Infos US de la nuit : L'appli Emu rachetée par Google, Wikimedia contre le droit à l'oubli

01 juin 2018 à 15h36
0
00B4000005775244-photo-logo-actu-us-de-la-nuit.jpg
Google rachète Emu. Wikimedia attaque le droit à l'oubli. Apple à l'origine de 600 000 emplois européens. Lyft se lance dans le taxi partagé. Ce sont les dernières infos de la nuit, en provenance des États-Unis.

Google se paye l'intelligence artificielle d'Emu

Google a racheté Emu, une application de messagerie dotée d'un assistant personnel, a-ton appris mercredi. Emu a été créée en 2012 par des anciens de Siri, Apple, Yahoo Messenger et Google. Un peu comme Google Now ou Siri, Emu se base sur vos conversations pour recommander des lieux, rappeler des notes, programmer des rendez-vous, etc. Google pourrait notamment se servir de l'intelligence artificielle d'Emu pour Hangouts. Jusqu'à présent, Emu était disponible pour iOS. Elle sera retirée de l'Apple Store le 25 août prochain.

Wikimedia en croisade contre le droit à l'oubli

La fondation Wikimedia, qui chapeaute Wikipedia, a dénoncé mercredi lors d'une conférence de presse le droit à l'oubli sur Internet, reconnu dans l'Union européenne. Wikimedia prévient que l'application de ce droit pour des particuliers pourrait avoir de "graves répercussions" sur l'encyclopédie en ligne. Selon les dirigeants de la fondation, le droit à l'oubli "compromet la liberté d'expression".

Apple dit avoir créé plus de 600 000 emplois en Europe

Apple a annoncé mercredi qu'il avait créé ou contribué à créer jusqu'à 629 000 emplois en Europe. Parmi ces nouveaux postes, plus de 500 000 sont liés aux applications vendues par l'Appstore. Selon la marque à la pomme, les développeurs d'applications gagnent 20 milliards de dollars chaque année grâce à l'Appstore. Apple emploie 280 500 personnes pour développer des applications en Europe, dont 30 000 en France.

Le taxi partagé version Lyft

Lyft, l'application de mise en relation entre chauffeurs et passagers, a lancé "Lyft Line", mercredi à San Francisco. Ce nouveau service permet aux passagers qui empruntent le même trajet de partager la course. Pour développer ce produit, Lyft a travaillé avec des équipes de chez Rover. D'après le PDG de Lyft, pour environ 90 % des demandes actuelles de chauffeur sur l'application, il y a dans les cinq minutes suivantes une demande concernant un trajet similaire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony stoppe son programme Playstation Mobile sur Android
Internet Explorer 11 bloquera les vieux contrôles ActiveX, Java en tête
Après la mémoire, AMD se lance dans le SSD
Droit à l'oubli dans les moteurs de recherche : Wikipédia crie à la censure
Google : le chiffrement d'un site devient un critère pour un meilleur référencement
En forte croissance, Criteo relève ses prévisions annuelles
Arc 100 d'OCZ : un SSD pour concurrencer le Crucial MX100
Rachat de T-Mobile US : Sprint renonce et Iliad revoit son offre
Chine : au tour des produits Apple d'être bannis du gouvernement
Un groupe de pirates russes aurait volé 1,2 milliard d'identifiants sur le Web (màj)
Haut de page