TikTok lance une campagne de sensibilisation contre le cyber-harcèlement

17 novembre 2021 à 17h45
7
Tiktok © Primakov / Shutterstock.com
© Primakov / Shutterstock.com

À l'occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, TikTok déploie une campagne pour sensibiliser sa communauté aux bons usages du numérique.

TikTok lance une campagne de sensibilisation aux bons usages du numérique, qui se veut être à la fois ludique et interactive, dans l'optique de combattre toutes les formes de harcèlement et de donner aux citoyens, et surtout aux plus jeunes, les clés pour se protéger du cyber-harcèlement. Pour cela, la plateforme a noué un partenariat avec l'Association e-Enfance, qui opère le 3018, le numéro national gratuit pour les jeunes victimes de violences numériques et leurs parents.

Une page dédiée et un quiz mis en avant sur l'onglet « Découverte » de TikTok

« La Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement est l'occasion de rappeler les règles de sécurité et de bienveillance en ligne », souligne la directrice générale de l'Association e-Enfance/3018, Justine Atlan.

TikTok a ainsi décidé de mettre en ligne une page dédiée directement dans son application, du 18 au 25 novembre, et mise en avant sur l'onglet « Découverte » de celle-ci, page qui comprend un quiz de sécurité en ligne, le clip de sensibilisation réalisé par le ministère de l'Éducation nationale et une vidéo témoignage proposée par l'association directement.

Le quiz, c'est donc le côté ludique de l'opération. Ce dernier comprend huit questions censées aider les utilisateurs (et pas que !) de la célèbre application à mieux détecter les cas de cyber-harcèlement, à mieux réagir face à ces situations pouvant être critiques et à mieux appréhender les différents outils de sécurité que TikTok propose.

TikTok ne cesse d'améliorer sa politique de lutte contre les contenus inappropriés

Nous l'écrivions plus haut, cette page rappellera aussi à tous ses visiteurs qu'il existe un numéro national pour les jeunes victimes de violences numériques : le 3018, un numéro à la fois anonyme, confidentiel et gratuit, que chacun peut composer du lundi au samedi de 9 h à 20 h. Le 3018 peut même effectuer des signalements d'urgence à TikTok, dont il est un tiers de confiance, de façon à ce que la modération de la plateforme puisse supprimer les contenus préjudiciables dans les heures qui suivent leur signalement.

L'algorithme de TikTok est tel que désormais, avant la publication d'un commentaire qui pourrait être considéré comme offensant ou inapproprié, l'application fait apparaître sur l'écran une notification l'invitant à revoir sa publication, en le renvoyant au passage vers les règles communautaires de l'application. Et la démarche semble fonctionner, puisque 40 % des utilisateurs décident de retirer et d'éditer leur commentaire. Le service vidéo indique qu'un utilisateur peut supprimer ou signaler jusqu'à 100 commentaires ou comptes à la fois. Il n'a ainsi plus à les cocher un par un. La fonctionnalité « Filtrer les commentaires » permet par ailleurs à l'auteur d'une vidéo d'approuver lui-même ces vidéos.

Entre les mois d'avril et juin 2021, plus de 81 millions de vidéos ont été supprimées sur TikTok dans le monde. Ces vidéos enfreignaient les Règles communautaires de la plateforme. « 73,3 % des vidéos supprimées pour harcèlement ou intimidation l'ont été avant même de faire l'objet d'un signalement », note l'entreprise.

Source : TikTok

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Cynian90
C’est pas une violence numérique, que de censurer les femmes moches et pauvres dans sa politique de modération ? Oo
juju251
Jean66:<br /> «&nbsp;les jeunes victimes de violences numériques&nbsp;»<br /> Il faut tout simplement interdir les smartphones et internet aux enfants et ados jusqu’à leurs 18 ans .<br /> Tout ca c’est du bla bla .<br /> Ah, oui, quand-même.<br /> C’est vrai qu’une bonne interdiction, plutôt que de s’occuper réellement du problème , il n’y a que ça de vrai …<br /> Et juste pour savoir, l’application dans le monde réel, tu procèdes comment ?<br /> Edit : Ah et juste pour information, le harcèlement (qu’il soit cyber ou non) est déjà interdit, autant dire que l’interdiction est d’une efficacité, comment dire, relative ?
Winston
C’est la bonne solution, l’éducation.<br /> Le problème c’est que ça ne fait pas partie du (((plan)))
lapin-tfc
Il faut interdire la jeunesse jusqu’à 18 ans !!!
papy6
On faisait comment avant sans sans smartphone ? les réseaux virtuels sont une plaie
XarknoX
Salut. Interdire pour laisser faire ça ne me semble pas très bon. Il y a déjà des options de blocage d’éventuels harceleurs et puis faut que les jeunes apprennent à relativiser. À mon avis il serait plus urgent de combattre réellement le harcèlement dans les rues, les transports en commun ou les cours d’établissements scolaires. Cordialement.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page