Greenroom, la nouvelle application de Spotify concurrente de Clubhouse, est dispo sur Android et iOS

16 juin 2021 à 17h45
2
Spotify GreenRoom © Spotify
© Spotify

Spotify lance aujourd’hui une nouvelle application qui rentre en concurrence avec Clubhouse sur le marché des réseaux sociaux fondés sur l’audio.

Nommée Greenroom, elle est désormais disponible dans plus de 135 pays (dont la France) sur Android comme sur iOS.

Un premier essai de réseau social pour Spotify 

Tout comme Clubhouse, Spotify tente sa chance dans le domaine des réseaux sociaux qui reposent sur l’audio. Cette nouvelle application permet de créer et de rejoindre des salons de discussions en direct autour de sujets divers. La différence majeure réside dans le fait que Greenroom est accessible à tous, a contrario de Clubhouse qui se veut plus sélectif à l’entrée en ne permettant l’inscription que sur invitation.

Dissociée de l’application de streaming musical suédoise, il reste néanmoins possible aux nouveaux utilisateurs de s’inscrire sur Greenroom avec leurs identifiants Spotify. Lors du processus de création d’un compte, il est demandé aux nouveaux membres de choisir quelques-uns de leurs centres d’intérêt afin de proposer une expérience adaptée pour chacun.

Au programme de cette nouvelle application, on retrouvera des conversations plutôt axées autour de la musique, de la culture et du sport. Précisons à ce sujet que Greenroom s'appuie sur l’architecture de Locker Room, une appli créée à l’origine par Betty Labs et consacrée aux discussions sur des sujets sportifs. Spotify l’avait alors racheté dans le but de développer Greenroom. L’apparence générale de cette nouvelle version a donc été repensée pour correspondre au nouveau branding.

Pensé pour les créateurs de contenu

La refonte de Locker Room vers Greenroom tend à orienter celle-ci vers des sujets plus généralistes. Pour ce faire, Spotify souhaite que cette application soit considérée comme une extension du service initial. Ainsi, l’avenir de cette nouvelle plateforme sociale devrait être intimement lié à son utilisation par les créateurs de contenus et les artistes qui diffusent actuellement sur Spotify.

L’un des objectifs principaux est d’optimiser l’interactivité entre ces contributeurs et leurs auditeurs.

Cette nouvelle est d’autant plus intéressante pour les podcasteurs. Déjà présents sur Spotify pour la plupart, les opportunités de monétisation de leur contenu pourraient grandement se développer. Spotify a d’ailleurs déjà annoncé un fonds à destination des créateurs, bien que les détails soient encore très distillés. Il est toutefois mentionné que les utilisateurs concernés pourraient obtenir des revenus dont le calcul se fonderait majoritairement sur la popularité de leurs diffusions.

Le montant total alloué à ce fonds pour les créateurs reste à ce jour l’inconnu de l’équation.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Un été de science-fiction : 5 films pour passer vos vacances dans le futur
Obsolètes : votre chronique SF sera-t-elle surpassée par les IA ?
Sélénie : trouvez refuge sur la face cachée de la Lune
Wall-E : deux robots qui s'aiment pour sauver la planète ?
Phobos : embarquez pour une télé-réalité spatiale à haut risque vers la planète rouge
Netflix signe un accord avec Spielberg pour plusieurs films par an
Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Haut de page