Android : l'ancien directeur pourrait lancer ses propres smartphones

0
Andy Rubin, anciennement numéro 1 chez Google pour le développement d'Android, pourrait à l'avenir commercialiser ses propres smartphones.

Cofondateur d'Android, Andy Rubin est longtemps resté à la tête du développement du système mobile chez Google. En mars 2013, il est remplacé par Sundar Pichai également responsable de la division Chrome and Apps. En octobre 2014, M. Rubin quitte Google afin de monter un incubateur pour les jeunes pousses souhaitant développer leurs terminaux.

Selon The Information, Andy Rubin serait en train de préparer son retour sur le marché des smartphones. Ce dernier ne souhaiterait pas développer un nouveau système mais bien un nouveau produit.

« Des gens dans l'industrie de la téléphonie affirment que M. Rubin a tenté de recruter du personnel pour le lancement d'une nouvelle société de téléphones », est-il ainsi expliqué. Verrons-nous un nouveau fabricant de smartphones Android ?

08271140-photo-andy-rubin.jpg

Pour se démarquer, on imagine que M. Rubin se positionnera véritablement sur le haut de gamme afin de concurrencer frontalement Apple et son iPhone. Notons au passage que Google repense actuellement ses ambitions sur le marché des smartphones et souhaiterait notamment harmoniser le marché des puces mobiles pour qu'elles soient plus efficaces avec son système.

M.Rubin ne serait pas le premier pour qui l'aventure avec Android continue en dehors de chez Google. Rappelons que Hugo Barra, aujourd'hui vice-président de Xiaomi, travaillait précédemment au sein de la division mobile de la firme californienne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

EchoNavigator : un logiciel 3D pour les opérations du coeur à Toulouse
Google : les applications pourront bientôt
Prélever du sang sans aiguille, le nouveau projet de Google
Microsoft lance son Lumia 550
Terrorisme : l'appel d'Obama à la Silicon Valley
Jeux de PS2 sur PS4 : pas de rétrocompatibilité, mais de l'émulation payante
PaperLab : Epson recycle le papier
La réalité virtuelle pourrait peser jusqu’à 70 milliards de dollars
Final Fantasy VII Remake devrait sortir en plusieurs parties
iTunes Match et Apple Music passent à 100 000 titres maximum
Haut de page