Fiat-Chrysler annule sa fusion avec Renault

Mathieu Grumiaux Contributeur
06 juin 2019 à 15h17
0
Renault

Le constructeur Italo-américain a décidé de retirer son offre après les demandes formulées par l'Etat français et les garanties exigées pour le maintien des emplois dans le pays.

Les fiançailles n'auront duré que neuf jours, seulement. Le groupe Fiat-Chrysler (FCA) vient de retirer sa proposition de fusion avec le Groupe Renault, indiquant dans son communiqué que toutes les « conditions politiques n'étaient pas actuellement réunies » pour assurer la réussite de cette opération.

Les exigences de l'Etat français ont échaudé les propriétaires de Fiat-Chrysler

Cette décision fait suite aux demandes de l'Etat français, actionnaire de Renault, de repousser le vote final du conseil d'administration du constructeur à mardi prochain. Le gouvernement souhaitait obtenir des garanties concrètes quant au maintien de l'emploi sur le territoire hexagonal.

Ces exigences auraient été vues comme une forme d'interventionnisme par la famille Agnelli, propriétaire de Fiat-Chrysler, qui souhaitait boucler la négociation en 15 jours. La position de Nissan dans la nouvelle entité aurait également représenté un problème dans le cadre d'une alliance entre les deux groupes; le constructeur italien a donc préféré y renoncer pour le moment. Lors d'un vote, les administrateurs de l'Etat et de Nissan s'étaient abstenus, dans l'attente de détails sur le projet de fusion.

La porte n'est pas fermée à un nouvel accord dans les prochains mois

À Boulogne-Billancourt, au siège de Renault, la nouvelle a été accueillie avec déception. Le constructeur indique, dans un communiqué, regretter la décision de FCA, tout en indiquant que cette proposition était « opportune, ayant beaucoup de mérite industriel et d'attractivité financière, créant un leader mondial de l'automobile, basé en Europe » et qu'elle « soulignait l'attractivité de Renault et de l'Alliance ».

Du côté du gouvernement, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire « prend acte de la décision de FCA » mais se veut optimiste quant à l'avenir du groupe Renault, qui « détient l'ensemble des atouts pour relever les défis auxquels fait face le secteur de l'automobile, notamment en matière de véhicule électrique et de réduction des émissions ». Bercy était depuis le départ réticent à donner son accord à un tel projet, dans les délais imposés par FCA.

Les discussions pourraient reprendre dans les prochains mois entre les deux groupes, qui se donneraient alors plus de temps pour finaliser un accord complexe visant à créer un nouveau géant mondial de l'automobile.

Source : Les Echos
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top