas de négocier les mêmes prix auprès des éditeurs), etc…<br /> Forcément, c’est impossible de lutter.<br /> Alors oui, on peut aussi décider de leur dire merde, qu’ils n’ont qu’à s’adapter en se regroupant, en fermant les boutiques et en passant au tout en ligne. Mais après faudra pas pleurer sur la hausse du chômage ou la désertification des centres villes (surtout qu’une boutique de centre ville qui ferme, ça a tendance à précipiter la fermeture de celles qui sont autour).
chicour
À ceux qui défendent le commerce physique.<br /> Je voulais acheter un téléphone en promo chez orange.<br /> Je me déplace un vendredi soir 5km de chez moi 1h dans les bouchons pas de téléphone<br /> J<br /> Boutique orange de Lille samedi matin = vandalisée et fermée<br /> J’y retourne et là, la vendeuse prétexte des griffes invisibles (sidérant) pour me refuser la reprise de mon mobile conditionnant l’achat du nouveau<br /> Bilan 2 à 3h perdue et pas de téléphone. La vie aujourd’hui en périphérie des villes c’est des rues complètement congestionnées, des heures perdues pour faire un truc qui prenait autrefois 10 minutes (le covid me manque déjà)<br /> Merci Amazon même si des fois ils sont loin d’être les moins chers. Et je ne suis même pas prime
darkkanga
Bonjour,<br /> La concurrence contre un géant comme Amazon est assez difficile pour un petit libraire. Amazon peut déployées centaines de nouvelles idées pour contrer cet loi.<br /> En parallèle, les slogans comme sauvons les commerces locaux, etc. C’est bien joli mais les consommateurs font ce qu’ils veulent. Si les services founis par Amazon fonctionnent si bien c’est peut être qu’il répondent à des attentes des consommateurs. Le petit commerce du coin ne répond peut être plus à ces besoins.<br /> Je pense qu’il serait plus bénéfique de se concentrer sur les impôts non payés par les gafa du fait de la réglementation internationale plutôt que de sortir des lois qui ne repoussent que l’inévitable pour certains commerces.
beubeu
Faut toujours que ce soit le consommateur qui doit payer les pots cassés d’une gestion archaïque d’un system d’un autre age.<br /> Nous avons un problème ? UNE TAXE !<br /> Jamais l’état n’a cherché à résoudre un problème autrement que par la taxe, jamais.<br /> C’est comme un arbre tombé au milieu d’un chemin, la solution est de le couper (mais demande un peu de temps/argent), mais au lieu de ça on le contourne, qui à faire une déviation pourrie.
Gloumouf
La librairie près de chez moi permet d’acheter en ligne, de commander ce qui n’est pas dispo ET d’acheter des e-book.<br /> Ca fait des années que je n’achète plus mes livres et mes BD à Amazon/FNAC.<br /> Il faut savoir ce qu’on veut. Si on ne veut pas soutenir des méga-corporations toutes puissantes qui exploitent les salariés, font tout pour ne pas payer d’impots aux Etats etc, bah on fait marcher le petit commerce. Surtout que pour les livres, les prix sont les mêmes partout.
MattS32
darkkanga:<br /> Si les services founis par Amazon fonctionnent si bien c’est peut être qu’il répondent à des attentes des consommateurs.<br /> Oui, mais c’est aussi parce que le consommateur pense avant tout à se pomme, sans vision plus globale… C’est ce qui a mené à la désindustrialisation de la France, c’est ce qui mènera à la perte des petits commerces. Jusqu’au jour où il se retrouve lui même victime de tout ça et perdra à son tour son emploi. Et là il n’aura plus que ses yeux pour pleurer, mais il trouvera tout de même un bouc émissaire pour ne surtout pas remettre en question sa propre façon de consommer…<br /> beubeu:<br /> Jamais l’état n’a cherché à résoudre un problème autrement que par la taxe, jamais.<br /> En l’occurrence, il n’est absolument pas question d’une taxe.
MattS32
Gloumouf:<br /> Surtout que pour les livres, les prix sont les mêmes partout.<br /> Et même mieux : bon nombre de librairies font des cartes de fidélité qui donnent droit à 5% de réduction.
Gloumouf
Tout a fait. C’est le cas chez moi aussi.
Sans_Plot
D’accord, je ne pensais pas que tu parlais d’evenementiel ou de trucs comme ça, effectivement dans ce cas je suis plutot d’accord avec toi<br /> Pour la loi, si elle a une utilité, ce serait que les gens qui preferent acheter des livres sur place les auront moins chère que ceux qui l’achete en ligne, donc potentielement des gens prefererons aller dans les librairies local que d’acheter sur internet (et donc amazon) je supose (désolé pour les fautes, j’ai la flemme de me relire :/)
beubeu
Oui ils vont mettre une limite basse aux Frais de port, au final le résultat est identique puisque c’est le consommateur qui trinque. Puis au passage ca fera un peu + de TVA sur le cout de la commande… Ah pardon.
