La fragmentation d'Android, un faux problème selon le co-créateur de l'OS

12 juillet 2013 à 18h04
0
Souvent critiqué pour sa fragmentation, Android souffrirait injustement de cette réputation, selon son co-créateur Rich Miner. Ce dernier estime que la plupart des utilisateurs n'auraient que faire de la version d'Android embarquée par leur terminal.

00FA000005494253-photo-logo-android-robot-bugdroid.jpg
Si Jelly Bean gagne du terrain sur les smartphones et tablettes Android et que la fragmentation de l'OS tend à se réduire, ce point précis reste encore l'argument favori de la concurrence, Apple en tête. Il faut en effet avouer qu'en cumulant les mises à jours et les différentes versions à base de surcouches logicielles, l'OS mobile de Google n'est pas des plus homogènes. Néanmoins, pour Rich Miner, le co-fondateur de l'entreprise Android rachetée par Google en 2007, c'est un faux problème.

« Je pense que c'est un problème exagéré, vraiment » a-t-il déclaré à l'occasion d'une conférence donnée au forum des technologies du Massachusetts Technology Leadership Council. « N'oubliez pas qu'il y a 1,5 million de smartphones Android activés chaque jour, et 900 millions d'appareils sur le marché » a-t-il rappelé pour souligner que, dans de telles circonstances, une certaine fragmentation est inévitable.

Par ailleurs, pour Rich Miner, seuls les experts et fins connaisseurs s'intéressent réellement à la question. « Nous, les technophiles, nous lisons les blogs et nous savons quelles caractéristiques nous risquons de rater. Mais si vous demandez à un consommateur "pensez-vous que l'OS de votre téléphone doit être mis à jour aujourd'hui ?", ils seront bien assez heureux avec les résultats et les performances dont ils disposent déjà. Donc, je ne pense pas que l'on soit face à un problème majeur. »

Miner reconnait tout de même que, dans certains contextes, la lenteur des mises à jour peut poser problème : l'exemple de la récente faille d'Android en est la preuve, car si Google a envoyé une mise à jour de sécurité aux OEM, la plupart des possesseurs d'un smartphone Android attendent toujours le déploiement du correctif sur leur terminal.

On peut également ajouter que le discours de Rich Miner évoque principalement les utilisateurs, connaisseurs ou non, mais laisse de côté les développeurs, qui constituent pourtant le premier public auquel Google destine ses statistiques de fragmentation chaque mois : savoir quelle version est la plus répandue est en effet important lors du développement de nouvelles applications.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top