Alibaba a triplé ses bénéfices au premier trimestre 2019

16 mai 2019 à 15h09
3
Alibaba

Le groupe chinois a engrangé sur le premier trimestre 2019 un bénéfice de 3,8 milliards de dollars. Alibaba continue d'afficher une croissance solide grâce à ses activités de cloud-computing.

Le groupe e-commerce de Jack Ma se porte toujours aussi bien. Pour son seul premier trimestre 2019, Alibaba a engrangé un chiffre d'affaires de 13,93 milliards de dollars, en hausse de 51%. Son bénéfice a tous simplement plus que triplé, pour représenter un montant de 3,8 milliards de dollars (+242%).

Alibaba a également dévoilé de très solides résultats annuels pour son exercice qui s'est achevé à la fin mars. Le chiffres d'affaires total s'établit à 56,15 milliards de dollars (+51%), tandis que son bénéfice grimpe à 13 milliards de dollars, une hausse de 27% d'une année sur l'autre.

Une croissance portée par les investissements en cloud-computing

Dans son communiqué de présentation, Alibaba indique avoir augmenté son parc utilisateurs pour un total de 654 millions de clients utilisant la plateforme, soit 18 millions de nouveaux utilisateurs en un an.

Le groupe profite à plein de l'acquisition de Ele.me, une plateforme chinoise de livraison de repas mais également de ses nombreux investissements en cloud-computing et en intelligence artificielle, lui permettant de diversifier ses activités dans le milieu professionnel.

