Test ASUS TUF Gaming A16 (2023) : un PC portable gamer avec un excellent rapport qualité/prix

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
21 mars 2023 à 09h15
20

Renouvelé à intervalles réguliers chez ASUS, le TUF Gaming revient à chaque fois avec un petit quelque chose de nouveau. Cette année, le laptop gaming abordable du constructeur taïwanais tente de se démarquer avec nouvel habillage aux inspirations martiales… et un attirail AMD de dernière génération. Voyons ce que ce nouveau modèle vaut dans le feu de l’action.

ASUS TUF Gaming A16 (2023)
  • Performances satisfaisantes pour jouer aux AAA en Full HD+
  • Le nouveau format 16:10
  • Le nouveau coloris "Sandstorm" et les finitions sérieuses
  • Dissipation efficace et raisonnable côté décibels
  • Un Ryzen 7 7735HS puissant mais dépassé
  • Répartition étrange des connectiques
  • Faible luminosité de l'écran
  • Pas de lecteur d’empreinte, webcam 720p, clavier non RGB

Par la force des choses, nous n’avions pas testé sur Clubic le millésime 2022 du TUF Gaming, et c’est bien malheureux. L’an dernier, l’appareil se dotait, en effet, d’un tout nouveau châssis et de lignes nettement plus sobres qu’auparavant. C’est donc avec un intérêt tout particulier que nous avons pu essayer, en détail, la mouture 2023 d’un modèle qui ne nous était plus passé entre les mains depuis 2021. Un modèle intéressant qu’il plus est, puisqu’il offre souvent un bon rapport équipement / prix.

Voici la fiche technique complète du TUF Gaming A16 (2023) « Advantage Edition » qu’ASUS France nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique ASUS TUF Gaming A16 (2023)

Résumé

Processeur
AMD Ryzen 7 7735HS
Taille de la mémoire
16Go
Carte graphique
AMD Radeon RX 7600S
Mémoire vidéo
8Go
Taille de l'écran
16 pouces
Taux de rafraîchissement
165Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
AMD Ryzen 7 7735HS
Type de processeur
8 coeurs / 16 threads
Fréquence du processeur
4,75GHz
Finesse de gravure
6nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR5
Fréquence(s) Mémoire
4 800MHz
Nombre de barrettes
2

Graphismes

Carte graphique
AMD Radeon RX 7600S
Mémoire vidéo
8Go
VR Ready (réalité virtuelle)
Oui
Type mémoire vidéo
GDDR6

Écran

Taille de l'écran
16 pouces
Taux de rafraîchissement
165Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Ethernet - RJ45 Femelle, Jack 3,5mm Femelle Stéréo, HDMI 2.1, Thunderbolt 4/USB-C, USB 3.2, USB 3.2 Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
35,5cm
Longueur
25,2cm
Largeur
2,7cm
Poids
2,2kg

Au moment de l’écriture de cet article, l’appareil n’était pas encore officiellement commercialisé. ASUS parle d’un lancement en France aux alentours du 20 mars, sans plus de précisions, et d’un prix de départ de 1599,99 euros, contre 1699,99 euros pour la configuration 16 pouces que nous avons reçue en prêt. Notez que ce modèle A16 « Advantage Edition » n’est disponible qu’en configuration AMD (CPU jusqu’aux AMD Ryzen 7040 et GPU jusqu’à la Radeon RX 7700S).

L’engin sera néanmoins commercialisé en versions A15 et A17 (de 15 et 17 pouces), équipées de CPUs AMD Ryzen 7000 et de GPU Nvidia GeForce RTX 4000 (jusqu’à la RTX 4070). Une mouture Intel existe aussi (TUF Gaming F15 et F17), cette fois sous processeurs Raptor Lake (jusqu’au Core i9-13900H) et carte graphique Nvidia GeForce RTX 4000 (jusqu’à la RTX 4070 là aussi). Le prix de cette variante se situera aux alentours de 2 100 euros en 17 pouces.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : l'opération Tempête du désert sur votre bureau

Qui dit milieu de gamme dit châssis essentiellement composé de matières plastiques. Tout l’enjeu pour ASUS est donc de rendre malgré tout attrayant son nouveau TUF Gaming… et en l’occurrence, la marque y arrive très bien. Entièrement remodelé en 2022, l’appareil conserve cette année des lignes à la fois plus simples et plus agressives qu’auparavant, tout en profitant d’un excellent niveau de finitions.

