Le réseau LinkedIn rachète ChoiceVendor

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000001788208-photo-linkedin-logo.jpg
Après avoir acheté la plateforme de recommandation mSpoke au mois d'août, le réseau communautaire professionnel LinkedIn annonce une seconde acquisition. Il s'agit cette fois de ChoiceVendor, un site Internet agrégeant plusieurs critiques d'internautes sur la qualité de différents fournisseurs de services.

En intégrant sur son site plusieurs services périphériques et complémentaires, LinkedIn entend améliorer la qualité de son réseau. Selon le magazine Business Week, la firme pourrait d'ailleurs procéder à une introduction en bourse. Selon les estimations de Global Silicon Valley Partners, les revenus de LinkedIn pour l'année 2010 pourraient s'élever 228 millions de dollars ce qui valoriserait cette dernière à 1,87 milliards de dollars.

« Nous continuerons de faire des acquisitions pour recruter de nouveaux talents », déclare le PDG Jeff Weiner. Pour le rachat de ChoiceVendor cela se traduira notamment par l'intégration des deux fondateurs Yan-David Erlich, un ancien chef produit de chez Google et à l'origine du service social.im avant sa revente à iSkoot. LinkedIn accueille également Rama Ranganth ex-ingénieur chez Google et Microsoft.

LinkedIn estime avoir aujourd'hui une base de 75 millions de membres et comptera enfin d'année 900 employés.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Salon e-commerce : Adobe Scene 7 5.0RC montre ses nouvelles fonctionnalités
Le Kindle 3 s'offre un jailbreak à l'intérêt limité
CommentCaMarche va racheter Benchmark Group (JDN, L'Internaute)
La France débloque 750 millions d'euros pour les contenus numériques
Les clés USB trombones arrivent chez Verbatim
Salon e-commerce :
Chine-Etats-Unis : Le petit commerce souterrain des iPhone 4
Une joueuse de Wow de 35 ans accusée d'avoir eu des relations sexuelles avec un joueur mineur
Google Chrome Frame disponible en version finale
Salon e-commerce : le marketing par email n'est pas mort !
Haut de page