Savoir et programmation : un cocktail détonant

28 février 2014 à 18h09
0
0064000005682052-photo-anicet-mbida.jpg
Chaque semaine, Anicet Mbida nous livre son avis sur l'actualité numérique.
Bluffé. Scotché. Emballé. Ce n'est pas tous les jours que l'on se retrouve face à une innovation qui fait vibrer. Qui change la donne. Cette semaine, il m'a suffi d'une vidéo promo de 12 minutes. Plus la vidéo avançait, plus j'imaginais le potentiel de la technologie.

De quoi s'agit-il ? De la démonstration du Wolfram Language. Imaginez pouvoir manipuler la connaissance, le savoir avec de simples commandes dans un navigateur. Imaginez un outil capable de résoudre des problèmes dignes d'un film de science-fiction : « quelles sont les couleurs dominantes dans les drapeaux des pays européens de plus de 10 millions d'habitants ». Enfin imaginez qu'il suffise de taper trois lignes de code pour afficher, sur une carte, toutes les villes visitées par nos amis Facebook l'été dernier. C'est ce que prétend réaliser le créateur du Wolfram Language dans cette vidéo (en anglais).



Evidemment, il s'agit d'une démo promotionnelle. Le langage n'est toujours pas disponible et Stephen Wolfram est autant connu pour son égo que pour ses projets censés changer le monde. On se souvient du redoutable moteur Wolfram Alpha qui, malgré ses qualités, n'a jamais fait vaciller Google. Son plus grand succès ? L'accord avec Apple qui permet à Siri de donner de vraies réponses plutôt qu'une liste de liens.

Mais Stephen Wolfram est surtout réputé pour son logiciel Mathematica, la coqueluche des scientifiques et une référence en matière de manipulation d'expressions symboliques. C'est d'ailleurs ce logiciel qui est à la base du Wolfram Language, les données et les bases de connaissances provenant de Wolfram Alpha.

Donc si le langage tient ses promesses, notamment sur son usage via des applications tierces, le potentiel est phénoménal. Dans la finance, le marketing, il donnerait une nouvelle dimension au Big Data. Des profils non techniques pourraient extraire des informations d'internet, manipuler les données, utiliser le résultat pour prendre des décisions et présenter le tout sous forme de graphes en 3D. Quant aux startups, elles pourraient créer des applications auxquelles on ne rêve même pas aujourd'hui.

Encore une fois, on croise rarement des technologies offrant autant de perspectives, autant de potentiel. J'espère donc être encore plus bluffé par les réalisations que par la démonstration.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Contre toute attente, les Mac auraient été deux fois plus touchés par les malwares en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top