Si l’on fait abstraction des larges grilles de ventilation visibles à l’arrière et sur les côtés du châssis, l’engin n’a pas l’allure stéréotypée d’un produit gaming. Ses flancs sont droits et assez peu ouvragés, son capot hérite désormais d’une fine plaque d’aluminium (la seule que l’on trouvera ici) dénuée de toute mention tapageuse, le logo se fait discret et la partie clavier n’abrite ni LEDs RGB ni motifs superflus — à l’exception d’un rappel du logo sur le trackpad et d’une prise d’air logée à proximité du bouton de mise sous tension.

En clair, tout est sobre et relativement discret pour un produit de ce type : vous pourrez l’utiliser au bureau sans nécessairement passer pour le gamer de service. On apprécie d’autant plus que le TUF Gaming A16 est plutôt compact pour un laptop voué au jeu : 35,5 × 25,2 × 2,68 cm pour 2,20 kilos seulement. L’emmener dans une sacoche ou un sac à dos n’est donc pas un problème.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Impossible toutefois de passer sous silence l’habillage tricolore sable métallisé / noir / beige de notre modèle de prêt. Propre au TUF Gaming A16 « Advantage Edition », ce coloris « Sandstorm » pourrait laisser croire qu’ASUS a signé contrat avec l’US Army. Très réussie selon nous, cette finition optionnelle aux relents militaires a le mérite de conférer un look bien particulier au produit, qui dénote ainsi face à ses concurrents tout en se montrant plus coloré que la norme.

C’est très subjectif, forcément, mais cela faisait longtemps que nous n’avions pas été autant séduits par les teintes d’un produit gaming… souvent noirs et bardés de LEDs RGB confinant au kitsch. Un vrai coup de cœur pour Clubic, à tel point que l’on regrette que ce coloris ne soit pas aussi disponible sur les autres configurations du TUF Gaming 2022 — désespérément sombres.

Sans transition, ASUS fait également du bon travail sur le clavier. En dépit d’une profondeur de course un peu faible des touches, ce dernier s’avère très confortable, précis et silencieux, tant pour travailler que pour jouer. Il faudra par contre s’habituer à la légère étroitesse des touches et à leur faible écartement. Normal : cette disposition permet de profiter d’un pavé numérique fort bienvenu en bureautique et au quotidien. Comme évoqué plus haut, on ne trouve par ailleurs aucun effet RGB ici, le rétroéclairage étant exclusivement blanc. Une absence parfaitement négligeable pour certains, très regrettable pour d’autres.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Autre absence, cette fois plus handicapante : ASUS n’a toujours pas jugé bon d’ajouter un lecteur d’empreintes à son TUF. Si cette décision s’explique par le positionnement plutôt abordable de ce produit, on ne peut pas s’empêcher de râler à chaque ouverture de session. Taper un mot de passe ou un code PIN à la main en 2023 est de plus en plus frustrant. Même frustration avec la webcam, qui ne passe toujours pas la définition 720p. Sur ce point, le TUF Gaming ne fait aucun effort.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L’accès aux composants se fait quoi qu’il en soit assez facilement. Il suffit en effet de retirer les 12 vis Philips disposées sous le châssis pour dégrafer la plaque inférieure en plastique. Une fois cette dernière retirée, on peut facilement remplacer les barrettes de RAM, le SSD et la batterie. Les autres composants, comme d’habitude, sont par contre soudés à la carte mère.

Écran : le TUF progresse, mais sans atteindre la perfection

Nouveauté de ce millésime 2023, le passage au format 16:10 nous permet à la fois d’avoir accès à une surface d’affichage un peu plus grande, mais aussi et surtout à un ratio d’image beaucoup plus agréable lorsqu’on fait autre chose que jouer sur le TUF Gaming A16. ASUS en profite par ailleurs pour réduire sensiblement la bordure inférieure de l’écran, qui semble désormais planer au-dessus du châssis grâce à une découpe plutôt bien vue au niveau du cadre.

