Test Dell XPS 13 2022 : du classique, efficace, (un peu) moins cher ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
13 décembre 2022 à 11h45
2
Dell XPS 13 (2022)-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Lancé en parallèle du XPS 13 Plus, le PC portable XPS 13 « classique » millésime 2022 prend la suite de ses aïeux en conservant un design nettement plus classique et consensuel que celui de son demi-frère. Pas de clavier bord-à-bord stylisé, ni de touches capacitives ou de trackpad haptique ici, tout est fait à l’ancienne, mais la solution aux problèmes du 13 Plus ne serait-elle pas tout simplement là… et avec un prix de départ plus raisonnable en prime ? Réponse dans notre test.

Dell XPS 13 (2022)
  • Bonne qualité d’affichage
  • Design entièrement repensé et réussi
  • Encombrement réduit, finitions soignées
  • Excellent clavier, bon trackpad, webcam honnête
  • Performances limitées
  • Le ventilateur se fait trop souvent entendre
  • Connectique famélique
  • Autonomie un peu juste (8 à 9 heures)

S’il évolue lui aussi par rapport aux anciens XPS, et que son look n’a plus grand-chose à voir avec l’esthétique bicolore propre, du moins jusqu’à présent, à la gamme emblématique de Dell, le nouvel XPS 13 « classique » ne cherche absolument pas à révolutionner quoi que ce soit. Par rapport au XPS 13 Plus, l’appareil se montre beaucoup plus sage et bien plus discret. Au point d’avoir été éclipsé par son demi-frère dans la communication du géant de texan ces derniers mois. Quoi qu’il en soit, ce nouveau XPS mérite notre attention, nos compliments de même que nos remontrances. Mais, avant de vous dire lesquelles, voici la fiche technique complète du modèle que Dell France nous a fait parvenir en prêt.

Fiche technique Dell XPS 13 (2022)

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i5-1230U
Type de processeur
10 coeurs / 12 threads
Fréquence du processeur
4,4GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR5
Fréquence(s) Mémoire
5 200MHz
Nombre de barrettes
1

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
13,4in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED Tactile
Résolution d'écran
Full HD+
Format de l'écran
16/10
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
512 Go
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Thunderbolt 4/USB-C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
295,4mm
Longueur
199,4mm
Largeur
13,99mm
Poids
1,17kg

Dans cette configuration (Full HD+, Core i5, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD), le Dell XPS 13 2022 se négocie à 1 095 euros sur le site officiel de Dell. Il est bien sûr possible d’opter pour une configuration plus musclée, en passant cette fois sur un écran Ultra HD+, un processeur Intel Core i7-1250U, 32 Go de RAM, 1 To de SSD. Le prix s’envole toutefois à 1 960 euros.

Dell XPS 13 (2022)-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : évolution sans révolution

Avec 295,40 × 199,40 × 13,99 mm pour 1,17 kg, le nouveau XPS 13 est légèrement plus fin et compact que ses aînés. Même chose si l'on compare ses mensurations à celles du XPS 13 Plus, testé par nos soins il y a quelques mois. Avec environ un millimètre d’épaisseur de moins pour notre modèle « non Plus » et tout juste 6 g d’écart entre les deux versions, on ne peut toutefois pas dire que Dell change radicalement la donne d’un appareil à l’autre. En situation de mobilité, le XPS 13 2022 « classique » est quoi qu’il en soit réellement agréable à manier et profite d’une qualité d’assemblage suffisamment soignée pour inspirer pleine confiance.

Robuste, l’appareil mise sur un châssis intégralement en aluminium. Il rompt donc avec le revêtement en fibre de carbone tressée que l’on connaissait jusqu’à présent. Les habitués risquent d’être un peu déroutés de prime abord face à ce nouveau XPS… qui n’en a pas tellement le look, mais ce changement nous semble salutaire : il offre une nouvelle fraîcheur au produit qui en profite pour adopter des couleurs un peu plus sympas : un joli bleu clair, ou un prune du plus bel effet. Ça change des coloris noir, blanc et gris auxquels les anciens XPS 13 nous avaient habitués.

