Samsung aurait pu racheter Android en 2005, mais a refusé

01 juin 2018 à 15h36
0
Un ouvrage consacré à l'histoire de Google et d'Apple dévoile que Samsung était sur les rangs pour racheter Android en 2005, mais a tout simplement refusé cette possibilité peu de temps avant l'arrivée de Google.

00C8000005494253-photo-logo-android-robot-bugdroid.jpg
Dogfight: How Apple and Google Went to War and Started a Revolution est un ouvrage du journaliste de Wired Fred Vogelstein, sorti au format numérique en novembre 2013, mais dont le contenu ne fait parler de lui qu'aujourd'hui. Le site Phone Arena dévoile une histoire qui en est tirée, plus particulièrement d'un entretien donné par Andy Rubin, fondateur d'Android, à son auteur.

On y apprend ainsi que Samsung a rencontré l'équipe d'Android en 2005. A l'époque, le système d'exploitation en est à ses balbutiements et Andy Rubin et son équipe cherchent à trouver un investisseur capable de l'exploiter à son meilleur potentiel, au sein d'un terminal mobile. Les employés de la start-up se sont ainsi envolés jusqu'en Corée du Sud pour présenter leur projet aux responsables de la branche mobile de Samsung... mais sans grand succès. Pire : non contente de ne pas se montrer intéressée, l'entreprise s'est même moquée des développeurs, raconte Andy Rubin. « "Avec quelle armée allez-vous créer ceci ? Vous avez 6 personnes. Vous êtes défoncé ?" C'est à peu près ce qu'ils m'ont dit » explique-t-il. « Ils m'ont ri au nez dans la salle de réunion. C'était deux semaines avant notre rachat par Google. »

Une anecdote pour beaucoup mais qui ne manque pas d'ironie aujourd'hui, puisque Android est le principal système d'exploitation utilisé par Samsung dans ses produits mobiles. On peut se demander si le succès de l'OS aurait été le même si la firme coréenne avait mis la main sur ce dernier à la place de Google... ça, on ne le saura jamais.

Pour aller plus loin
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

TheMoon : certains routeurs Linksys touchés par un mystérieux malware
Lian Li PC-A51 : un boîtier moins banal qu'il n'y parait
Les bonnes pratiques du marketing sur Instagram
Sadiques et psychopathes : les trolls du Web au coeur d'une étude
Qualcomm abandonne son SoC Snapdragon 802
Selon l’Europe, 41% des Français éteignent leur portable à l’étranger
SFR Red : une destination internationale au choix jusqu'au 27 février
La nouvelle tentative d'accord entre Apple et Samsung soldée par un échec
Les contenus les plus partagés sur Twitter ne sont pas les plus lus
Haut de page