Test Microsoft Surface Laptop Go 2 : mise à jour paresseuse d’un ultraportable étudiant

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 juillet 2022 à 11h50
8
Microsoft Surface Laptop Go 2-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dévoilé début juin, le Surface Laptop Go 2 se contente de mettre timidement à jour le modèle initial lancé en 2020. L’appareil constituait alors un exercice de maîtrise des coûts intéressant pour Microsoft, qui reprenait le concept imaginé quelques années plus tôt pour la petite tablette Surface Go. Avec son nouvel ultrabook, le Surface Laptop Go 2, la firme rattrape une partie de son retard technique en adoptant les processeurs Intel de 11ème génération. Mais est-ce réellement suffisant pour lui donner un nouvel élan ? Réponse dans notre test.

Microsoft Surface Laptop Go 2 (2022)
  • Des performances CPU qui progressent un peu
  • Format ultra compact, ultra plaisant… et ultra mobile
  • Appareil élégant et finitions impeccables
  • Clavier délicieux, trackpad efficace
  • Une autonomie qui régresse (7 heures 30 environ)
  • Capteur d’empreintes « en option », clavier non rétroéclairé
  • Un bon écran… mais qui manque un peu de pixels
  • Connectique réduite au strict nécessaire

Lancer un PC portable compact au feeling premium, mais au prix contenu pour appâter le public étudiant et les petits budgets. C’était il y a deux ans l’objectif de Microsoft avec la première mouture de son Surface Laptop Go. Ce petit appareil de 12 pouces se contentait alors du minimum sur le plan technique tout en offrant l’élégance et l’impeccable qualité d’assemblage à laquelle la gamme Surface nous a habitués.

L’ultraportable miniature de Microsoft souffrait néanmoins de nombreux défauts, dont une autonomie perfectible et un processeur un peu daté. Deux lacunes que Microsoft n’a malheureusement pas tellement corrigées cette année. Mais avant de nous attaquer aux lacunes (renouvelées) de l’engin et à ses qualités, commençons par détailler la fiche technique du modèle que Microsoft France nous a fait parvenir en prêt.

Fiche technique Microsoft Surface Laptop Go 2 (2022)

Résumé

Processeur
Intel Core i5-1135G7
Taille de la mémoire
8GB
Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
Taille de l'écran
12,4in
Taux de rafraîchissement
60Hz

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i5-1135G7
Type de processeur
4 coeurs / 8 threads
Fréquence du processeur
4,2GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
8GB
Type de mémoire
DDR4
Fréquence(s) Mémoire
4 266MHz
Nombre de barrettes
1
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
12,4in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED Tactile
Résolution d'écran
HD+
Format de l'écran
3/2
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
256 Go
Disque secondaire
1 slot M.2 NVMe
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, USB 3.0, USB Type C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.1

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Non
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
15,7mm
Longueur
278,2mm
Largeur
206,2mm
Poids
1,12kg

Comme en 2020, plusieurs configurations sont proposées, mais toutes sont dotées d’un Core i5, le 1135G7. Le modèle le plus abordable est accessible à compter de 669 euros, on y trouve 4 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. Le modèle intermédiaire, affiché à 769 euros, se dote pour sa part de 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, tandis que notre unité de test monte à 869 euros pour 8 Go de RAM et 256 Go de stockage.

Globalement, on peut déjà dire que Microsoft a revu sa grille tarifaire à la baisse pour ce Surface Laptop Go 2 : le modèle le plus accessible voit son prix augmenter de 40 euros mais il passe de 64 Go de stockage eMMC à 128 Go de SSD cette année. Les deux autres modèles ont quant à eux vu leur prix baisser (30 euros de moins pour la configuration intermédiaire et 130 euros de rabais pour le modèle haut de gamme par rapport à leurs équivalents cuvée 2020).

