Acrobat XI étend ses fonctionnalités de personnalisation

01 juin 2018 à 15h36
0
Adobe a présenté à la presse la onzième mouture d'Acrobat dont le lancement officiel est prévu le 15 octobre. L'éditeur entend améliorer la productivité liée à la manipulation des documents PDF.

00C8000005438573-photo-acrobat-xi-bo-te.jpg
Pour la présentation d'Acrobat XI, Adobe a fait appel à IDC, venu pour l'occasion détailler les résultats d'une étude sur la productivité des professionnels en entreprise. Menée en juin auprès d'un millier de salariés, l'enquête conclut que 47 heures par semaines en moyenne sont absorbées par des travaux autour de documents (recherche, création, édition, annotation...) et que 25% de ce temps serait happé par des problèmes liés à ce travail. Des chiffres qu'espère améliorer Adobe avec la dernière itération d'Acrobat.

Ainsi, Acrobat XI offre, en premier lieu, la possibilité de personnaliser totalement les onglets de la colonne de droite. Si le professionnel utilise régulièrement les fonctionnalités d'archivage par exemple, il créera une rubrique regroupant les outils demandés, comme « réduction de la taille », « filigrane » ou « chiffrement ». De même, il peut sauvegarder cet enchaînement de tâches pour qu'il s'applique en un clic aux documents choisis.

En sus de la création de PDF, l'autre volet où Acrobat est très sollicité est le regroupement de documents d'origine hétérogènes. Ici, le logiciel inaugure une nouvelle interface de compilation qui propose un aperçu des documents. Il sera également possible de dépiler les documents, et d'en changer l'ordre, indépendamment des différents formats d'origine. « On peut par exemple mettre un slide issu d'un PowerPoint en premier, puis une page Word en second, le tout, à la volée », illustre Lionel Lemoine, responsable avant-vente Adobe France.

0118000005437879-photo-adobe-acrobat-xi.jpg
0118000005437883-photo-adobe-acrobat-xi.jpg

Acrobat XI se dote également de fonctionnalités d'export étendues. Outre les formats Word et Excel, il devient compatible PowerPoint. Cette nouvelle version se veut davantage ouverte aux tablettes, grâce à l'adoption d'une interface adaptable au tactile lorsque le logiciel est virtualisé. Il propose aussi de nouveaux services cloud intégrés, notamment la création de formulaires, la collecte de données et l'analyse avec Adobe FormsCentral.

Ce dernier, nouvellement intégré à Acrobat, fournit une base d'une centaine de formulaires sur des thèmes différents (satisfaction client, inscription, support, sondage...), avec archivage sur un serveur distant et traitement des réponses en temps réel. Des graphiques sont générés dynamiquement et évoluent à mesure que les réponses arrivent. Il est aussi permis de les exporter au format XML et XMS.

Sur le volet grand public, Adobe n'oublie par Acrobat Reader, dont les fonctionnalités empruntent désormais à la version payante, sur le modèle freemium. Sur une base gratuite, l'utilisateur peut ajouter des options pour un usage ponctuel. La création de PDF est par exemple facturée 6 euros par mois pour un engagement d'un an, ou 9 euros pour un seul mois - cinq conversions sont offertes.

Acrobat XI sera disponible dès le 15 octobre en trois éditions : Reader (gratuit), Standard (349 euros HT et 165 euros HT pour la mise à jour) et Pro (559 euros HT et 239 euros HT pour la mise à jour). Quant à FormsCentral, l'abonnement démarrera à 14,75 euros HT.

0230000005437881-photo-adobe-acrobat-xi.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page