MattS32
beubeu:<br /> au final le résultat est identique puisque c’est le consommateur qui trinque<br /> Oui parce que bien sûr, quand les emplois sont détruits par la centralisation sur les plateformes en ligne, c’est pas le consommateur qui trinque hein…
beubeu
Amazon emploi des milliers de personnes en France, mafois je ne dis pas que ce sont des saints, mais ils font bosser du monde. Et y’aura toujours du monde pour acheter en boutique.
Palou
@benben99 : Commentaires désagréables supprimés, tu es très mal placé pour parler de ça
darkkanga
Bonjour,<br /> La desindustrialisation n’a pas été demandé par les consommateurs mais poussée par des politiques et des entreprises voulant augmenter leurs bénéfices. Les consommateurs ont bénéficié de ces coûts plus bas.<br /> D’autres politiques auraient permis de garder des coûts de production acceptable et des prix finaux acceptables par les consommateurs comparés à des prix de produits fabriqués à l’autre bout du monde.<br /> C’est comme l’écologie, il est toujours plus simple de se plaindre de la population, consommateurs que de réfléchir à une politique globale et innovante.
darkkanga
Amazon crée de l’emploi qu’on le veuille ou non !
MattS32
darkkanga:<br /> Les consommateurs ont bénéficié de ces coûts plus bas.<br /> Les consommateurs ont surtout voulu consommer bien au delà de leurs moyens, en se tournant vers les produits moins chers fabriqués à l’étranger pour pouvoir consommer plus, sans se préoccuper le moins du monde de l’impact que ça pourrait avoir sur l’emploi en France.<br /> La transition ne s’est pas faite instantanément hein, on n’a pas du jour au lendemain remplacé les produits français par des produits étrangers (là on pourrait dire que ce n’est pas la faute du consommateur, on ne lui a pas laissé le choix), les deux étaient disponibles en parallèle, et c’est le fait que les consommateurs ont préféré acheter au moins cher qui a éliminé petit à petit les produits français.<br /> darkkanga:<br /> Amazon crée de l’emploi qu’on le veuille ou non !<br /> Bien moins que ceux qu’il détruit ailleurs.
darkkanga
Bonjour,<br /> L’automatisation et la numérisation sont globales. On peut s’en prendre à Amazon mais l’Europe, nos gouvernements, toutes nos entreprises y passent. Cette évolution ne s’arrêtera pas et à pour but de réduire les coûts globaux et surtout la main d’œuvre. La question aujourd’hui est selon moi comment réorganise t on notre société qui ne devra plus être basée sur la valeur travail production mais travail épanouissement.
Fr_KAAR
Non mais comment ça on ne peut pas comparer Amazon au libraire du coin?<br /> Vous saviez qu’Amazon au départ c’était une petite boite qui justement vendait uniquement des livres?<br /> Amazon n’a pas toujours été le géant qu’on connait aujourd’hui, sa direction à su prendre les bonnes décisions pour l’amener où elle en est aujourd’hui.<br /> Alors réguler sa toute puissance c’est quelque chose, mais croire que les libraires sont en concurrence déloyale face à Amazon car ils offres les frais de port sur les livres faut arrêter.<br /> Ils sont partis tout les deux du même point, mais l’un à su répondre à un besoin alors que l’autre c’est contenté de faire ce qu’il a toujours fait sans essayer de faire davantage.
benben99
Cette nouvelle loi est excellente pour promouvoir l’achat local de livres. Bravo au gouvernement.<br /> C’est une décision peut être impopulaire, mais nécessaire.
Carlitto
MattS32:<br /> Mais après faudra pas pleurer sur la hausse du chômage ou la désertification des centres villes<br /> Si c’était la fermeture des librairies qui étaient à l’origine de la désertification des centre villes, ça se saurait depuis longtemps !<br /> Par contre, que les maires des dites villes aient donné l’autorisation d’ouvrir de gigantesques centres commerciaux à chaque axe d’entrée de leur dite ville, tout en restreignant l’accès de circulation à leur centre-ville, ça te parle peut-être ?!<br /> Qu’on nous fasse le coup du petit libraire plein de conseil pour chercher un bouquin, qu’en un clic on trouve sur son smartphone, je veux bien, mais faut pas rigoler.<br /> Pour le dire autrement : est-ce que les maréchaux-ferrants existent toujours ? Oui ou non ?<br /> À l’heure où on vient de fêter la parution «&nbsp;De l’Origine des Espèces&nbsp;» de Darwin, il serait peut-être bon de méditer dans une moindre mesure, sur l’évolution des habitudes de consommation depuis la vente en ligne, notamment pour les provinciaux qui veulent s’acheter un livre sans faire 50kms AR pour une improbable recherche en boutique…<br /> Est-ce que la création d’une taxe a permis la résolution du moindre problème en France ces dernières années alors que l’État et tous ses services sont en faillite ?<br /> Est-ce que Hadopi a mis fin au téléchargement illégal ?