Microsoft Surface Laptop Go 2-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'appareil est toujours aussi élégant // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : Microsoft ne change rien… même là où il aurait fallu

Avec 278,2 x 206,2 x 15,7 mm pour 1,12 kg, le Surface Laptop Go 2 reste l’un des plus petits ultraportables du marché. Son format 12,4 pouces lui permet une nouvelle fois d’être très agréable à utiliser en situation de mobilité. L’appareil tient facilement dans n’importe quel sac, sacoche ou tote bag : bien vu pour le public étudiant principalement visé ici. Microsoft délivre par ailleurs un niveau de finition et une qualité d’assemblage assez remarquable. Nous sommes bien sur un produit Surface, et en dépit de son positionnement « entrée de gamme », ce nouveau Laptop Go ne ternit pas l’image de qualité véhiculée par cette gamme depuis ses débuts.

Le Surface Laptop Go 2 reste toutefois rigoureusement identique à son aîné en termes de design et de châssis, à tel point que distinguer le modèle 2020 de notre millésime 2022 est impossible au premier regard. Microsoft conserve tout à l’identique, opiniâtrement, et cela vaut aussi pour les défauts du modèle original. Une nouvelle fois, le lecteur d’empreinte logé dans le bouton de mise sous tension n’est ainsi disponible que sur les deux modèles les plus coûteux (tant pis pour le modèle le plus abordable), et, quelle que soit la configuration choisie, le clavier n’est pas rétroéclairé. C’était regrettable en 2020, mais en 2022, cela commence à devenir inexcusable. Avec un prix de départ de presque 700 euros, il serait grand temps que Microsoft fasse mieux.

Microsoft Surface Laptop Go 2-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Le Laptop Go 2 est vraiment compact // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans la même logique, la webcam juchée au-dessus de l’écran échoue à nous proposer une qualité d’image satisfaisante lors d’échanges en visio. On se limite sans surprise à une définition 720p ne permettant rien de mieux qu’un très rendu brouillon et des couleurs ternes. Pour compenser un peu, la focale de cette caméra (f/2.0) permet une captation grand-angle assez bienvenue.

Microsoft Surface Laptop Go 2-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On peut aussi aisément pester contre la connectique de l’engin qui nous limite une nouvelle fois à un port USB-C (non Thunderbolt 4, mais prenant en charge l’alimentation et l’affichage), un port USB-A et une prise Jack 3,5 mm. À cela s’ajoute la connectique d’alimentation Surface Connect, toujours aussi pénible à l’usage. Cherchant à mimer les prises MagSafe d’Apple, Microsoft nous inflige depuis des années ce port magnétique peu pratique : on ne parvient jamais à s’y connecter à l’aveugle, il se débranche beaucoup trop facilement et, cerise sur le gâteau, il s’avère mal placé. Les flancs biseautés du Surface Laptop Go 2, conjugués à la finesse de cette connectique propriétaire, rendent en effet le raccordement encore plus frustrant que sur la Surface Pro 8 (testée récemment sur Clubic), par exemple.

Microsoft Surface Laptop Go 2-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela étant dit, Microsoft fait une nouvelle fois très fort sur le clavier et le trackpad. En dépit des dimensions réduites du Surface Laptop Go 2, le clavier s’avère réellement confortable (après un petit temps d’adaptation dû à l’étroitesse de l’appareil), précis et silencieux. Dans la lignée de ce que propose le Surface Laptop classique, la frappe est rapide et diablement précise, la profondeur de course est suffisante et le retour des touches est ferme sans être abrupte. Bien qu’un peu petit, le trackpad est lui aussi agréable et précis… c’est loin d’être le cas sur la majorité des PC portables Windows. Malgré tout, Apple reste loin devant en termes de confort et de plaisir d’utilisation. La technologie Force Touch employée depuis des années par le trackpad de ses différents MacBook n’y est pas pour rien.

Microsoft Surface Laptop Go 2-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Parlons rapidement du démontage. Comme sur la plupart de ses appareils Surface, Microsoft ne facilite pas du tout l’accès aux composants. Il faut retirer des vis cachées par les patins installés sous le châssis pour pouvoir retirer la partie clavier. Les composants peuvent alors être exhibés. À première vue, seuls le SSD, la batterie et le modem peuvent être changés facilement.

