Certifi-gate : encore une autre faille Android découverte

07 août 2015 à 13h47
0
On pourrait croire à une blague. Mais non. Une énième vulnérabilité vient d'être découverte au sein du système Android, affectant, une fois de plus, plusieurs centaines de millions de terminaux.

Alors que Google et ses partenaires ont annoncé le déploiement d'un patch pour combler l'une des vulnérabilités récemment découverte, une autre faille de grande envergure a été présentée à l'occasion du sommet Black Hat qui se déroule actuellement à Las Vegas.

En cette édition 2015 du Black Hat, les spécialistes de la sécurité n'épargnent pas le système mobile de Google, et décrivent à tour de rôle leurs exploit réalisés au sein d'Android. Aujourd'hui, c'est au tour de CheckPoint d'attirer l'attention des spécialistes du milieu avec son Certifi-gate.

Il s'agit d'une vulnérabilité permettant à une application d'obtenir des accès privilégiés de manière illégitime, lesquels sont normalement réservés aux applications de support à distance. Or certaines de ces applications pré-installées et certifiées par les OEM ne sont pas sécurisées. Un hackeur pourra avoir un accès sans restriction à l'appareil. Il aura donc la main sur les données personnelles et pourra par exemple activer le microphone pour enregistrer les conversations.

035C000008121914-photo-android-ban-gb.jpg


Android n'offre aucun moyen aux constructeurs pour révoquer un certificat donnant ces accès privilégiés. Selon CheckPoint il faudrait procéder à une mise à jour du système sur l'appareil... un processus relativement long qui a donné naissance à la fragmentation que nous connaissons aujourd'hui au sein de l'écosystème Android.

D'après CheckPoint, parmi les smartphones affectés, nous retrouvons ceux de LG, Samsung, HTC ou encore ZTE. Cela représenterait quelques centaines de millions de terminaux actuellement en circulation. Les ingénieurs ont publié une application au sein de Google Play afin de déterminer si son smartphone est vulnérable.

Récemment nous rapportions qu'une vulnérabilité avait été repérée au sein du module Stagefright, un outil de lecture média intégré à Android. Celle-ci peut affecter 95% des smartphones via un simple MMS. Quelques jours plus tard, la société Trend Micro affirmait à son tour qu'un fichier vidéo placé au sein du contenu Matroska pouvait tout simplement faire planter l'appareil et le rendre complètement inopérant. Plus de la moitié des smartphones sont concernés.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top