EricARF
Amazon est en partie un écosystème dans lequel l’attente du client rencontre des distributeurs directement et la quasi totalité de leurs catalogues.<br /> Le libraire, lui, est incapable de fournir un choix aussi vaste. Son client est venu jusque chez lui (qu’il vente, pleuve ou neige) avec son auto (CO²) ou à pied et ressort le plus souvent avec ce que le libraire lui propose et non ce qu’il est venu chercher. Rien n’empêche les libraires de commander le produit chez Amazon et le refacturer ensuite plus cher que chez Amazon pour ses clients pressés… Amazon peut devenir un outil intéressant pour eux aussi si le fournisseur des librairies n’est pas à la hauteur de la tâche.<br /> La vente par correspondance a toujours existé.<br /> Ma vocation de client n’est pas de faire vivre qui que ce soit mais de satisfaire mes besoins le plus vite possible et pour le moins cher possible. Si en plus c’est avec un meilleur bilan carbone, tant mieux. Je ne me sens absolument aucune mission sacrée de sauver quelque corporation que ce soit. Ça me semble vain.
darkkanga
Bonjour,<br /> Cette décision n’aura aucun impact et les librairies qui ne se sont pas diversifiées, modernisées disparaîtront.<br /> La crise du Covid a bien mis en avant le retard de différents pays dans la digitalisation des activités. Un libraire avec un site Web et de la livraison à domicile ou envoi postal pouvait travailler, un libraire avec un magasin et rien d’autre n’avait pas de solution.<br /> Aunliei de taxer, l’état devrait accompagner les petits commerces, artisans.
MattS32
darkkanga:<br /> Un libraire avec un site Web et de la livraison à domicile ou envoi postal pouvait travailler<br /> Mais un libraire avec un site web ne pouvait pas lutter contre Amazon sur la vente en ligne (parce que Amazon fait du dumping, ils perdent de l’argent sur les petites commandes, dont les commandes d’un ou deux livres, mais c’est pas grave, ça permet d’assoir le monopole). Avec cette loi, il a un peu plus de chances.
kroman
Ils pourront toujours offrir un mois d’abonnement prime à ceux qui achètent un livre
MattS32
Mais même avec Prime, ils n’auront pas le droit d’envoyer des livres gratuitement.<br /> Et je ne suis même pas sûr qu’offrir l’abonnement prime avec l’achat d’un livre soit légal. La boutique ou j’achète mes jeux de société, elle donne des points de fidélité pour les achats, mais elle n’en donne pas pour les quelques livres qu’elle vend, parce que ça ne serait pas légal (c’est une réduction déguisée). Du coup offrir un abonnement Prime, ça ne l’est sans doute pas non plus.
Angyo-Onshi
La désertification des centre villes est inévitable, c’est un truc de vieux je trouve de croire encore que les centre villes peuvent être rempli à notre époque. On a commencé à les détruire avec les centre commerciaux puis on continue à les achever avec le commerce en ligne. Il faut vivre avec son temps. Quand au chomage c’est le problème d’une économie libérale sans protectionnisme, pour rester compétitif on ne peut pas tout se permettre. Les timides 35H en ont été la preuve, ils n’ont pas été capable d’aller plus loin que ça, cela ne compense pas la productivité énorme des pays développé. Le chômage est donc inévitable en travaillant autant, donc maintenant la nouvelle solution miracle est le revenu universel…<br /> Les centres villes tu peux maintenir quelques boutiques de vêtements et foutre plein de restaurants, mais le reste survit à peine. Surtout que bon la majorité des gens n’ont plus de l’argent à jeter par les fenêtres
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Vous cherchez un antivirus performant et peu cher ? Craquez pour l'offre Cyber Monday d'Avira
Plus de 1 000 cybercriminels arrêtés par Interpol, 27 millions de dollars saisis
Black Friday : à l'occasion du Cyber Monday, CyberGhost n'hésite pas à pulvériser le tarif de son VPN de - 85% !
Devenez complotiste ou fan de chats ? L'Unesco propose de changer d'identité numérique grâce à une extension Chrome
VPN : le service NordVPN à son plus bas prix pour le Black Friday, jusqu'à -72% 🔥
Adopter Norton 360 à moindre coût pour sa cybersécurité ? Rien de plus simple pendant le Black Friday
Comment garantir la sécurité des enfants connectés ?
Comment des pirates utilisent des comptes Google Cloud pour miner de la crypto-monnaie ?
Avec ces offres Black Friday, s'équiper d'un antivirus performant chez Intego n'a jamais été si facile
Surfshark VPN fait couler ses tarifs : faut il craquer pour ce VPN prometteur ?
Haut de page