Microsoft Surface Laptop Go 2-24 © © Geek Squirrel
Entrailles du Surface Laptop Go 1, pour illustration // © Geek Squirrel

Écran : une dalle IPS de qualité, avec quelques défauts

Côté écran Microsoft ne change rien à sa recette non plus. On retrouve donc une dalle fabriquée par le coréen LG Display. Cet écran tactile 3:2 « PixelSense » de 12,4 pouces dispose d’une simple définition HD+ (1536 × 1024 pixels). Avec tout juste 148 ppp (pixels par pouce), ce panneau IPS manque un peu de pixels… surtout si on le compare aux écrans des autres produits de la gamme Surface. La dalle 2K de 13,5 pouces du Surface Laptop 4 monte par exemple à 201 ppp, contre 267 ppp pour l’écran 13 pouces de la Surface Pro 8.

L’écran de notre Laptop Go 2 reste néanmoins de très bonne facture. Avec notre sonde et le logiciel de mesures Calman Ultimate, nous relevons une luminance maximale de 415 cd/m2. La luminosité est donc suffisante pour compenser les reflets de la dalle (très brillante), et pour offrir une lisibilité optimale dans la vaste majorité des cas. Microsoft se loupe par contre sur le contraste, qui ne dépasse pas les 974:1. C’est bizarrement moins bien que sur le Surface Laptop Go premier du nom.

Microsoft Surface Laptop Go 2-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour compenser, la marque a fait un bel effort sur la calibration. La colorimétrie est en effet de très bon niveau sur le Laptop Go 2. Son petit écran nous offre un DeltaE parfait, mesuré à 2,1 ; tandis que la température des couleurs est estimée par nos outils à 6382 kelvins. Les couleurs sont donc légèrement trop chaudes, mais l’on s’approche tout de même des 6500 kelvins du standard vidéo faisant office de référence.

Notons enfin une prise en charge à 94,7% du spectre sRGB et à 71,6% du gamut DCI-P3. Nous sommes donc sur des valeurs correctes pour un produit de cette gamme. C’est suffisant pour le grand public, le Surface Laptop Go n’ayant pas vocation à cibler les professionnels de l’image qui, eux, peuvent avoir besoin d’une prise en charge plus généreuse des principaux espaces de couleurs. Dans l’ensemble, l’écran du Surface Laptop Go 2 est donc dans la continuité du premier modèle : en dépit de quelques petits défauts, il offre une qualité d’affichage tout à fait valable pour l’utilisation bureautique et multimédia visée.

Microsoft Surface Laptop Go 2-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Performances : ce qu’il faut de puissance… mais pas beaucoup plus

Une nouvelle fois, Microsoft fait un tir groupé côté processeur. Pour son Surface Laptop Go 2 la firme opte pour un unique Intel Core i5-1135G7 (4 coeurs / 8 threads cadencés jusqu’à 4,20 GHz, 15 W de TDP, 8 Mo de cache, gravure en 10 nm), qui équipe indistinctement les trois configurations du PC. Quelque soit le modèle choisi, on profite donc d’une puce Tiger Lake milieu de gamme dont la réputation n’est plus à faire. Un bon plan sur le papier… à deux détails près : comme souvent avec sa gamme Surface, Microsoft a une génération de processeur Intel de retard (les puces « Alder Lake », de 12ème génération, sont disponibles depuis début 2022), et les performances du présent Core i5-1135G7 sont légèrement bridées sur le Laptop Go 2.

Microsoft Surface Laptop Go 2-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Il suffit de lancer notre stress test habituel pour s’en rendre compte. Sous AIDA 64, qui nous permet de solliciter l’ensemble des coeurs du processeur d’Intel sur une période prolongée, et d’observer son comportement, nous remarquons une diminution rapide et drastique des fréquences durant la charge CPU. Un moyen comme un autre de limiter la chauffe sur un PC portable très compact, et qui ne peut compter que sur un seul ventilateur.