Ce nouvel écran bord à bord est fabriqué par le chinois BOE. Sur notre modèle de prêt, on se limite à une définition Full HD+ (1920 par 1200 pixels), mais l’on peut toutefois monter à un rafraîchissement de 165 Hz (pour 7 ms de temps de réponse). Cette fréquence est complétée par une prise en charge du standard AMD FreeSync Premium. Côté spécifications, ASUS annonce en outre une luminance maximale de 250 cd/m² pour cette dalle LCD IPS, et une couverture à 100 % du spectre sRGB.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Voyons ce qu’il en est avec nos outils de mesure et le logiciel Calman Ultimate. Nous mesurons en premier lieu une luminance maximale de 285,1 cd/m². C’est un peu mieux que ce qu’évoque ASUS, mais cela reste décevant. Malgré le revêtement anti-reflets, l’écran manque de lisibilité en extérieur ou dans les environnements très éclairés. Le contraste, pour sa part honnête, atteint un ratio de 1524:1.

Pas de quoi sabrer le champagne sur le plan de l’étalonnage. Par défaut, l’écran sélectionné pour notre TUF A16 affiche un DeltaE de 4,3 et une température des couleurs limitée à 6 137 kelvins. Dans les deux cas, ça ne va pas. Pour profiter d’une image fidèle, nous devrions idéalement pouvoir compter sur un DeltaE égal ou inférieur à 3, et sur une température approchant les 6 500 kelvins. Notons toutefois qu’il est possible de corriger le tir, au moins en partie, grâce aux réglages proposés dans l’onglet GameVisual de l’outil Armoury Crate. En utilisant le curseur manuel permettant de gérer la température de l’écran, nous avons réussi à atteindre une valeur presque parfaite de 6 439 kelvins. De ce côté, il y a donc de l’espoir. Dans tous les cas, le DeltaE reste quant à lui bien trop élevé, traduisant une restitution peu fidèle des couleurs.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La couverture du spectre sRGB est pour sa part assurée à hauteur de 97,1 %, soit peu ou prou au niveau annoncé par ASUS, tandis que le gamut DCI-P3 est supporté à 74,8 % seulement. Nous sommes ici en présence de valeurs classiques pour un laptop gaming dans cette gamme de prix.

Notons enfin qu’à l’œil nu et au quotidien, la dalle IPS choisie par ASUS s’avère globalement convaincante. La marque a fait de gros progrès en la matière avec son TUF Gaming, et c’est à saluer. On regrette par contre vraiment le manque de luminosité relevé par nos outils. Il s’agit en l’occurrence, du principal point noir de cet écran LCD.

Performances : le jeu en Full HD+ sans prise de tête (mais avec quelques concessions)

Notre TUF Gaming A16 s’appuie sur la dernière génération de composants mobiles d’AMD. On hérite ainsi d’un processeur « Rembrandt R », sous architecture Zen 3+ ; et d’une carte graphique Radeon sous architecture RDNA 3. Dans le détail, notre modèle de prêt se contentait par contre d’une configuration plutôt milieu de gamme regroupant un AMD Ryzen 7 7735HS (8 cœurs et 16 threads cadencés entre 3,2 et 4,75 GHz, 16 Mo de cache L3, et jusqu’à 54 W de TDP), 16 Go DDR5 à 4 800 MHz et une Radeon RX 7600S 8 Go (GDDR6) offrant jusqu’à 95 W de TGP grâce à la technologie de répartition de puissance AMD SmartShift.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Une configuration aux capacités modérées, mais à première vue plus que suffisantes pour jouer en Full HD+ dans de bonnes conditions. Voyons tout de suite ce qu’il en est. Sur Cyberpunk 2077, en 1200p, avec les préréglages en ray-tracing ultra, et le FidelityFX Super Resolution 2.1 (équivalent du DLSS chez AMD) activé en niveau auto, nous avons obtenu une moyenne d’un peu plus de 40 FPS sur le benchmark proposé dans les réglages. Honnête, mais loin d’être éblouissant. En conditions de jeu réelles, avec des réglages légèrement revus à la baisse, mais en conservant le ray-tracing actif et l’essentiel des options en ultra, nous parvenions cette fois à obtenir entre 40 et 50 FPS en moyenne — y compris dans les scènes remuantes et les environnements chargés. L’expérience était alors plaisante, globalement fluide (avec même quelques pointes à 55-60 FPS), et la qualité graphique tout à fait préservée.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Même bilan à peu de chose près sur Dying Light 2 : Stay Human. Toujours en Full HD+, avec l’ensemble des réglages en ultra et le ray tracing activé (preset « ray tracing de haute qualité »), nous avons obtenu un framerate moyen de 43 images par seconde sur le benchmark intégré aux paramètres du titre. En conservant les mêmes réglages, nous oscillions par contre entre 35 et 50 FPS en cours de partie, en fonction des environnements parcourus, ce qui nous a vite poussé à réduire la qualité graphique pour améliorer la fluidité globale. En passant sur le preset « ray tracing », ayant pour effet de rabattre légèrement la voilure sur quelques effets superflus, nous passions cette fois à un peu plus de 50 FPS en moyenne, sans perte de fluidité notable.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans l’ensemble, notre TUF Gaming A16 parvenait donc à proposer une bonne expérience de jeu en Full HD+ sur les AAA que nous avons testé. D’après ce que nous avons pu observer, le niveau de performances offert par la Radeon RX 7600S semble d’ailleurs sensiblement supérieur à ce que proposait la RTX 3060 mobile lorsqu’elle était dotée du même TGP que sur notre PC de test. Une impression qui se confirme aisément sur 3D Mark Time Spy Extreme.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur l’outil de benchmarking, nous avons, en effet, enregistré un score graphique de 4 408 pour la nouvelle carte graphique mobile d’AMD. Sur le même utilitaire, la RTX 3060 95 W du TUF Gaming F17 (2021) récoltait pour sa part 3 605 points de score GPU. Cette performance tend à valider notre impression : la petite Radeon RX 7600S fait bon usage de son enveloppe thermique pour délivrer de solides performances en Full HD+.