Dell XPS 13 (2022)-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Bien entendu, Dell soigne une nouvelle fois les finitions. Le géant texan nous délivre un produit à la dégaine haut de gamme, et prête comme toujours attention aux petits détails : il est, par exemple, possible d’ouvrir le capot d’une seule main sans avoir à maintenir la partie clavier. La répartition du poids entre l’écran et la base du châssis est donc bonne. Un design propre, net, et sans bavures que l’on ne peut applaudir. Du moins à un (gros) détail près : la connectique est encore plus réduite que par le passé avec seulement deux ports Thunderbolt répartis de part et d’autre du châssis. Rien d’autre.

Même le XPS 13 2020, que nous critiquions déjà pour ses connectiques trop peu nombreuses, faisait mieux en arborant une prise jack 3,5 mm et un lecteur de cartes micro SD. Sur ce terrain, notre modèle 2022 emprunte le même chemin cahoteux que le XPS 13 Plus, et c’est bien dommage. Des adaptateurs USB-C sont bien fournis par Dell en compensation, mais le mal est fait.

Dell XPS 13 (2022)-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notre nouveau XPS 13 peut toutefois compter sur un excellent clavier. Ses touches, très plates, proposent une course courte et sèche, mais sans jamais nuire au confort de saisie. Au contraire, une fois que l'on s’est habitué à l’étroitesse de l’engin (pas de surprise, nous sommes sur un ultraportable de 13 pouces), la frappe est à la fois rapide et précise. On apprécie aussi tout particulièrement son silence : un facteur important lorsqu’on passe des heures à écrire. Parole de rédacteur.

En dépit de sa surface de glisse trop réduite pour les standards de 2022, le touchpad du XPS 13 s’avère convaincant. Relativement précis et cliquable sur toute sa surface, ce dernier s’avère du même niveau que ce que propose, par exemple, un Surface Laptop 5. Un touchpad de bon niveau, donc, mais qui reste bien moins agréable à utiliser que celui d’un MacBook Air M2, pour ne citer que lui. Sur ce terrain, Apple garde encore et toujours l’avantage.

Dell XPS 13 (2022)-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Côté identification, Dell ne lésine pas : la touche de mise sous tension abrite un capteur d’empreintes tandis que la webcam, juchée dans la très fine bordure au-dessus de l’écran, est épaulée par une bordée de capteurs permettant l’identification faciale via Windows Hello. « Ceinture et bretelles » en somme. Et, bonus sympathique : cette webcam offre une qualité d’image honnête. En dépit de sa définition 720p limitée, elle s’avère correcte pour participer à des échanges vidéo dans d’assez bonnes conditions. On ne lui en demande pas plus.

Le démontage du XPS 13 2022 se fait en retirant 8 petites vis torx sous l’appareil. La plaque inférieure du châssis, en aluminium, se retire alors assez facilement pour laisser apparaître la carte mère, la batterie et le système de dissipation au grand jour. Pas de possibilités de remplacement abondantes dans le cas présent. On peut changer assez vite la batterie, mais la mémoire vive est, comme toujours ou presque sur ultraportables, soudée à la carte mère au même titre que le processeur. Même chose pour les 512 Go de stockage, solidaires de la carte mère. En conséquence, le nouveau XPS 13 affiche un indice de réparabilité modeste : 6,9/10.

Écran : un écran tactile convaincant ?

Comme d’habitude sur la gamme XPS, Dell s’équipe d’écrans fabriqués chez le japonais Sharp. En version de base, celle que nous avons reçue en prêt, le XPS 13 est associé à une dalle IPS « InfinityEdge » (comprenez à très fines bordures, et c’est vrai qu’elles le sont) Full HD+ (1920 par 1200 pixels) de 13,4 pouces — le tout au format 16:10. Avec cette petite diagonale, la définition Full HD+ est suffisante pour offrir une bonne densité de pixels, et donc une belle finesse d’affichage. Notons qu’il est possible d’opter en option pour une dalle tactile (c’était le cas sur notre unité de test), voire carrément d’opter pour un écran Ultra HD+… mais toujours en IPS. C’est l’une de nos déceptions, cette année Dell ne propose de l’OLED en option que sur son XPS 13 Plus. C’est dommage.