En début de test, nous étions ainsi à 3,15 GHz pour des températures comprises entre 80 et 90 degrés. Une chauffe importante pour ce type de machine. Au bout de quelques minutes, nous tombions à 60-70 degrés avec des fréquences en chute libre : 2,00-2,10 GHz. Une baisse malheureusement confirmée par la suite, jusqu’à atteindre les 50-60 degrés à 1,40-1,50 GHz environ. Au bout d’une demi-heure de stress test, « l’érosion » des fréquences se montrait donc particulièrement notable.

En contrepartie, la chauffe était alors modérée au toucher sur le clavier et au niveau de la charnière, et le sifflement du ventilateur se faisait de moins en moins moins audible. Notons néanmoins qu’en utilisation bureautique et multimédia classique (privilégiée la plupart du temps sur le Laptop Go 2) le déclenchement du ventilateur reste occasionnel et n’est que rarement maintenu dans la durée. Dans tous les cas de figure, le Laptop Go 2 est un appareil relativement silencieux.

Microsoft Surface Laptop Go 2-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'air chaud est évacué par la charnière // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On peut donc dire que le Surface Laptop Go 2 sacrifie une partie des performances de son processeur sur l’autel du silence. Preuve en est en benchmark. Sur CineBench R23, avec le présent « Meilleur niveau de performance » sélectionné dans les réglages d’alimentation, le Core i5 de l’appareil se contentait de 3781 points en multi-core et seulement en 1170 points usage single-core. Et si jamais on opte pour le réglage « Performances élevées » (nom particulièrement trompeur en l’occurrence), les résultats s’effondrent tout simplement pour tomber à 2555 points en multi-core et tout juste 1055 points en single-core.

On sait par expérience que le Core i5-1135G7 peut faire bien mieux. Sur le Framework laptop, par exemple, la même puce parvenait à cumuler 4801 points en calcul multi-core contre 1302 points en single-core.

Microsoft Surface Laptop Go 2-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le niveau de performances réduit du Surface Laptop Go 2 est toutefois assez peu impactant pour l’utilisation ciblée, mais il est clair que la polyvalence de l’appareil en prend un sérieux coup : ce n’est pas sur le Laptop Go 2 que vous pourrez faire de la retouche photo avancée ou du montage vidéo, son truc à lui c’est la bureautique, le multimédia léger… et pas grand-chose d’autre.

Dans la même veine, le SSD de 256 Go installé sur notre unité de test n’est pas un foudre de guerre. Sous CrystalDiskMark nous avons relevé 2429,55 Mo/s en lecture et tout juste 1596,70 Mo/s en écriture. Le strict minimum en 2022, sans aucune fougue particulière.

Autonomie : encore trop juste pour le petit Poucet de Microsoft

Avec une petite batterie de 41 Wh seulement et un Core i5 de 11ème génération configuré en 15W, Microsoft promet que son Surface Laptop Go 2 est capable d’offrir jusqu’à 13h30 d’autonomie. Inutile de tergiverser : nous sommes en réalité très loin du compte en conditions d’utilisation réelles.

Microsoft Surface Laptop Go 2-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans le cadre de notre test d’autonomie habituel, et donc en lecture vidéo sur Netflix (via Edge), avec la luminosité de l’écran à 100% et avec les réglages d’alimentation de Microsoft (ceux activés par défaut), nous avons tenu un peu moins de 7 heures 30 avant de devoir nous rapprocher d’une prise secteur. En utilisation bureautique courante, la journée complète de travail sur batterie semble donc difficile à atteindre. Microsoft n’a pas du tout permis à son Laptop Go 2 de progresser en matière d’autonomie. Pire, on régresse même par rapport au modèle 2020, qui parvenait à tenir environ une heure de plus en lecture vidéo.

Quoiqu’il en soit, la recharge se fait à l’aide d’un petit chargeur, et non d’un bloc mural contrairement à la plupart des ultraportables actuels. Moins pratique et doté de l’embout Surface Connect que nous ne portons pas en très haute estime, ce dernier parvient à recharger la batterie en 1 heures 30 environ.