Sur le plan CPU, AMD semble toutefois accuser un certain retard par rapport à la concurrence d’Intel. Preuve en est sous Cinebench R23 où, à nombre de cœur égal, fréquence équivalente et TDP équivalent, notre Ryzen 7 7735HS faisait à peine mieux qu’un Core i7-11800H… lancé depuis deux ans.

Sur l’outil, nous avons en effet récolté 13 864 points en indice multi-core et 1512 points en calcul single-core. Sur le TUF F17 (2021), le Core i7-11800H obtenait pour sa part 12 584 en multi-core et 1 513 points en single-core, toujours sur CineBench R23. Pour comparaison, le Core i7-12700H de l’Acer Nitro 5 (2022) récoltait pour sa part 1 732 points en calcul single-core et 13 970 points en multi-core, mais en étant avantagé par un plus grand nombre de cœurs (14 cœurs / 20 threads).

Résultats CineBench R23 sur batterie et sur secteur
Résultats CineBench R23 sur batterie et sur secteur

Espérons que le Ryzen 7745HX, que nous n’avons pas encore pu tester, pourra venger cet affront… car pour l’instant, son petit frère le Ryzen 7 7735HS ne fait pas nécessairement très forte impression. D’autant que ses performances sont largement amputées lorsqu’on n’est pas branché sur secteur (10 937 points en multi-core et 1 069 points en single-core lors d’un run sur batterie). On est très loin de ce que peuvent faire les puces M2 Pro et Max d’Apple sur batterie.

Quoi qu’il en soit, le TUF Gaming A16 fait bonne impression côté refroidissement. Le bruit des ventilateurs, bien que présent en jeu, n’est jamais assourdissant, et les températures restent basses. C’est bien simple, même après une longue période de jeu, des stress test et plusieurs sessions de benchmark, le châssis restait tout juste tiède — même aux zones habituellement sujettes à la chauffe.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Bouclons cette partie par une déception : les vitesses de transfert offertes par le SSD. Avec 4317,79 Mo/s en lecture, le SSD de 512 Go choisi par ASUS se place déjà dans la moyenne basse des PC portables gaming récents… mais le pire est à venir, avec 1807,61 Mo/s seulement en écriture. C’est faiblard. Si vous cherchez du stockage hyper véloce, c’est ailleurs qu’il faudra le chercher.

Autonomie : un mode iGPU salvateur… mais pas miraculeux

Comme sur de nombreux PC portables gaming, le TUF A16 profite d’un mode iGPU. Accessible en trois clics depuis l’utilitaire Armoury Crate ce dernier permet de basculer automatiquement entre la carte graphique dédiée et la partie graphique intégrée au processeur, en fonction du contexte d’utilisation, afin d’économiser de l’énergie et d’améliorer l’autonomie. En dépit de ce mode, l’endurance du TUF et de sa batterie de 90 Wh laisse à désirer.

ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
ASUS TUF Gaming A16 Advantage Edition-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En lecture vidéo continue sur YouTube, avec la luminosité de l’écran à 100 %, le rétroéclairage du clavier coupé, un casque branché et les paramètres d’alimentation réglés sur la meilleure efficacité énergétique, nous n’avons pas dépassé les 5 heures 40 minutes sur batterie avant de voir l’ordinateur s’éteindre. En utilisation bureautique et multimédia classique, on atteint le plus souvent les 6 heures d’autonomie, mais sans jamais aller tellement plus loin. Dans l’ensemble, le TUF A16 nous laisse donc une petite marge de manœuvre sur batterie, sans toutefois permettre de travailler toute une journée sans passer par le chargeur.

En parlant de chargeur, ASUS mise sur un bloc de 240 W plutôt compact. Ce dernier permet une charge complète en plus ou moins 2 heures sur secteur d’après nos observations.

Audio : préparez-vous à brancher un casque

Sur le plan audio, le TUF Gaming A16 embarque deux petits haut-parleurs logés sous le châssis. Peu aidés par leur emplacement, ces derniers délivrent un son passable, très centré sur les médiums et qui manque cruellement de relief faute de basses. Le volume maximal est par ailleurs faiblard, tout juste suffisant pour couvrir le bruit des ventilateurs en jeu.

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Heureusement, la prise casque Jack 3,5 mm fait pour sa part du bon travail en offrant un signal puissant et précis. À l’oreille, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher : si vous avez un bon casque sous la main, vous profiterez d’une expérience audio de qualité.

ASUS TUF Gaming A16 « Advantage Edition », l’avis de Clubic :

8

Fidèle à ses habitudes sur sa gamme TUF, ASUS nous délivre un modèle A16 bien équilibré, offrant un rapport performances-prix tout à fait honnête tout en améliorant sur plusieurs points son laptop par rapport à ses prédécesseurs. Outre le passage (déjà concrétisé l’an dernier) à un nouveau châssis nettement plus sobre, le TUF Gaming peaufine encore sa prestation en matière d’affichage avec l’adoption salutaire du format 16:10, l’amincissement des bordures, mais aussi l’amélioration globale de la qualité d’image (en dépit d’une calibration perfectible).

Armé des derniers composants mobiles d’AMD, l’appareil permet une expérience de jeu très convenable en Full HD+, tout du moins dans sa mouture proposée à 1 700 euros. On regrette néanmoins que le Ryzen 7 7735HS s’avère finalement trop peu musclé face à la compétition d’Intel. Avec des performances supérieures à celles d’une RTX 3060 mobile, la Radeon RX 7600S tire à l’inverse son épingle du jeu, y compris lorsqu’on la sollicite pour jouer en ray tracing.

Les plus

  • Performances satisfaisantes pour jouer aux AAA en Full HD+
  • Le nouveau format 16:10
  • Le nouveau coloris "Sandstorm" et les finitions sérieuses
  • Dissipation efficace et raisonnable côté décibels

Les moins

  • Un Ryzen 7 7735HS puissant mais dépassé
  • Répartition étrange des connectiques
  • Faible luminosité de l'écran
  • Pas de lecteur d’empreinte, webcam 720p, clavier non RGB

Design 8

Écran 7

Performances 8

Autonomie 6

Prix 8

Amazon 1712,99€ Voir l'offre
Materiel.net 1439,95€ Voir l'offre
Amazon 1712,99€ Voir l'offre
Materiel.net 1439,95€ Voir l'offre

Concurrence : quelles alternatives au TUF Gaming A16 (2023) ?

Acer Nitro 5 (2022)
Materiel.net 1579,95€ Voir l'offre
Les plus
  • De solides performances en 1080p
  • Système de dissipation efficace…
  • Un châssis plus élégant et mieux conçu que par le passé
  • Bon clavier RGB et connectique complète
  • Emplacements M.2 et 2,5 pouces disponibles
Les moins
  • Un écran IPS pas assez lumineux, aux couleurs trop froides
  • … mais très bruyant
  • Webcam, haut-parleurs et trackpad vraiment anecdotiques
  • Autonomie dérisoire (3 à 4 heures seulement)

À défaut d'être parfait, le nouveau Nitro 5 fait exactement ce que l'on attend de lui : il nous offre une bonne expérience globale à un prix raisonnable sur un marché souvent marqué par des positionnements tarifaires exubérants. Avec une fourchette de prix comprise entre 1 200 et 1 700 euros, l'engin « accessible » d'Acer se démarque face à ses nombreux concurrents par un design relativement soigné, une qualité d'assemblage nettement améliorée par rapport aux précédents modèles et de solides performances.