La luminance maximale annoncée par Dell est de 500 cd/m² quelque soit l’écran choisi, ce qui est plutôt conséquent pour un PC ultraportable en 2022. Ça, c’est en tout cas sur le papier. Nous avons dégainé notre sonde et le logiciel de mesures DisplayCAL pour avoir nos propres chiffres. Côté luminosité, les annonces de Dell sont plus que dans les clous. Nous relevons, en effet, un pic de luminance situé à 513,6 cd/m². Une valeur élevée qui permet à l’écran d’être bien lisible en extérieur où dans une pièce fortement éclairée. D’autant que la dalle IPS de l’appareil, même tactile, est dotée d’un revêtement anti-reflets efficace.

Dell XPS 13 (2022)-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur cette dalle, le contraste est également de bon niveau, avec un ratio mesuré à 1718:1. Nous sommes là dans la bonne moyenne pour un écran LCD classique, même si l’on reste loin des valeurs obtenues sur des panneaux OLED ou Mini-LED.

Dell a enfin pris soin de calibrer correctement son écran… du moins à une sortie de route près. Le DeltaE se limite à un indice satisfaisant de 2,6 (il doit idéalement être égal ou inférieur à 3 pour restituer des couleurs fidèles), mais attention à la température des couleurs qui se réduit ici à 5 599 kelvins (un chiffre en-dessous des 6 500 kelvins du standard vidéo, qui traduit un petit défaut d'équilibrage). La couverture des principaux espaces colorimétrique est pour sa part estimée par nos outils à 98,3 % du spectre sRGB et à 72,2 % du gamut DCI-P3.

Nous sommes donc sur des valeurs typiques pour un écran de bonne qualité, mais qui vise avant tout le grand public. Globalement, s’il est difficile de trouver de gros défauts à l’écran de notre XPS, les utilisateurs avancés et autres professionnels de l’image, n’y trouveront probablement pas tout à fait leur compte.

Dell XPS 13 (2022)-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Performances : un processeur moins gourmand et moins puissant ?

Intel Core i5-1230U ou Core i7-1250U : le XPS 13 2022 « classique » s’appuie quelque soit la configuration choisie sur un processeur basse consommation, limité par défaut à une enveloppe thermique de 9 W. Sur ce type de produit, la plupart des marques concurrentes optent pourtant, plus souvent, pour des Core i5-1235U ou i7-1255U, qui profitent dans les deux cas d’un TDP de base situé cette fois à 15 W. Pourquoi ce choix ? Pour éviter la chauffe dans un châssis très compact et limiter la gourmandise énergétique afin de booster l’autonomie. Fatalement, cela a toutefois un impact sur les performances développées par notre machine de prêt.

Comme évoqué plus haut, notre unité était pour sa part pourvue d’un Intel Core i5-1230U (10 cœurs / 12 threads cadencés jusqu’à 4,4 GHz en boost, 12 Mo de cache, 9 W de TDP), avec en prime une partie graphique Iris Xe elle aussi réduite (80 unités de calcul à 850 MHz seulement). Un processeur efficace pour les activités du quotidien, peu demandeuses en ressources… mais qui affichera vite ses limites sur des activités plus avancées. On s’aperçoit d’ailleurs vite de ses limitations en benchmark.

Dell XPS 13 (2022)-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sur Cinebench R23 on relève ainsi seulement 1174 points en calcul single-core et 3 943 points en multi-core. À titre de comparaison, le Core i5-1235U (15 W) d’un Lenovo ThinkPad X1 Carbon Gen 10 monte pour sa part à 1 556 points en single-core sur le même outil, contre 7 170 points en multi-core. Le jour et la nuit. Le Core i7-1255U (15 W) du HP Spectre x360 14 (testé récemment sur Clubic) montait quant à lui à 1 652 points en single-core et 6 023 points en calcul multi-core.