Audio : des haut-parleurs sous le clavier, pour quel résultat ?

Question audio, Microsoft table toujours sur deux petits haut-parleurs installés sous le clavier. Ce positionnement leur permet d’être tournés vers l’utilisateur sans prendre de place en façade ou d’être relégués sous le châssis. À défaut d’offrir une qualité audio ébouriffante, ils s’avèrent convenables pour écouter un peu de musique occasionnellement ou regarder une vidéo sans brancher d’écouteurs.

Microsoft Surface Laptop Go 2-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Microsoft Surface Laptop Go 2-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Comme souvent, le son est principalement centré sur les médiums pour faire correctement ressortir les voix. Les graves sont par contre trop en retrait et les aigus manquent un peu de clarté. Le volume principal est par contre satisfaisant compte tenu de la petite taille de l’appareil, mais attention à la perte de précision à plein volume.

Comme évoqué plus haut, une prise casque Jack 3,5 mm est également d’actualité. Cette sortie est de qualité, elle convaincra la majorité des utilisateurs… du moins ceux qui ne sont toujours pas passé à des écouteurs Bluetooth.

Microsoft Surface Laptop Go 2-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Microsoft Surface Laptop Go 2, l’avis de Clubic :

6

Avec son Surface Laptop Go 2 Microsoft avait une occasion en or de gommer les quelques défauts du modèle original pour nous délivrer un petit PC portable réellement intéressant. À la place, le géant de Redmond se contente d’une mise à jour fainéante de son ultraportable à prix contenu. Tout est (presque) pareil que sur le premier modèle : les qualités sont les mêmes… et globalement les défauts aussi.

On retrouve donc avec plaisir un design réussi, un châssis ultra compact, réellement agréable en situation de mobilité, et un niveau de finitions difficilement attaquable. Le clavier est toujours aussi bon, le trackpad aussi, et Microsoft passe (avec un an de retard) aux processeurs Intel Tiger Lake pour nous offrir un peu plus de puissance pour les activités du quotidien.

Malheureusement, le clavier n’est pas rétroéclairé (eh oui, Microsoft nous a refait le coup !), le capteur d’empreintes digital n’est toujours pas proposé de série sur toutes les configurations, la densité de pixels de l’écran est un peu faible, et la connectique ajoutée à l’engin est une nouvelle fois réduite à la portion congrue. Mais le plus gros problème de ce Surface Laptop Go 2 est à chercher du côté de l’autonomie, qui régresse par rapport au modèle initial. Une lacune supplémentaire qui, d’après nous, limite l’intérêt d’un produit charmant mais encore trop imparfait.

Les plus

  • Des performances CPU qui progressent un peu
  • Format ultra compact, ultra plaisant… et ultra mobile
  • Appareil élégant et finitions impeccables
  • Clavier délicieux, trackpad efficace

Les moins

  • Une autonomie qui régresse (7 heures 30 environ)
  • Capteur d’empreintes « en option », clavier non rétroéclairé
  • Un bon écran… mais qui manque un peu de pixels
  • Connectique réduite au strict nécessaire

Design 8

Écran 7

Performances 7

Autonomie 6

Prix 6

Concurrence : quelles alternatives au Surface Laptop Go 2 ?

Parmi les produits testés récemment sur Clubic, deux PC peuvent servir d’alternatives intéressantes au Surface Laptop Go 2 si votre budget est serré. On pense en premier lieu à la tablette Windows ASUS VivoBook 13 Slate OLED. Comme son nom l’indique, cette dernière dispose d’un superbe écran OLED de 13,3 pouces offrant une qualité d’affichage inégalée à 500 euros (prix de départ de ce produit, hors clavier). Ce modèle souffre par contre de performances nettement inférieures à celles du Laptop Go 2 et d’une autonomie à peine meilleure.