On apprécie aussi l'efficacité de son système de dissipation. Pragmatique, ce dernier ne s'embête pas à ménager nos oreilles et préfère le bruit décomplexé aux températures trop élevées qui brideraient vite les composants. Une bonne chose, d'après nous.

Acer se rate en revanche sur l'écran, a fortiori sur notre unité de test. Les meilleures configurations du Nitro 5 se limitent en effet à une dalle IPS 1080p assez décevante, car insuffisamment lumineuse. Une marge de progression est clairement possible de ce côté, tout comme du côté de l'autonomie… même s'il est clair que la vocation du Nitro 5 est de rester bien en place sur un bureau plutôt que de nous accompagner dans tous nos déplacements.

Lire le test complet
Lenovo Legion 5i Pro (2022)
RDC 2591,1€ Voir l'offre
Pc Componentes FR 2749,97€ Voir l'offre
Les plus
  • Écran QHD+ 16:10 et 165 Hz de bonne facture
  • Design convaincant, qualité d’assemblage de bon niveau
  • Performances robustes en 1080p et 1440p
  • Système de dissipation efficace en jeu (mais bruyant)
  • Trackpad réussi
Les moins
  • Clavier honnête en bureautique, mais frustrant en jeu
  • Toujours pas de système d’identification biométrique
  • Autonomie maigrichonne et chargeur 300 W encombrant
  • La webcam toujours en 720p

Inutile de tergiverser, le Lenovo Legion 5i Pro 2022 est un excellent PC portable gamer. Son seul réel défaut, c'est qu’il sera vraisemblablement remplacé sous peu par un nouveau modèle, équipé des nouveaux processeurs Intel de 13ᵉ génération et des nouvelles RTX 4000 mobiles fournies par NVIDIA.

Cela ne rend pas pour autant inintéressante la présente mouture de l’engin. Non seulement les performances offertes et la qualité d’affichage de l’appareil sont incitatives, mais son prix tend sérieusement à baisser. Globalement, Lenovo nous livre ici un produit réussi à presque tous les niveaux, mais qui mériterait de se bonifier sur quelques points pour faire encore meilleure impression.

On regrette ainsi que le clavier ne soit pas plus confortable et précis en jeu, et que Lenovo ne nous propose toujours pas de lecteur d’empreintes digitales (ou de reconnaissance faciale). Espérons que cela sera réglé avec le modèle 2023 que nous attendons désormais de pied ferme.

Lire le test complet

Nathan Le Gohlisse

Spécialiste Hardware

Spécialiste Hardware

Passionné de nouvelles technos, d'Histoire et de vieux Rock depuis tout jeune, je suis un PCiste ayant sombré corps et biens dans les délices de macOS. J'aime causer Tech et informatique sur le web, i...

Lire d'autres articles

Passionné de nouvelles technos, d'Histoire et de vieux Rock depuis tout jeune, je suis un PCiste ayant sombré corps et biens dans les délices de macOS. J'aime causer Tech et informatique sur le web, ici et ailleurs. N’hésitez pas à me retrouver sur Twitter !

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (20)