Ces performances modestes sont d’autant plus difficiles à avaler que le XPS 13 2022 n’est pas toujours silencieux. En utilisation intensive, le ventilateur s’active vite et se fait entendre. Le bruit reste raisonnable, comprenons-nous bien, mais quitte à jouer la carte de la basse consommation et d’une puissance de calcul modeste, on aurait aimé passer du même coup sur une configuration entièrement fanless, dépourvue de ventilateurs… et permettant de travailler en permanence dans un silence absolu. C’est notamment le cas sur les dernières générations de MacBook Air chez Apple, dotées de processeurs M1 et M2, pourtant bien plus rapides que les puces Intel adjointes à notre XPS. Clairement, si c’est le silence total qui vous séduit (sans pour autant faire le deuil des performances, bien au contraire) : tournez-vous vers eux.

Dell XPS 13 (2022)-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Reste la question des températures. De ce côté par contre, notre XPS 13 tire plutôt son épingle du jeu. Au toucher, même en charge CPU intensive et prolongée, le châssis est à peine tiède. Encore heureux avec une puce 9W, pourrait-on dire. Même constat, grosso modo, en stress test sur AIDA 64, où les températures ne dépassent jamais vraiment les 60-65 degrés en moyenne sur l’ensemble des cœurs du processeur. En contrepartie, les fréquences chutent assez vite sous la barre des 2,00 GHz pour se stabiliser aux environs de 1,80 GHz sur l’ensemble des cœurs dans le cadre d’une longue charge CPU multi-core. C’est peu, et cela explique au moins en partie les performances timides décrites plus haut.

Difficile enfin d’être dithyrambique en ce qui concerne, cette fois, les performances propres au stockage de notre nouveau XPS 13. Son SSD de 512 Go se contente, en effet, de vitesses de transferts honnêtes, mais sans plus, mesurées sous CrystalDiskMark à un maximum de 3436,30 Mo/s en lecture pour 2271,29 Mo/s en écriture. Pas de quoi sauter au plafond, même si cela reste suffisant pour une utilisation courante.

Autonomie : 9 heures sur batterie et pas beaucoup plus

En dépit d’un processeur plus économe en énergie et d’une batterie de capacité équivalente (51 Wh présentement contre 55 Wh sur le modèle « Plus »), le XPS 13 2022 « classique » ne fait pas mieux que son demi-frère sur le terrain de l’autonomie. C'est assez décevant.

En utilisation polyvalente, le cap des 9 heures sur batterie est facilement atteint, mais il est le plus souvent difficile d’atteindre les 10-12 heures d’autonomie (voire plus) offertes par un nombre croissant de concurrents.

Dell XPS 13 (2022)-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Dell XPS 13 (2022)-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans le cadre de notre test habituel en lecture vidéo (sur Amazon Prime Video via Edge, avec la luminosité de l’écran à 100 %, le casque branché, le rétroéclairage du clavier désactivé et les paramètres d’alimentation les plus favorables à l’économie d’énergie), nous n’avons d’ailleurs pas réussi à aller au-delà des 9 heures 15 minutes sur batterie. C’est bien, mais ce n’est pas exceptionnel non plus. Une marge de progression est possible pour les prochains modèle… et même nécessaire si Dell veut rester dans la course.

La recharge se fait quoi qu’il en soit grâce à un chargeur USB-C de 45 W. Comptez pratiquement deux heures pour une charge complète de 0 à 100 % d’autonomie. Deux choses : nous aurions apprécié un système de charge rapide et le chargeur aurait gagné à être mural pour plus de praticité lors de déplacements.