ASUS Vivobook 13 Slate OLED
  • Un sublime écran OLED, calibré aux petits oignons
  • Clavier détachable agréable à l’usage
  • Webcam convaincante
  • 500 euros en prix de départ
  • Performances faiblardes
  • Autonomie perfectible
  • 100 euros de plus à débourser pour un clavier non rétroéclairé
  • Avec ses accessoires, la tablette est un peu trop lourde et épaisse

Autre solution, également disponible à partir de 500 euros : l’Acer Swift 1. Loin d’être parfait, ce petit ultraportable d'entrée de gamme offre une expérience satisfaisante pour son prix. On y trouve une dalle IPS Full HD, un bon clavier rétroéclairé, un capteur d’empreintes digitales de série et un châssis en aluminium relativement élégant. L’autonomie est également au rendez-vous avec 10 à 12 heures sur batterie. Le principal problème avec le Swift 1 touche par contre à son niveau de performances très limité. Tenez-vous-le pour dit.

Acer Swift 1 - SF114-33
  • Une machine bureautique efficace à petit prix
  • Clavier agréable
  • Design élégant, avec châssis en aluminium
  • Autonomie confortable
  • Performances limitées au strict nécessaire
  • Écran 1080p perfectible
  • Prise d’alimentation fragile
  • Des modèles mieux équipés chez la concurrence… pour à peine plus cher
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Stakh
100 balles de plus pour passer de 4 à 8go avec toujours 128go de stockage, mais quelle blague!!
Furax
Plus de 660€ prix de base pour une « portable étudiant », ben dit donc…<br /> Microsoft le vend avec cet argument ?!
Sampro
Je me suis dit sérieusement is a joke
Gaby22200
Plus jamais de produit Microsoft pour moi. Que des soucis aussi bien matériel que logiciel (le pire c’est le SAV surface qui vous dit qu’il ne peut rien pour vous car c’est un pb logiciel… ils ne bossent pas dans la même boîte ? Ce logiciel n’était pas fourni avec ma surface ? Allo, on est bien chez Microsoft ?)<br /> Et le SAV est une horreur, exporté hors UE pour des salaires à bas coût.<br /> Bref c’est à fuir.
Wen84
Perso ma femme à une surface go. Elle voulait un petit appareil, il lui convient tout à fait.
luck61
Faut aimer les problèmes pour choisir ce type de machine avec Microsoft. J’ai déjà eu affaire avec le sav Asus , batterie qui ne recharge plus sur un ultra portable, le pc était sous garantie, ils ont changé la batterie et depuis RAS.
JeXxx
Ce qui fait monter le prix ce sont les écrans qui sont tous tactiles dans les surfaces, donc le prix ne me choque pas.
Wen84
Hum… Il est tacile l’ecran ? Bah merde, je m’en suis meme pas rendu compte sur celui de ma femme. Sur ce genre d’appareil MS ferait mieux d’enlever la fonction, elle est peu utilisable.
JeXxx
Possédant une surface book avec l’écran détachable le tactile est utile sur ce genre d’appareil. Mais je suis d’accord qu’ils devraient le mettre en option.
Wen84
Sur un appareil detachable ok. C’est pas le cas de la laptop Go, qui en plus est très légère, si tu appuie sur l’ecran, tu l’envoie facilement promener xD<br /> Cela dit ça reste un bon petit latpop. En vrai pour moins cher, on a difficilement mieux en 13 pouces de ce que j’ai vu :s
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Test Noctua NH-D15 : la référence absolue du ventirad est toujours au top
Test Cooler Master MA612 Stealth : un ventirad d'une rare élégance, mais pas si discret que ça
Test Mercusys Halo H80X : un kit Wi-Fi Mesh au rapport qualité-prix imbattable ?
Test Bowers & Wilkins PX7 S2 : le plus premium des casques ANC s’améliore presque partout
Test ASUS ROG Ryujin II 360 : quand le watercooling joue la carte du luxe
Test Samsung HW-S800B : une barre de son ultra slim pour un home cinema Dolby Atmos vraiment discret
Test REDMAGIC 7S Pro : que vaut le plus abordable des smartphones gaming haut de gamme ?
Test Apple MacBook Air M2 (2022) : love is in the Air ?
Haut de page