userresu
512Go de stockage fourni par ASUS… La même capacité que sur mon ROG G713 acheté en 2021…<br /> Et j’attends avec impatience la fin de la garantie pour ENFIN pouvoir remplacer ce petit SSD de 500Go par un (beaucoup) plus gros (Crucial P3 Plus 4To).<br /> J’ai dû ajouter un SSD externe en USB pour étendre le stockage car ouvrir le PC avant la fin de la garantie faisait sauter la garantie.<br /> Bref ; ASUS et consorts ; veuillez installer au minimum un SSD de 1To par défaut dans vos configurations orientées Gaming ; merci
Baxter_X
Surtout quand on voit le prix des SSD actuellement!
Pernel
Le changement de SSD te fait perdre la garantie ?
Guillaume1972
En ce qui concerne l’absence du lecteur d’empreintes, ça ne me paraît pas bien grave, il suffit d’en acheter un externe en USB, ce n’est pas onéreux. Il y en a à partir d’une vingtaine d’euros.
userresu
Je me suis renseigné au magasin où je l’avais acheté et ils m’ont affirmé que le fait d’ouvrir le PC pour n’importe quelle raison pendant la garantie constructeur faisait perdre la garantie
Bibifokencalecon
Cela dépend de la politique de chaque assembleur, mais la majorité ont une approche bien plus pratique : des sceaux/stickers sont posés sur les pièces que l’usager ne doit pas ouvrir sous peine de briser la garantie du fabricant. Parfois directement sur les vis du chassis (ce qui indique clairement que le laptop n’est pas prévu pour être démonté).<br /> Et dans le cas de laptop « gamers » (comme le Asus TUF ici), il n’y a probablement pas de sceaux sur les vis, la batterie, les stockages et la mémoire vive, puisque ces modèles sont conçus pour être améliorés au besoin par l’usager ou simplement ouvert pour être nettoyés.<br /> Dans le doute (après achat), simplement poser la question directement au support technique de la marque. Dans mon cas, Lenovo Legion 5, aucun soucis si changement de ces pièces. Par contre, en cas de bris / défaillance, évidemment, il n’y a plus de couverture.
Pernel
Ça confirme donc de plus en plus ce que je me dis depuis des années, ne pas acheter cette marque. C’est dommage, j’aime bien les Zenbook OLED, mais bon eux ne sont pas upgradable en général.
TofVW
Je ne vais pas m’amuser à chercher les CGV de toutes les marques, mais je suppose qu’une grande majorité d’entre elles fait sauter la garantie si tu ouvres un de leurs PC portables.<br /> Quant à la question de l’upgrade, j’ai démonté plusieurs Asus pour changer le HDD contre un SSD, j’ai même changé le SSD d’origine de mon ZenBook Flip et ça s’est fait sans souci, quelques vis et tu ouvres le capot, c’est bête comme chou.<br /> Moi, Asus, je recommande.
Pernel
Oui surtout que de nos jours, on ne peut plus changer grand-chose de toute manière. J’ai eu un Zenbook il y a pas mal de temps avec un I5 6200U il me semble, c’était bien, on avait accès à la RAM !!! <br /> Autant je comprends les constructeurs sur certains points, ne pas démonter la batterie interne, etc, ok, mais le stockage (et la RAM) non.<br /> C’est la base de l’informatique de pouvoir upgrade (coucou Apple ^^) sinon j’aurai balancé mon X220 depuis des années (date de 2011 le machin, avec un enfin deux SSD, 16Go de RAM au lieu de 4), avec une trappe pour la RAM pour ne pas avoir à démonter le chassis, pareil pour le premier HDD/SSD, un rack sur le côté, une seule vis. Pas besoin de démonter, pas de perte de garantie. Enfin il est plus garanti depuis longtemps le mien, mais bon, avoir accès à la RAM et au stockage ça devrait être obligatoire (et plus « écolo » dans le sens où ça permet de garder plus longtemps du matos qui fonctionne très bien).<br /> Enfin bon, heureusement qu’il y a un peu de concurrence.
Wen84
" un PC portable gamer avec un excellent rapport qualité/prix"<br /> =&gt;<br /> A 1500 balles ? Nop. Si tu veux jouer de manière portable autant prendre un steam deck là. Bon, je troll c’est pas le meme produit, mais avant pour 800 balles, tu pouvais jouer sur un laptop
LaminoirFuego
Tu dis du n’importe quoi. N’achètes plus dans ce magasin. T’as droit de démontrer et changer SSD, RAM et passer l’aspirateur. Je te réponds en tant qu’un réparateur pro.
LaminoirFuego