Audio : des efforts à saluer

Concernant les haut-parleurs, Dell fait des efforts appréciables sans toutefois parvenir à nous offrir une qualité audio suffisamment aboutie. Le XPS 13 2022 est ainsi équipé de deux haut-parleurs de 4 W, logés sous le châssis. À défaut d’être orientés vers l’utilisateur, ces derniers délivrent un son puissant et relativement précis… à condition de ne pas pousser le volume à 100 %. Les aigus sont assez clairs, les médiums bien détaillés, mais l’on regrette que les graves soient autant en retrait. Le son diffusé est par conséquent assez déséquilibré et il manque de relief. Cela dit, l’expérience offerte est très suffisante en dépannage ou pour se passer ponctuellement d’écouteurs.

Dell XPS 13 (2022)-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Comme évoqué plus haut, l’ultraportable de Dell fait l’impasse sur une prise casque Jack 3,5 mm. Faute de mieux, il faut donc se contenter d’un adaptateur USB-C (fourni), ou bien opter pour un casque ou des écouteurs Bluetooth. Cette absence est pénible et assez difficile à justifier. Dell nous donne juste l’impression de faire des économies de bout de chandelle en nous privant de cette prise, dispensable en 2022, certes, mais dont on finit toujours par regretter l’absence à un moment ou un autre.

Dell XPS 13 2022, l’avis de Clubic :

7

Bon partout mais excellent nulle part, le nouveau Dell XPS 13 « Classique » aurait pu devenir une alternative probante et moins coûteuse au XPS 13 Plus (excellent, mais trop onéreux et doté d’innovations pas toujours bien maîtrisées). Il aurait également pu devenir un rival de choix aux derniers Apple MacBook Air, LG Gram 14 et autres Asus ZenBook S13 OLED. Il s’agit à la place d’un PC ultraportable convaincant, mais qui ne restera pas bien longtemps dans les mémoires.

Ses performances correctes, mais limitées, en font une machine à écrire de luxe malheureusement incapable de viser des activités plus demandeuses en puissance que du multimédia léger ou de la bureautique. Cette approche un peu trop minimaliste s’étend aussi à la connectique particulièrement réduite de l’appareil, et à l’autonomie parcimonieuse de ce nouveau XPS. Sans jamais décevoir complètement, Dell assure en fait le service minimum sur bien des points, préférant se consacrer cette année à une refonte esthétique assez bienvenue… mais qui aura du mal à motiver un achat à elle seule.

Les plus

  • Bonne qualité d’affichage
  • Design entièrement repensé et réussi
  • Encombrement réduit, finitions soignées
  • Excellent clavier, bon trackpad, webcam honnête

Les moins

  • Performances limitées
  • Le ventilateur se fait trop souvent entendre
  • Connectique famélique
  • Autonomie un peu juste (8 à 9 heures)

Design 8

Écran 8

Performances 7

Autonomie 7

Prix 7

Concurrence : quelles alternatives au Dell XPS 13 2022 ?

ASUS Zenbook S 13 OLED (UM5302)
Darty 1349,99€ Voir l'offre
Les plus
  • Superbe écran OLED 16:10
  • Performances graphiques aguicheuses du Ryzen 7 6800U
  • Autonomie copieuse (10 à 12 heures)
  • Clavier très agréable
Les moins
  • Pas de 90 Hz pour l’écran, contrairement au Zenbook 14 OLED
  • Écran très sujet aux reflets
  • Connectique réduite seulement à de l’USB-C (non Thunderbolt 4)
  • Trackpad perfectible, Webcam 720p décevante

Comme l’ASUS Zenbook 13 OLED l’année dernière, le Zenbook S13 OLED se dote de puces AMD de dernière génération pour nous proposer un excellent rapport performances/encombrement/autonomie. Avec son Ryzen 7 6800U, le modèle haut de gamme de l’engin s’octroie une puissance de feu confortable, tout en nous offrant une autonomie de 10 à 12 heures généreuse au quotidien. La principale nouveauté de ce processeur reste toutefois la présence d’une partie graphique nettement plus costaude que par le passé, fondée sur l’architecture RDNA 2. Avec elle, jouer en 1080p sur le nouvel ultraportable d’ASUS est possible, dans de bien meilleures conditions qu’avant. Cette petite prouesse ne fait pas de l’engin un PC gaming, mais cela lui permet davantage de souplesse.