Source : exem.ple
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
linkin440
Le cloud computing qu’est ce que c’est exactement ?
JonSnow
Alibaba L’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques de son site AliExpress<br /> Publié le : 17/05/2019<br /> Dans le cadre d’une action coordonnée entre six associations de consommateurs européennes1, l’UFC-Que Choisir alerte les consommateurs sur les risques liés aux achats sur le site AliExpress2 et saisit les autorités françaises pour que ces pratiques, que nous estimons illégales et/ou abusives, soient sanctionnées.<br /> AliExpress est une plate-forme marchande qui relie des vendeurs, principalement basés en Chine, à des consommateurs notamment européens. Devant le succès grandissant de cette place de marché, l’UFC-Que Choisir a analysé les conditions générales du site qui s’avèrent abusives.<br /> L’UFC-Que Choisir souhaite rappeler à Alibaba :<br /> Que les consommateurs ont, sans condition, 14 jours pour renvoyer la marchandise et en obtenir le remboursement.<br /> Que les conditions générales doivent être rédigées en français et non pas en anglais.<br /> Que les garanties dont bénéficient les consommateurs doivent être détaillées et non pas occultées.<br /> Que les consommateurs peuvent saisir le juge français et non pas devoir aller à Hong-Kong en cas de litige3.<br /> Si Alibaba se félicite de bénéfices record, il n’est pas acceptable qu’ils se réalisent au mépris des droits des consommateurs français et européens qui ne sont pas négociables. La société Alibaba opère sur le marché de l’Union Européenne, elle n’a donc d’autre choix que de respecter sa législation.<br /> En conséquence, l’UFC-Que Choisir saisit aujourd’hui la DGCCRF4 et lui demande d’enquêter sur les conditions et pratiques contractuelles problématiques de la plateforme AliExpress appartenant au groupe Alibaba, ainsi que de prendre toutes les mesures nécessaires à la défense des consommateurs.<br /> NOTES<br /> 1 Il s’agit, aux côtés de l’UFC-Que Choisir, des associations Altroconsumo (Italie), Consumentebond (Pays-Bas), OCU (Espagne), DECO (Portugal) et Test Achats/Test Aankoop (Belgique).<br /> 2 https://fr.aliexpress.com/ ou https://best.aliexpress.com/?lan=fr<br /> 3 La clause des conditions générales d’utilisation relative à la procédure de règlement des litiges rencontrés par les consommateurs indique que si aucun règlement à l’amiable n’est trouvé entre le vendeur et le consommateur, le litige doit être soumis à un tribunal d’arbitrage de Hong Kong.<br /> 4 Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.
JonSnow
Alibaba L’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques de son site AliExpress<br /> Publié le : 17/05/2019<br /> PARTAGER SUR FACEBOOK<br /> PARTAGER SUR TWITTER&gt;<br /> PARTAGER PAR MAILIMPRIMER L’ARTICLEAGRANDIR/RÉDUIRE LE TEXTE<br /> petition_linky<br /> Dans le cadre d’une action coordonnée entre six associations de consommateurs européennes1, l’UFC-Que Choisir alerte les consommateurs sur les risques liés aux achats sur le site AliExpress2 et saisit les autorités françaises pour que ces pratiques, que nous estimons illégales et/ou abusives, soient sanctionnées.<br /> AliExpress est une plate-forme marchande qui relie des vendeurs, principalement basés en Chine, à des consommateurs notamment européens. Devant le succès grandissant de cette place de marché, l’UFC-Que Choisir a analysé les conditions générales du site qui s’avèrent abusives.<br /> L’UFC-Que Choisir souhaite rappeler à Alibaba :<br /> Que les consommateurs ont, sans condition, 14 jours pour renvoyer la marchandise et en obtenir le remboursement.<br /> Que les conditions générales doivent être rédigées en français et non pas en anglais.<br /> Que les garanties dont bénéficient les consommateurs doivent être détaillées et non pas occultées.<br /> Que les consommateurs peuvent saisir le juge français et non pas devoir aller à Hong-Kong en cas de litige3.<br /> Si Alibaba se félicite de bénéfices record, il n’est pas acceptable qu’ils se réalisent au mépris des droits des consommateurs français et européens qui ne sont pas négociables. La société Alibaba opère sur le marché de l’Union Européenne, elle n’a donc d’autre choix que de respecter sa législation.<br /> En conséquence, l’UFC-Que Choisir saisit aujourd’hui la DGCCRF4 et lui demande d’enquêter sur les conditions et pratiques contractuelles problématiques de la plateforme AliExpress appartenant au groupe Alibaba, ainsi que de prendre toutes les mesures nécessaires à la défense des consommateurs.<br /> NOTES<br /> 1 Il s’agit, aux côtés de l’UFC-Que Choisir, des associations Altroconsumo (Italie), Consumentebond (Pays-Bas), OCU (Espagne), DECO (Portugal) et Test Achats/Test Aankoop (Belgique).<br /> 2 https://fr.aliexpress.com/ ou https://best.aliexpress.com/?lan=fr<br /> 3 La clause des conditions générales d’utilisation relative à la procédure de règlement des litiges rencontrés par les consommateurs indique que si aucun règlement à l’amiable n’est trouvé entre le vendeur et le consommateur, le litige doit être soumis à un tribunal d’arbitrage de Hong Kong.<br /> 4 Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

OnePlus 7 Pro : le flagship de OnePlus déjà en rupture de stock !
Super Mario Maker 2 : un mode multi et histoire en vue !
Lenovo met à jour son ThinkPad X1 Extreme : nouveaux CPU/GPU et dalle OLED au programme
HP présente un Laptop Gaming équipé d'un second écran, intégré au dessus du clavier
Samsung : des détails sur les modifications apportées au Galaxy Fold fuitent
Failles Intel : Apple explique comment activer un protocole de sécurité sur ses Mac
🔥 Free Mobile : dernières heures pour profiter du forfait 60 Go à 8,99 euros par mois
La France et la Nouvelle-Zélande appellent à lutter contre l'extrémisme violent en ligne
Bientôt une application mobile pour payer en crypto-monnaie dans des magasins physiques
Asus ZenFone 6 : suivez avec nous l'annonce du nouveau flagship en direct de Valence
Haut de page