Axelle Lemaire envisage un visa pour attirer les développeurs

28 avril 2014 à 10h26
0
Si la France veut attirer les entrepreneurs étrangers sur son territoire, elle souhaite aussi, plus largement, donner envie aux développeurs de s'y installer. Cela pourrait passer par un visa spécial.

015E000007291960-photo-axelle-lemaire.jpg
Pour stimuler le secteur du numérique en France les pouvoirs publics pourraient lancer prochainement un visa à destination des développeurs étrangers. C'est ce que laisse entendre Axelle Lemaire, la nouvelle secrétaire d'Etat au Numérique, dans un entretien au JDD. Ce visa prendrait part à une approche plus globale, explique-t-elle, dont la finalité est de rendre le pays plus attractif.

Ce type de visa pourrait entrer dans le cadre du visa entrepreneur ou du passeport talents annoncés par le président de la République en février à San Francisco. Celui-ci « permettra d'octroyer, à compter de 2015, un droit de séjour de quatre ans en France aux entrepreneurs, travailleurs, investisseurs, chercheurs hautement qualifiés, donc aux programmeurs. La même approche a justifié d'assouplir les conditions d'entrée des étudiants étrangers », détaille-t-elle.

D'autres pays ont eu cette idée

Cette proposition fait écho au rapport remis au gouvernement par Tariq Krim à la fin du mois de mars, au sujet des professionnels du numérique. Le fondateur de Netvibes et de Jolicloud recommande d'instaurer une procédure simplifiée pour les ingénieurs et développeurs étrangers : « Il permettrait d'attirer l'immigration hautement qualifiée que représentent ces milliers d'ingénieurs qui ne parviennent pas aujourd'hui à obtenir de visas pour les États-Unis. » Notons que ce pays a mis en place un visa pour les start-up l'année dernière.

En avril 2013, le Canada prenait à bras-le-corps la problématique de son attractivité, en instaurant un visa pour 3 000 entrepreneurs - sous condition minimale d'investissement. En décembre, la Grande-Bretagne faisait de même en proposant de sélectionner les meilleurs talents étrangers pour leur octroyer un visa.
Pour la France, ce visa pourrait concerner entre 5 000 et 10 0000 personnes, selon François Hollande.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ComiXology : Amazon empêche Apple et Google de gagner de l'argent sur les ventes de BD
Naptha : copier et traduire le texte de n'importe quelle image du Web
Lenovo : une nouvelle tablette de 10 pouces fait son apparition
Insolite : la drôle d'histoire des jeux Atari ensevelis dans le désert
Google rachète plusieurs brevets à Foxconn dans le domaine de la communication
Flash Player à l'origine d'une nouvelle vulnérabilité sur Internet Explorer
OS mobiles : Android tient la tête en France
Google Everywhere : un prochain assistant vocal pour Android ?
Live Japon: monnaie virtuelle, 2 poids, 2 mesures
Haut de page