Drahi investit 2,5 milliards d'euros dans le développement de la fibre au Royaume-Uni

Via sa filiale Altice UK, le milliardaire Patrick Drahi a pris une participation à hauteur de 12,1 % du capital de BT Group, géant britannique des télécoms. Il en devient le principal actionnaire.

Patrick Drahi, le fondateur du groupe européen Altice, maison-mère de SFR en France, a frappé un grand coup. Jeudi, Altice Group a annoncé avoir fait une montée remarquée au capital de BT Group, avec une participation à hauteur de 12,1 %. L'opération, valorisée à 2,2 milliards de livres (soit 2,5 milliards d'euros, 3,1 milliards de dollars), fut menée via Altice UK, filiale britannique du groupe de l'homme d'affaires français.

Un soutien financier, une montée au capital, mais pas de rachat envisagé

Avec cette montée au capital, Altice UK, société fraîchement créée et distincte des entités européennes et américaines de Drahi, devient le premier actionnaire (ex-aequo ou presque avec Deutsche Telekom) de BT Group, ex-British Telecom, qui compte plusieurs dizaines de millions d'abonnés fixe et mobile outre-Manche.

Jeudi après-midi, les investisseurs semblent avoir plutôt bien accueilli la nouvelle. À Londres, le cours de l'action BT Group frôlait les 6 % de croissance aux alentours de 15 h, à 194 pence sterling (la subdivision boursière de la livre sterling).

L'ensemble des forces qui gravitent autour de BT Group semble avoir été rassuré jeudi par le communiqué publié, le même jour, par Altice UK. « Altice tient le conseil d'administration et l'équipe de direction de BT en haute estime et soutient leur stratégie », indique l'entreprise. Il existait en effet une crainte qu'une OPA (offre publique d'achat) visant à s'emparer de la majorité du capital de l'entreprise soit lancée. Mais Altice UK a souhaité « informer le conseil d'administration de BT qu'il n'avait pas l'intention de faire une offre publique d'achat. »

Objectif fibre optique pour la Grande-Bretagne

À moyen et long terme, Altice UK va avoir un vrai rôle opérationnel chez BT Group. Patrick Drahi veut mettre à profit son expertise de la fibre optique (SFR est un opérateur d'infrastructure, au même titre qu'Orange) pour aider à développer la technologie de très haut débit en Grande-Bretagne.

Le groupe BT s'est fixé l'objectif de délivrer la fibre optique à 25 millions de foyers et entreprises britanniques d'ici 2026. Le soutien financier apporté par Altice l'aidera à financer ce plan ambitieux, dont le coût total est estimé, par BT Group, à 15 milliards de livres.

Quant à Patrick Drahi, dont la dette avoisine les 35 milliards d'euros, on ignore pour le moment comment il prévoit de financer cette nouvelle participation.

Source : Bloomberg

Modifié le 10/06/2021 à 16h14
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La Ligue 1 sur Amazon sur la période 2021-2024, Canal+, vexé, jette l'éponge !
Les députés ont voté ! Les smartphones reconditionnés seront bien frappés de la redevance copie privée
Intel pourrait mettre 2 milliards de dollars sur la table pour acquérir SiFive, concepteur de puces RISC-V
L'armée tweete une photo dans laquelle apparait un mot de passe en clair, car affiché au mur ; la classe
L'UFC-Que Choisir s'attaque officiellement à la rémunération pour copie privée sur le reconditionné
Capcom aurait utilisé des textures dans Resident Evil et DMC sans en payer les droits d'auteur, une plainte déposée
Le G7 annonce un accord historique sur la taxation des multinationales (et des GAFAM)
Stack Overflow racheté par Prosus pour 1,8 milliard de dollars
RGPD : la CNIL épingle une ARS au sujet du fichier Contact COVID de l'Assurance Maladie
Les Français et l'abonnement, une véritable histoire d'amour
Haut de page