Cela confirme que tu répètes les mots d’un inconnu qui est en train partages des fausses informations.<br /> Verifies avant confirmer et transmettre à d’autres.<br /> Si demain, je te dis que boire de la pisse cela te rend fort, tu va boire ? J’ai peur que oui…
LaminoirFuego
TUF était toujours du bas de gamme. Enfin, dépend de la configuration. Mais les plastiques… Espérer un lecteur d’empreintes… Quand il n’y a pas sur Scar, Zephyrus…
Pernel
Et toi tes preuves sont où ? Parce que quand on contredit quelqu’un sans rien avancer, on ne fait que prouver a tout le monde son ridicule.<br /> LaminoirFuego:<br /> Si demain, je te dis que boire de la pisse cela te rend fort, tu va boire ? J’ai peur que oui…<br /> C’est pas pour ça que t’en bois ? Parce que pour dire autant de merde, il faut boire sa propre pisse non ?
kyosho62
@LaminoirFuego Charte de la communauté Clubic<br /> 4. Faites preuve de tolérance<br /> Qu’il s’agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d’entraide.<br /> 5. Restez courtois<br /> Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.<br /> 6. Publiez des messages utiles<br /> Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d’humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.
LaminoirFuego
Mon ami, pourtant, j’ai été clair. Je suis pro, je répare les pc portables.<br /> Maintenant, pour la justification, il suffit de taper sur Google. Tu tomberas vite sur le site RMA de Asus et les forums. Je n’ai pas la possibilité d’inclure les liens vers les sites.<br /> Pour exemple, certains fabricants comme HP ou Lenovo mettent sur leur site la liste des barrettes ram compatibles.
Pernel
C’est pas comme ça que ça marche, mon ami. Si tu avances quelque chose, c’est à toi de le démontrer, c’est simple, c’est la base. Si tu n’es pas capable de le faire, soit au moins capable de ne pas la ramener.<br /> Et puis l’argument d’autorité, ça marche pas non plus, sur internet tout le monde est pro, tout le monde a plus de 18 ans, tout le monde à un ami d’un ami qui sait que nous sachons.
LaminoirFuego
Screenshot_20230321_224935_com.sec.android.app.sbrowser~21080×2038 297 KB<br />
Pernel
Capture d’écran sur vingt. Mais on parle du SSD…
_DARKWOLF_1_1
Beau châssis (ça change du gris ou du noir, et j’aime ce petit design militaire), beau coloris, et écran 16:10…Je risque de craquer.<br /> Je changerais aussi le disque, je l’ai fait sur mon Zenbook pour mettre 8Go de RAM supplémentaire et un SSD de 4To. Si c’est possible, autant le faire.
userresu
LaminoirFuego:<br /> Tu dis du n’importe quoi<br /> Moi je ne fais que retranscrire ce qu’on m’a dit.<br /> Après ; si tu as un élément factuel qui m’autorisait à ouvrir mon laptop et changer le SSD sans faire sauter la garantie, je suis preneur.
LaminoirFuego
Peu importe. SSD, RAM, WiFi…<br /> D’ailleurs, ton pc portable d’habitude possède un deuxième port PCIE m2 libre. Explique moi, à quoi bon mettre un port libre qu’on ne peut pas exploiter ?<br /> Tant que , tu ne bousille pas ton pc portable en remplaçant les pièces.<br /> Il est impératif de garder les anciennes pièces, en cas de panne et d’envoi au SAV. C’est logique.<br /> Il faut que SAV travaille avec des pièces d’origine pour ne pas dire que le problème vient de tes barrettes.<br /> D’ailleurs, ce n’est pas le fabricant qui refuse de réparer mais le feignant qui tient en mains ton pc.<br /> La décision est entre ses mains.<br /> P.S: J’ai eu un problème avec un écran, 10 pixels morts sur un TUF 15 de 2021, Ryzen 5800H et RTX 3060.<br /> Ils m’ont dit que l’écran n’est pas d’origine. J’ai bien sûr contesté…<br /> Il devait avoir un AUO et il n’installe jamais Panda.<br /> Eh, bah, rien à faire, j’ai payé 90€ pour le nouveau écran. Très étrange.<br /> En recevant, j’ai vu que le nouveau écran, sans pixels mort était Panda !! Alors qu’ils disaient qu’ils n’ont pas ce fabricant.
Pernel
Non, seulement quelques rares ont un 2eme M.2.<br /> J’ai eu un Dell avec de la RAM rajouté, ils m’ont pris la tête parce qu’il n’était pas d’origine et que la panne pouvait venir de là (une panne sans rapport). Certaines marques se dédouanent pour ne pas avoir de boulot à faire, heureusement certaines sont plus sérieuses, Putois.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

PC portable gamer : tous les derniers tests