COVID-19 : Amazon et eBay appelés à cesser la vente de faux désinfectants

12 juin 2020 à 12h35
0

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) ordonne à Amazon et à eBay de cesser de vendre de faux désinfectants contre le nouveau coronavirus.

Certains produits dangereux et interdits à la vente sont également concernés.

Des produits parfois dangereux

L'ordonnance s'applique à certains produits que l'EPA a déjà déclarés illégaux, comme ce « Virus Shut Out ». Présenté comme un désinfectant, l'EPA précise qu'il n'a pourtant pas été enregistré par l'agence, et que son efficacité face au nouveau coronavirus n'est donc pas démontrée. Il est donc également question de s'attaquer à la publicité mensongère et aux fausses vertus accordées à certains produits.

© EPA

Des produits chimiques dangereux sont également concernés. C'est le cas du chlorure de méthylène, dont les vapeurs sont toxiques. Utilisé dans les décapants pour peinture, il est partiellement interdit en Europe depuis 2009.

Nouveau rappel à l'ordre

Le texte publié par l'EPA fait suite à un premier rendez-vous pris avec Amazon il y a deux ans. En 2018, l'agence avait fait remarquer au géant américain que sa plateforme recensait des produits dont la vente est illégale. En avril dernier, face au coronavirus, elle a rencontré Amazon, mais aussi eBay et Walmart pour discuter des ventes de désinfectants frauduleux.

Pourtant, les efforts ne sont pas jugés satisfaisants pour deux d'entre eux. Dans un communiqué de presse de l'agence, elle déclare qu' « Amazon et eBay n'ont jusqu'à présent pas réussi à garder de manière systématique les pesticides non homologués, mal étiquetés ou à usage restreint à distance de leurs sites Web ».

Au moment de l'annonce par l'EPA, le « Virus Shut Out » était toujours présent sur eBay, mais plus sur Amazon. Le chlorure de méthylène y était toujours listé, mais sans vertu liée à la lutte contre le coronavirus.

Contacté par The Verge, un porte-parole d'Amazon a déclaré que la société disposait de systèmes pour « bloquer de manière proactive les réclamations inexactes concernant la maladie à COVID-19 » et qu'elle avait « supprimé les produits concernés ». Du côté d'eBay, un autre porte-parole a déclaré : « Nous avons pris d'importantes mesures afin de bloquer ou de retirer rapidement de notre marché les articles dangereux, faisant de fausses allégations de santé ou violant notre politique ».

Aux États-Unis, les agences fédérales continuent de lutter contre les faux traitements contre le coronavirus. Certains sont directement mis en avant par des célébrités, comme le télévangéliste Jim Bakker. L'EPA, pour sa part, rappelle mettre à disposition du public une liste des désinfectants à l'efficacité démontrée.

Sources : The Verge, EPA

Modifié le 12/06/2020 à 14h12
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top