ASUS rempile par ailleurs avec sa politique du « tout OLED » en nous offrant un écran 16:10 de haute volée. Cette dalle tactile s’accompagne pour le reste d’un châssis bien conçu et soigneusement assemblé. Le Zenbook S 13 OLED souffre néanmoins d’une connectique 100 % USB-C qui pourra en contrarier certains, d’une webcam 720p décevante incompatible avec la reconnaissance faciale et d’un trackpad perfectible. Trois points faibles qui nous empêchent de lui concéder une note plus haute.

Apple MacBook Air M2 (2022)
Amazon 1399€ Voir l'offre
Grosbill 1394,90€ Voir l'offre
Cdiscount 1399€ Voir l'offre
E.Leclerc 1399€ Voir l'offre
Cybertek 1498,90€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Les performances de la puce M2 et le silence absolu (pas de ventilateur)
  • Appareil raffiné, aux finitions impeccables
  • Clavier divin, trackpad orgasmique
  • Écran plus grand et plus lumineux
  • Autonomie impressionnante
Les moins
  • Prestation insuffisante du SSD sur le modèle de base
  • Hausse de prix par rapport au MacBook Air M1
  • Connectique chiche et mal répartie
  • Encoche moche et inutile (peu de progrès sur la webcam, pas de capteurs FaceID)
  • Recharge lente

Quelques défauts entachent, il est vrai, l’expérience offerte par le MacBook Air M2, mais ils sont heureusement loin de compromettre le plaisir d’utilisation offert par l’appareil. Méchamment efficace, le nouveau laptop d’Apple tabasse sur les performances, même sans système de dissipation, profite d’un écran plus grand et plus lumineux, et peut compter une nouvelle fois sur un duo clavier / trackpad étincelant. Bien entendu, Apple soigne également le design de son produit, entièrement redessiné, et s’installe très haut au tableau des appareils les plus endurants.

Reste une encoche qui n’a pas sa place sur un produit n’offrant toujours pas FaceID, une connectique pauvrette et un SSD mollasson sur la configuration la plus « abordable ». Alors faut-il craquer pour ce nouveau MacBook Air ? Si vous avez déjà un MacBook Air M1, le bond en avant, notamment en termes de performances et d’autonomie, ne nous paraît pas encore suffisant pour justifier un remplacement. Si toutefois vous partez de loin, l’appareil pourrait facilement vous attirer à lui… en dépit d’un tarif trop hardi selon nous.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
kast_or
Merci pour le test.<br /> Pour avoir ce modèle, je rejoins l’avis du testeur.<br /> C’est une très belle machine (bien finie) mais limitée.<br /> Pour mon usage, l’absence de ports HDMI et USB-A n’est pas trop un problème mais pour d’autre ça sera bloquant.<br /> Les performances sont suffisantes pour mon usage. Ce n’est pas un monstre mais largement suffisant.<br /> Son poids plume est par contre super agréable à l’usage, pour le trimbaler à droite à gauche dans la maison.<br /> Je l’ai payé 800€ lors du black friday, il les vaut largement.<br /> A 1200€ c’est clairement pas le cas.
TV34
Le dell XPS 13 jusqu’à 2021 est incroyable en terme de design. Dommage qu’il l’ait sacrifié en segmentant leur gamme avec un nouveau xps « plus » trop compliqué et un nouveau « classique » trop cheap.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple MacBook Pro 14 (2023) : le M2 Pro pour les dominer tous
Test Logitech G Pro Racing Wheel & Pedals : le premier volant direct drive du Suisse est-il à la hauteur de son prix ?
Test JBL Tour One M2 : un casque haut de gamme réussi moins cher que la concurrence ?
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Haut de page