Malgré le succès du streaming, 38% des mélomanes piratent encore leur musique

5
Telechargement musique
Piratage musical // Shutterstock

Un rapport de la Fédération Internationale de l'Industrie Phonographique nous apprend qu'en dépit du succès de Spotify, Apple Music et Deezer, 38% des auditeurs continuent de télécharger de la musique illégalement.

Relayée par le quotidien britannique The Guardian, le rapport de l'IFPI (PDF) dresse un constat inattendu des habitudes de consommation des mélomanes à travers le monde.

Sur un échantillon représentatif de 19 000 personnes âgées entre 16 et 64 ans, réparties dans 18 pays du monde, 38% écoutent de la musique de manière illégale.

Le piratage depuis YouTube a la côte

Si les belles heures d'eMule sont derrière nous, les mélomanes d'aujourd'hui utilisent majoritairement (32%) le ripping de flux audio en provenance d'un service de streaming. Quantité de logiciels permettent de récupérer la piste audio des clips diffusés sur YouTube, par exemple.

23% des sondés déclarent télécharger de la musique en direct download depuis des sites de partage de fichiers, ou par torrent. Enfin, 17% trouvent leur musique illégalement en passant simplement par un moteur de recherche.

Piratage musique
Chiffres du piratage musical // IFPI


« Le piratage de musique a disparu des médias ces dernières années, mais existe toujours », raconte David Price, directeur des analyses de l'IFPI au Guardian. « Les gens apprécient toujours les choses gratuites, cela ne nous surprend donc pas qu'un grand nombre de personnes s'adonne (au piratage). De plus, il est relativement facile de pirater de la musique, chose qu'il est difficile à admettre pour nous ».

De manière générale, les pirates musicaux téléchargent illégalement afin de ne pas avoir à payer un abonnement à l'une des plates-formes de streaming musical, dont le prix moyen de l'abonnement se situe autour des 10€ mensuels.

YouTube fait-il assez de prévention ?

Au Guardian, Price évoque la quasi-absence de ripping en provenance des plates-formes telles que Spotify ou Apple Music, et pour cause : elles sont pour lui « la meilleure façon de consommer de la musique, point final ».

Div Clubic "Lire aussi"

En revanche, l'analyste pointe du doigt un certain laxisme du côté de YouTube, qui donne libre accès à des millions de titres sous licence qu'il est très facile de télécharger illégalement. En effet, à la question « Pourquoi n'utilisez-vous pas les services de streaming payant ? », les interrogés ont répondu à 35% que tout ce qu'ils veulent écouter est disponible (gratuitement) sur YouTube.

Un état de fait que devrait changer profondément la directive européenne sur le droit d'auteur, si elle devait être adoptée définitivement en janvier prochain. En effet en vertu du très controversé article 13 de la législation, YouTube et consorts pourraient être rendus responsables de la fuite de contenus sous copyright.

Continuez-vous à télécharger illégalement de la musique, ou êtes-vous abonnés à un service de streaming légal ?
Avertissement :

Bien que le téléchargement (direct ou en P2P) ne soit pas illégal en soi, il est interdit de télécharger des œuvres protégées par le droit d'auteur ou d’autres droits de propriété intellectuelle sans l’autorisation des titulaires de ces droits. Clubic recommande expressément aux utilisateurs de son site et aux tiers de respecter scrupuleusement ces droits ; étant rappelé qu’en France la violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d'emprisonnement (art. L. 335-2 s. CPI) et qu’il existe également des sanctions spécifiques en cas de contournement de mesures techniques de protection (art. L. 335-3-1 et L.335-3-2 CPI). En outre, le titulaire de l’abonnement à internet doit veiller à l’usage licite de sa connexion, sauf à s’exposer au risque de contravention de négligence caractérisée sanctionnée par une peine d’amende de 1 500 € pour les personnes physiques. En cas d’utilisation d’un logiciel P2P pour télécharger ou mettre à disposition des œuvres protégées par le droit d’auteur, sans autorisation, le titulaire de la connexion à internet pourra être destinataire de recommandations de l’Arcom et, en cas de constats répétés, être poursuivi sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Plus d'informations sur le téléchargement illégal
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

OverHead
perso je ne télécharge plus du tout de musique, j’ai un abonnement spotify avec tout ce dont j’ai besoin dedans…<br /> Par contre pour les séries, si je devais m’abonner à tout ce que je regarde : HBO, CANAL, Netflix, Amazon Video et autre qui ne sont meme pas dispo sur ces plateformes, il me faudrait un budget énorme pour pouvoir tout voir donc n’ayant pas de solution complète, unifiée et économiquement viable, je ne paie rien.
vbond
Je te comprends (je suis comme toi) et j’admets n’avoir que OCS (qui inclue HBO) dans mon offre Orange (OCS gratuit à vie !)<br /> Si une plateforme video incluait toutes les offres dispo, peut-être que plus de personnes s’abonneraient. Mais là l’offre est trop dispatchée pour que nous ne soyons pas tentés d’obtenir les films et séries par d’autres moyens…
CypElf
Je fais partie de ceux écoutant de la musique sans payer… Mais je n’ai pas vraiment le choix : je suis encore mineur et je ne peux pas me payer par exemple d’abonnement Spotify. À défaut de solution…
wannted
pareil quand j’etait gamin, là je suis etudiant et j’ai Apple music à 5E par mois.
Jehlem
Le ripping n’est pas du piratage.<br /> Pour les plus âgés (comme moi), on a tous enregistré des vinyles puis des CD sur cassette, quand ce n’était pas au tout début, directement le hit-parade depuis la radio.<br /> Vous comme moi avez enregistré des films diffusés à la télé sur votre magnétoscope.<br /> Les temps ont changé, on “enregistre” maintenant depuis You tube ou Spotify
Voir tous les messages sur le forum